Bloody Friday

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Bloody Friday est le nom donné à une série d'attentats à la bombe dans et autour de la ville de Belfast, en Irlande du Nord, le 21 juillet 1972. Cette campagne armée contre des objectifs économiques et militaires avait été décidée par l'Armée républicaine irlandaise provisoire, en réponse à la fusillade du Bloody Sunday, qui avait eu lieu six mois plus tôt.

Au total, 22 bombes furent posées, leur explosion tuant 9 personnes et en blessant 130 autres. Par les médias locaux, l'IRA avait prévenu les autorités de ces explosions, 30 minutes avant la première, et 70 minutes avant la dernière. Seán MacStíofáin, le leader de l'IRA, a par la suite prétendu que ces alertes avaient été ignorées par l'armée britannique, dans le but de discréditer l'organisation irlandaise suite aux dégâts qu'ils allaient provoquer. En fait, ces avertissements furent en partie perturbés, d'une part par de fausses alertes, et d'autre part par le grand nombre de bombes placées dans un périmètre restreint : de nombreuses personnes furent évacuées d'une zone dangereuse pour être déplacées dans une autre zone piégée.

À l'occasion du trentième anniversaire des faits, l'IRA a publié un communiqué pour présenter ses excuses aux familles des victimes tuées durant trente ans de violence en Irlande du Nord.

Chronologie des évènements du 21 juillet 1972[modifier | modifier le code]

Le nombre des évènements relatés par les médias suite aux attentats fut bien évidemment important et les informations quelquefois confuses. Les détails suivants sont tirés de diverses sources secondaires, et les heures indiquées sont approximatives.

14:09 (Windsor Park, Belfast)
Une bombe (d'un poids estimé à 14kg d'explosifs) explose sur la passerelle enjambant la ligne de chemin de fer reliant Dublin à Belfast, à Windsor Park. Aucune personne n'est blessée.

14:36 (Brookvale Hotel, Brookvale Avenue, nord de Belfast)
Une bombe (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs) explose à l'hôtel Brookvale. Elle était contenue dans une mallette, déposée par deux inconnus. La zone ayant été préalablement évacuée, aucune personne n'est blessée.

Les autorités reçoivent une série d'alertes pour d'autres engins dans les minutes qui suivent.

14:40 (Ulster Bank, Limestone Road, nord de Belfast)
Une voiture piégée (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs) explose à l'extérieur de l' Ulster Bank sur Limestone Road. Ce site est à quelques centaines de mètres de la précédente explosion, et n'a pas été évacué. Une femme (catholique) y perd les deux jambes, et plusieurs automobilistes sont blessés par le souffle.

14:52 (Botanic Railway Station, Botanic Avenue, Belfast)
Une voiture piégée (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs) explose à l'extérieur de la gare de Botanic Avenue. Il y a de gros dégâts matériels, mais aucun blessé.

14:53 (Queen Elizabeth Bridge, Belfast)
Une voiture piégée (d'un poids estimé à 73kg d'explosifs) explose sur le pont Queen Elizabeth. Malgré l'absence d'alerte reçue, aucune personne n'est blessée. Seuls quelques dégâts sur le pont sont à déplorer.

15:02 (Agnes Street, Belfast)
Une voiture piégée (d'un poids estimé à 14kg d'explosifs) explose près d'un lotissement occupé majoritairement par des protestants, à Agnes Street. Malgré l'absence d'alerte reçue, aucune personne n'est blessé sérieusement.

15:02 (Liverpool Bar, Donegall Quay, Belfast)
Une bombe (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs) explose dans le Liverpool Bar de Donegall Quay. Malgré l'absence d'alerte reçue, seuls quelques dégâts sont à déplorer.

15:02 (Bellevue, nord de Belfast)
Une bombe (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs) explose sur le pont au-dessus de l'autoroute M2, à Bellevue (nord de Belfast). Il n'y a pas de blessé grave.

15:03 (York Street Station, York Street, Belfast)
Une bombe (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs), contenue dans une mallette, explose à la gare de York Street avant que celle-ci soit évacuée. Il y a de nombreux dégâts.

15:04 (Ormeau Avenue, Belfast)
Une voiture piégée (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs) explose dans l'avenue Ormeau. Malgré l'absence d'alerte reçue, seuls quelques blessés légers sont à déplorer.

15:05 (Eastwood's Garage, Donegall Road, Belfast)
Une voiture piégée (d'un poids estimé à 68kg d'explosifs) détruit l' Eastwood's Garage sur Donegall Road. Seuls quelques blessés légers sont à déplorer.

15:10 (dépôt de bus d'Oxford Street, Oxford Street, Belfast)
Une voiture piégée explose à l'extérieur du dépôt de bus du transporteur Ulsterbus, à Oxford Street. Cette explosion provoque le plus grand nombre de morts et les plus gros dégâts de toutes les bombes. La zone est en cours d'évacuation lorsqu'un break Volkswagen explose. Deux soldats britanniques, Stephen Cooper (19 ans) et Philip Price (27 ans) sont tués sur le coup. Quatre protestants, travaillant pour la société Ulsterbus, William Crothers (15 ans), William Irvine (18 ans), Thomas Killops (39 ans) et John Gibson (45 ans) meurent de leurs blessures.

15:15 (Stewartstown Road, Belfast)
Une bombe, que l'on pensait abandonnée sur Stewartstown Road explose sans faire de blessé grave.

15:20 (Cavehill Road, nord de Belfast)
Une voiture piégée (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs) explose dans une rue commerçante multi-religieuse en haut de Cavehill Road, au nord de Belfast. Aucune alerte n'a été reçue, et trois personnes sont tuées, de nombreuses autres sérieusement blessées:

  • Margaret O'Hare (37 ans), mère catholique de sept enfants, est tuée ;
  • Sa fille de 11 ans, est grièvement blessée ;
  • Brigid Murray (65 ans), catholique, est tuée ;
  • Stephen Parker (14 ans), protestant est tué.

15:25 (Ligne de chemin de fer, près de Lisburn Road, Belfast)
Une bombe explose sur la ligne de chemin de fer près de Lisburn Road sans faire de dégâts.

15:25 (Crumlin Road, Belfast)
Deux bombes (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs chacune) explosent au Star Garage sur Crumlin Road, sans faire de blessé grave.

15:30 ('Nutts Corner', ouest de Belfast)
Une mine explose sur la route de Nutts Corner, au passage d'un bus scolaire rempli. Le chauffeur du bus, qui a vu l'engin, l'évite, diminuant les conséquences de l'explosion. Il est admis que ce bus a été confondu avec un véhicule de l'armée britannique. Il n'y a pas de blessé grave.

15:30 (Northern Ireland Carriers Depot, Grosvenor Road, Belfast)
Une bombe (d'un poids estimé à 23kg d'explosifs) explose dans le dépôt de Northern Ireland Carriers près de Grosvenor Road sans faire de blessé grave.

15:30 (Sydenham, est de Belfast)
Une bombe est neutralisée à Sydenham par l'armée britannique.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]