Liste des principales anthologies de poésie japonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Liste des principales anthologies de poésie japonaise.

Waka et Tanka[modifier | modifier le code]

Époque de Nara(710 à 794)[modifier | modifier le code]

Nom Romaji Nom Kanji Année de parution Compilateur Nombre de poèmes Commentaire
Kojiki 古事記 712 Ō no Yasumaro, Hieda no Are 113 « Recueil des anciens événements », décrit la mythologie et l'histoire ancienne du Japon.
Nihon Shoki 日本書紀 720 Toneri-shinnō 131 « Chronique du Japon dans divers écrits ».
Fudoki 風土記 713 23 « Notes sur l'air et la terre », chronique des provinces du Japon, compilée à la demande de l'empereur Genmei.
Shoku Nihongi 続日本紀 797 Fujiwara no Tsuginawa, Sugano no Mamichi « Suite du Nihongi, continuation de la chronique du Japon » à la demande de l'empereur Kammu.
Man'yōshū 万葉集 785 Ōtomo no Yakamochi 4.516 « Collection des dix-mille feuilles ». Le Man'yōshū est la plus ancienne anthologie en japonais, 20 rouleaux manuscrits, 4.516 poèmes (quand les renvois de tanka aux différents chōka sont comptés comme poèmes séparés). Il n'y a pas d'organisation particulière, (la plupart des métadonnée sont fournies par les sommaires) et les poèmes sont écrits dans une version japonaise de la prononciation monosyllabique chinoise des caractères chinois.

Époque de Heian (794 à 1185)[modifier | modifier le code]

Anthologies impériales waka; durant l'époque de Heian, sont créées les Nijūichidaishū à la demande ou sur l'ordre du Tenno. Chacune de ces anthologies reflète le goût de l'époque. Les anthologies sont un projet national : chacune est canonisée par les contemporains et sert de base pour les anthologies ultérieures. Les huit premières anthologies sont souvent appelées Hachidaishū (collection de huit époques). Vingt et une anthologies sont compilées.

Il existe en outre, une multitude d'« anthologies » privés créées par la plupart des poètes waka et qui servent parfois de source aux anthologies impériales.

Nom Romaji Nom Kanji Année de parution Compilateur Nombre de poèmes Commentaire
Kokin Wakashū 古今和歌集 905 Ki no Tsurayuki, Ki no Tomonori, Ōshikōshi no Mitsune, Mibu no Tadamine 1.111 (20 rouleaux) « Collection de poèmes anciens et modernes ». Première anthologie impériale waka, commandée par l'empereur Daigo et complétée c. 905.
Gosen Wakashū 後撰和歌集 951 Nashitsubo no gonin 1.426 (12 rouleaux) Compilée à la demande de l'empereur Murakami 951.
Shūi Wakashū 拾遺和歌集 1005-1007 Kazan-in ou Fujiwara no Kintō 1.351 (20 rouleaux) « Glanures », compilée à la demande de l'ancien empereur Kazan.
Goshūi Wakashū 後拾遺和歌集 1086 Fujiwara no Michitoshi 1.200 (20 rouleaux) « Glanures tardives », ordonnée en 1075 par l'empereur Shirakawa et complétée en 1086.
Kin'yō Wakashū 金葉和歌集 1124-1127 Minamoto no Toshiyori 716 (10 rouleaux) « Collection de feuilles d'or », ordonnée par l'ancien empereur Shirakawa, ébauche achevée entre 1124 et 1127.
Shika Wakashū 詞花和歌集 1151-1154 Fujiwara no Akisuke 411 (10 rouleaux) « Collection de fleurs poétiques », ordonnée en 1144 par l'ancien empereur Sutoku, complétée c.1151-1154.
Senzai Wakashū 千載和歌集 1187 Fujiwara no Shunzei Toshinari 1.285 « Collection de mille ans », ordonnée par l'ancien empereur Go-Shirakawa, probablement complétée en 1188.
Shin Kokin Wakashū 新古今和歌集 1205 Fujiwara no Teika, Fujiwara no Ariie, Fujiwara no Ietaka, Jakuren, Minamoto no Michitomo, Asukai Masatsune 2.000 « Nouvelle collection de poèmes anciens et modernes », huitième anthologie impériale waka. Son titre vise apparemment à montrer sa relation et sa contrepartie au Kokin Wakashū, ordonnée en 1201 par l'ancien empereur Go-Toba.
Hitomaro Kashū[1] 人麻呂歌集 Kakinomoto no Hitomaro « Collection de poésie de Hitomaro », anthologie des œuvres de Kakinomoto no Hitomaro. L'éditeur est inconnu, peut-être éditée au début de l'époque de Heian. Cette anthologie contient de nombreux waka à la fausse attribution.
Tsurayuki-shū Ki no Tsurayuki « Collection de Tsurayuki », anthologie des œuvres de Ki no Tsurayuki, un des compilateurs du Kokin Wakashū.
Kintō Kashū 公任歌集 Fujiwara no Kintō « Collection de poèmes de Kintō », anthologie des œuvres de Fujiwara no Kintō, l'éditeur du Wakan Rōeishū. A influencé la poésie waka du milieu de l'époque de Heian.
Hyakunin Isshu 百人一首 Fujiwara no Teika « Cent poètes, (chacun) un poème », précisément Ogura Hyakunin Isshu. Lu comme manuel élémentaire pour les poètes waka jusqu'à l'ère Meiji.
Fujiwara no Teika Kashū Fujiwara no Teika « Collection des poèmes de Fujiwara no Teika ».
Izumi Shikibu Shū 和泉式部集 « Collection d'Izumi-Shikibu ».

Époque de Kamakura (1185–1333) et époque de Muromachi (1336 à 1573)[modifier | modifier le code]

Anthologies impériales - treize anthologies sont publiées, essentiellement durant l'époque de Kamakura.

Renga[modifier | modifier le code]

Haikai et Haiku[modifier | modifier le code]

  • Shinseninutsukubashū, (1532) éditée par Yamazaki Sōkan. L'importante anthologie du début des haïkaï renga à partir de laquelle les haïku se sont plus tard développés.
  • Kai Ōi, (le Jeu du Coquillage). Anthologie hokku de 1672 compilée par Matsuo Bashō.
  • Haikai Shichibushū, nom conventionnel de sept anthologies composées de renku de Matsuo Bashō et de ses élèves.
    • Fuyunohi, (Un jour d'hiver).
    • Harunohi, (Un jour de printemps), contient 58 hokku dont le « haiku de la grenouille » de Bashō.
    • Arano, (Désert), dix rouleaux avec 735 poèmes.
    • Hisago, (Gourde)
    • Sarumino, (Le manteau de paille du singe), six rouleaux.
    • Sumidawara, (Sac de charbon de bois).
    • Zokusarumino, (Le manteau de paille du singe II), (1698.

Kanshi[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]