Webley Mk I-VI calibre .455

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Mark 1 : le premier des Webley militaires. Les Mark 2 à 5 en reprirent la mécanique et la forme extérieure.
Le célèbre Mark 6 des deux Guerres mondiales.

Les revolvers Webley & Scott Mark I à V en calibre .455 Webley furent réglementaires dans la British Army de 1887 à 1915. Le Mk VI leur succéda de 1915 à 1947.

Mécanisme[modifier | modifier le code]

Ces révolvers britanniques possèdent tous une crosse en bec de corbin et un mécanisme à double action. Le Mk 6 a un canon long et une crosse à pente droite. Comme tout revolver à brisure, le barillet est solidaire du canon et l'ensemble bascule vers le bas (verrou situé à gauche) pour le chargement et le déchargement de l'arme. En fin de course d'ouverture, ce rochet se débraye par l'entremise d'un cran, permettant à l'étoile de revenir en place pour le rechargement. Les organes de visée sont fixes. Les plaquettes de crosse sont en caoutchouc durci. Toutes ces armes ont un anneau pour dragonnes.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Mk 1 : modèle original adopté en 1887.
  • Mk 2 : modèle amélioré (bouclier de barillet, chien renforcé et crosse arrondie). Adopté en 1894.
  • Mark 3 : adopté en 1897, verrouillage du barillet renforcé. Barillet démontable. À partir de 1905, certains furent disponibles avec un canon de 12,5 cm.
  • Mark 4 : Adopté en 1899, Mk 3 fabriqué dans un nouvel acier. Chien allégé. Nouveau barillet. À partir de 1905, certains furent disponibles avec un canon de 12,5 cm (ne pas le confondre avec le Mark IV en calibre 38 de 1926, remis en production durant la seconde guerre mondiale).
  • Mk 5 : adopté en 1913. Mk 4 renforcé pour le tir des cartouches à poudre sans fumée.
  • Mk 6 : Mk 5 doté d'un canon plus long. Nouvelle forme de crosse.

Données numériques[modifier | modifier le code]

Modèles Munition Cadence de tir théorique Longueur totale Canon Masse à vide Barillet
Mk 1-5 .455 Webley 12-18 c/min 24 cm (Mle réglementaire) 10,2 cm (15,2 sur commande) 995 g (MK I&II)/990 g-1,09 kg (MK III&IV)/1,01-1,1 kg (MK V) 6 cartouches
Mk 6 .455 Webley 12-18 c/min 28,6 cm 15,2 cm 1,1 kg 6 cartouches

Diffusion[modifier | modifier le code]

De 1887 à 1915, les revolvers d'ordonnance Mk I-VI ont connu la Guerre des Boers, la Révolte des Boxers et la Grande Guerre. Fabriqué à 300000 exemplaires par Webley entre 1915 et 1921 puis par l'Arsenal royal d'Enfield, le gros Mk VI a été largement utilisé par la Grande-Bretagne, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et l'Afrique du Sud durant la Seconde Guerre mondiale et jusqu'à la fin des années 1950. Il fut alors remplacé par le Browning Hi-Power. Il constitua l'arme de service de nombreux officiers et policiers des pays du Commonwealth, les FFI,FFL et l'IRA.

À noter que ces revolvers en calibre .455 étaient entrés en 2007 dans la catégorie des « armes de panoplie » (vente non réglementée) en Belgique MAIS depuis mai 2013, les modèles postérieurs à 1890 et fabriqués après 1895 sont à nouveau soumis à autorisation : les personnes qui en détenaient doivent d'ailleurs les déclarer avant mai 2014 à leur police locale (arrêté royal du 8 mai 2013 modifiant l'arrêté royal du 20 septembre 1991 relatif aux armes à feu d'intérêt historique, folklorique ou décoratif et aux armes à feu rendues inaptes au tir).

En France, les modèles I à IV (tous antérieurs au 1 janvier 1900) sont classés en armes historiques et de collection (e du 2 de la catégorie D), les modèles suivants V et VI étant soumis à autorisation préfectorale (Catégorie B).

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Le spectateur ou le téléspectateur a pu voir le Webley Mk 6 dans Miller's Crossing, Le Diable en robe bleue, Les Brigades du Tigre (anachronisme puisque Jules Bonnot meurt en 1912 et que l'adoption du revolver date de 1915). Un Webley est également l'arme du Dr Watson dans la série Sherlock Holmes, de même que celle de Sean Connery dans Zardoz. Le Mark VI est utilisé par le Premier ministre John Hatcher (Alexander Siddig) pour se suicider dans Doomsday et par Vito Corleone (De Niro) pour assassiner Don Fanucci dans Le Parrain II. C'est également la deuxième arme du héros de Bioshock. On peut aussi l'apercevoir dans la série Torchwood. Dans Hidden and Dangerous 2, il est disponible dans certaines missions et/ou avec les cheat codes. Il est fréquemment vu dans les bandes dessinées des aventures de Corto Maltese.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les revolvers de service Webley en calibre .455, par Gerard, Henrotin, H&L Publishing - HLebooks.com, 2007 (ebook téléchargeable)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Central Intelligence Agency SIX A History of Britain’s Secret Intelligence Service—Part 1: Murder and Mayhem, 1909–1939 de Mickael Smith -Editeur London: Dialogue|année=2010- [lire en ligne]
  2. Raspoutine: Et le Crépuscule de la monarchie en Russie de Michel Enden - édité chez Fayard, 12 juin 1991 - 374 pages - (ISBN 2213649685, 9782213649689)- A lire [1]
  3. La revue de Paris de Marc Le Goupils - 1927 - éditeur :Bureau de la Revue de Paris
  4. Date du calendrier julien alors en vigueur en Russie (29 au 30 décembre du calendrier grégorien. Voir l'article Passage au calendrier grégorien.