Philippe Jacquin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jacquin.

Philippe Jacquin, né à Donville-les-Bains (Manche) le 22 janvier 1942 et décédé le 28 septembre 2002 à Lyon, était professeur d’anthropologie américaine à l’université Lumière Lyon 2.

Parcours[modifier | modifier le code]

L'historien, ethnologue et anthropologue Philippe Jacquin était avant tout un spécialiste de l’Ouest américain et des Nord-Amérindiens, chez lesquels il a effectué de longs séjours. Il est mort au retour d'une de ces missions.

Littérature scientifique[modifier | modifier le code]

Il a publié une vingtaine d’ouvrages sur l’Amérique du Nord dont : Les Indiens d’Amérique, (Flammarion) 1996, La Politique indienne des États-Unis (1830-1890) 1996 et Le peuple américain : origines, immigration, ethnicité, identité 2000. Ce sont des ouvrages de référence sur l'histoire des amérindiens, le métissage des cultures et la conquête de l'Ouest américain.

Citations[modifier | modifier le code]

  • « L'Indien " écologiste " est une invention de l'homme blanc »
  • « Lorsqu'au XVIe siècle, les explorateurs européens débarquèrent sur le continent américain, ils crurent découvrir un nouvel Éden. La population indienne (entre 4 et 7 millions d'habitants) était dispersée sur un espace immense, sans commune mesure avec les royaumes du Vieux Continent. Des régions entières du littoral étaient encore inhabitées, donnant l'illusion d'un monde à peine effleuré par la main de l'homme. Or cette nature magnifiée avait déjà subi de profondes transformations au cours des siècles. Le type d'agriculture pratiqué par certaines tribus indiennes avait en effet provoqué d'importantes modifications écologiques.  »
  • « Au XIIIe-XIVe siècle, les Hohokans, vivant dans les régions arides de l'actuel Arizona, avaient élaboré un vaste système de canalisation pour irriguer leurs champs de maïs. Ce faisant, ils déversaient de l'eau fortement saline sur les terres, appauvrissant les sols déjà menacés par de terribles sécheresses. Au bout d'un siècle de ces pratiques agricoles, les Hohokans furent obligés d'abandonner leur territoire. »
  • « Le thème traditionnel de l'indigène errant dans une nature vierge, démuni de tout savoir-faire et de toute technologie, mérite d'être revu. »
  • « Les travaux des historiens et des anthropologues, ont montré que dans les sociétés indiennes, avant la conquête par les Européens, l’esclavage était une pratique courante. Les captifs de guerre entre tribus indiennes pouvaient d’abord être soumis à la torture, ou tués, pour venger les guerriers morts. D’autres sont adoptés, prenant alors la place d’un mort dans une famille, mais ils sont en fait au service de la famille. Enfin, la dernière catégorie de prisonniers entre dans la catégorie inférieure d’esclaves. Cela se voit au vocabulaire : ils sont assimilés aux animaux, en particulier aux chiens. Ces esclaves effectuent des tâches dégradantes. Les chefs locaux, pour montrer leur puissance, cherchent ainsi à avoir le plus possible d’esclaves. Il faut signaler enfin que les Cherokees de la côte Est des États-Unis achèteront même des Noirs aux XVIIIe siècle, et revendront les esclaves fugitifs aux colons américains du Sud. Chassés par les Américains de leur territoire en 1838, ils partiront avec leurs esclaves noirs s’installer dans l’Oklahoma et pendant la guerre de Sécession entre le Nord et le Sud (1861-1865), ils soutiendront la cause sudiste contre l’abolition. »

Divers[modifier | modifier le code]

Philippe Jacquin a participé à de nombreuses émissions sur France Culture. En hommage à son travail scientifique et littéraire, on lui attribua le prix Corderie Royale–Hermione dont il fut à l’origine.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire des Indiens d'Amérique du Nord, Philippe Jacquin, Payot, 1976, 226 p.
  • Les Indiens blancs. Français et Indiens en Amérique du Nord, XVI°-XVIII° siècles, Philippe Jacquin, Payot, 1987, (ISBN 2228142301)
  • Vers l'Ouest. Un nouveau monde, Philippe Jacquin, Gallimard, 1987, (ISBN 2070530361)
  • Terre indienne, Philippe Jacquin, Éd. Autrement, 1991, (ISBN 2862603325), 228 p.
  • Le Cow-boy. Un Américain entre le mythe et l'histoire, Philippe Jacquin, Albin Michel, 1992, (ISBN 2226058346)
  • Le mythe de l'Ouest : l'Ouest américain et les valeurs de la frontière, Philippe Jacquin et Daniel Royot, Éd. Autrement, 1993, (ISBN 2862604445), 215 p.
  • Les Indiens d'Amérique, Philippe Jacquin, Flammarion, 1996, (ISBN 2080352261), 126 p.
  • La politique indienne des États-Unis (1830-1890), Philippe Jacquin, Éd. Didier Erudition, 1996, (ISBN 2864602970), 220 p.
  • Les Européens et la mer : de la découverte à la colonisation (1455-1860), Patrick Villiers, Philippe Jacquin, Pierre Ragon, Éd. Ellipses Marketing, 1997, (ISBN 2729857265)
  • L'herbe des dieux. Le tabac dans les sociétés indiennes d'Amérique du Nord, Philippe Jacquin, Éd. Musee-Galerie De La Seita, 1997, (ISBN 2906524662)
  • La destinée manifeste des États-Unis au XIXe siècle, Philippe Jacquin et Daniel Royot, Éd. Ploton, 1999, (ISBN 2841201058), 160 p.
  • Le peuple américain : origines, immigration, ethnicité, identité, Philippe Jacquin, Seuil, 2000, (ISBN 2020412772), 563 p.
  • La terre des Peaux-Rouges, Philippe Jacquin, Gallimard, 2000, (ISBN 2070535231), 159 p.
  • Les Indiens, quelle histoire !, Philippe Jacquin et Jean-Marie Michaud, Casterman, 2001, (ISBN 2203152257), 26 p.
  • Sous le pavillon noir. Pirates et flibustiers, Philippe Jacquin, Gallimard, 2002, (ISBN 2070530663)
  • Go West ! Histoire de l'Ouest américain d'hier à aujourd'hui, Philippe Jacquin et Daniel Royot, Flammarion, 2002, (ISBN 2082118096), 362 p.
  • La vie des pionniers au temps de la conquête de l'Ouest, Philippe Jacquin, Larousse, 2002, (ISBN 2035053463), 192 p.
  • Grandes civilisations : Afrique, Amérique, Asie, Europe, Océanie, Philippe Jacquin (Sous la direction de), José Garanger (Sous la direction de), Larousse, 2003, (ISBN 2035053846), 464 p.
  • L'Europe des grands royaumes, Philippe Jacquin, Casterman 2006, (ISBN 2203157135), 77 p.