Pierre Landais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Landais (1430-1485) est le principal conseiller du duc François II de Bretagne, qui le laisse gouverner la Bretagne.

Les armes de Pierre Landais ornant une des chapelles de Notre-Dame de Vitré

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est l'enfant de riches drapiers de Vitré. Il entre au service du duc comme valet de garde-robe de Bretagne, puis devient trésorier et receveur général de Bretagne. Il encourage la bourgeoisie, l'imprimerie et les lettres car c'est avant tout un de ces bourgeois enrichis dans le commerce, expérimentés et ambitieux, que l'on voyait alors souvent s'élever dans la faveur des princes. En 1477, il fait arrêter son rival Guillaume Chauvin, chancelier. En 1480, il crée l'Université de Nantes.

Tout-puissant de 1481 à 1485, il s'efforce de défendre l'indépendance du duché contre les manœuvres du roi de France, et tente de marier Anne de Bretagne au duc d'Orléans. Il fait transférer Guillaume Chauvin au cachot en 1481. Celui-ci meurt le 5 avril 1484 du manque de nourriture et de mauvais traitements, ce qui provoque un coup d'État contre lui le 25 juin 1485, mené par une partie de la noblesse acquise aux intérêts français. Il est accusé de concussion et de la mort de Guillaume Chauvin. Jugé et condamné, Pierre Landais est pendu le 19 juillet 1485 en prairie de Biesse à Nantes, affaiblissant le pouvoir du duc François II.

Il avait fait reconstruire pour sa mère un manoir, le château du Bois-Cornillé, situé à Val-d'Izé, près de Vitré.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Georges Minois. Anne de Bretagne. Fayard : Paris, 1999