Mordred

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mordred (homonymie).
Le dernier affrontement d'Arthur et Mordred vu par Arthur Rackham (1917).

Mordred est un personnage de la légende arthurienne, fils du Roi Arthur et de sa demi-sœur, Morgause. Dans certains textes, il est le fils de Morgane elle-même. Il est le demi-frère de Gauvain, Agravain, Gaheris et Gareth, autres fils de Morgause.

Merlin avait prédit la naissance de celui-ci. Le Roi Arthur aurait voulu se débarrasser de cet enfant incestueux, sans parvenir à le faire parce qu'il s'agissait de son fils. D'après certains récits, il aurait envoyé tous les enfants nés le même jour que Mordret dans un bateau sur la mer. Le bateau coula, mais Mordred fut le seul survivant. Jusqu'à l'âge de quatorze ans, il fut élevé par un brave homme du nom de Nabur, puis fut amené à la cour où ses véritables origines lui furent révélées.

Il était le plus beau chevalier de la cour et rencontrait un grand succès auprès des dames. Son air ténébreux fit beaucoup d'envieux et fut aussi à l'origine de tromperies conjugales.

Il devint un temps chevalier d'Arthur et participa à quelques joutes et tournois, qu'il perdit la plupart du temps. Il ne respectait d'ailleurs que très rarement les règles de courtoisie qui régissaient les tournois, ne faisant qu'augmenter sa réputation de chevalier traître et perfide. Il était fort libertin, et ne se privait pas de courtiser toutes les dames, même celles déjà mariées. Il était détesté par les autres chevaliers pour son caractère fourbe et sournois. Il tua Sir Lamorak, traîtreusement, alors que celui-ci se préparait à partir pour la Quête du Graal.

Mordret blessa mortellement son père, le roi Arthur, lors de la bataille finale de Salesbières pour le trône d'Albion. Celui-ci parviendra lui aussi à porter un coup fatal à son fils qui mourut après avoir dit ses « adieux » à sa mère.

Cycles primitifs[modifier | modifier le code]

Dans les cycles primitifs, Medrawt (nom gallois de Mordret) viole, séduit ou encore enlève Guenièvre (originellement Gwenhwyfar) selon les récits et tue son père Arthur lors du combat de Camlann (Camelot qui est, selon les cycles, la bataille finale qui oppose Arthur à son neveu Mordret aidé des Pictes, des Gaëls et des Saxons. Son château étant Camelot, l’une des résidences aux frontières du royaume de Logres)[1].

Dans l'Historia Regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth, Mordred est le neveu d'Arthur, fils de Loth d'Orcanie et d'Anna. Arthur confie le royaume à son neveu pendant qu'il est parti en Gaule guerroyer contre l'empereur romain Lucius. Mais en son absence, Mordred usurpe la couronne et « vit en concubinage avec la reine ». De retour sur l'île, le roi et ses chevaliers affrontent les troupes de Mordred sur la rivière Camblan. Mordret est tué tandis que le corps d'Arthur, mortellement blessé, est emmené sur l'île d'Avalon.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Dictionnaire Historique des Celtes de Pierre Norma
Précédé par Mordred Suivi par
Arthur Pendragon
Roi légendaire de Grande-Bretagne
Arthur Pendragon