Opéra Kroll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 31′ 07″ N 13° 22′ 14″ E / 52.5186, 13.3706 ()

L'opéra Kroll en 1900.

L'opéra Kroll (en allemand Krolloper) est un opéra, aujourd'hui disparu, de Berlin en Allemagne qui était situé à l'ouest de l'actuelle Platz der Republik (anciennement Königsplatz), et faisait face au palais du Reichstag.

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Il fut construit en 1844 pour Joseph Kroll sur un terrain offert par Frédéric-Guillaume IV de Prusse, afin de devenir un lieu de divertissement. Les architectes sont Ludwig Persius, Eduard Knoblauch et Carl Ferdinand Langhans. Le bâtiment est réaménagé en opéra en 1851 et utilisé pour la représentation d'opéras, opérettes et pièces de théâtre. Il est de nouveau réaménagé en 1895 et nommé « Nouvel opéra royal », résidence des compagnies d'opéra et de ballet d’État prussiennes.

1895-1957 : déclin et démolition[modifier | modifier le code]

En 1924, le bâtiment est rebaptisé « opéra d’État de la place de la République » (Staatsoper am Platz der Republik), mais est toujours appelé familièrement opéra Kroll. Pendant les années 1920, le chef d’orchestre est Otto Klemperer. C’est à l’opéra Kroll qu’on crée les œuvres de Paul Hindemith, Neues vom Tage en 1929 et de Arnold Schönberg Begleitmusik zu einer Lichtspielszene en 1930.

Après l’incendie du Reichstag en 1933, l’opéra Kroll abrite cette assemblée contrôlée par les nazis. Le choix s’est porté sur l’opéra qui était à la fois bien placé et suffisamment vaste pour abriter l’institution. Le 23 mars 1933, le Reichstag donne les pleins pouvoirs à Adolf Hitler.
Le parlement allemand y reste jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, et il est le théâtre de certains discours majeurs d’Hitler, dont le discours « prophétique » du dans lequel il affirme « si la Juiverie capitaliste internationale d’Europe et hors d’Europe réussit à jeter les nations dans une nouvelle guerre mondiale, le résultat ne sera pas une bolchévisation du monde, ni la victoire des Juifs, mais l’élimination de la race juive du sol européen. »
La dernière séance du Reichstag eut lieu à l’opéra Kroll le , pour voter un décret autorisant Hitler à passer outre la justice et l’administration dans tous les domaines.

Le bâtiment est gravement endommagé à la suite d’un bombardement allié le , et ses ruines sont démolies en mars 1951.

Galerie[modifier | modifier le code]