Marie Ire de Sicile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marie Ire, reine de Sicile, est née en 1362 et décédée en 1401. De la maison de Barcelone à la fois du côté paternel et du côté maternel, elle était la fille et héritière du roi Frédéric III de Sicile (1342-1377) et de son épouse l'infante Constance (1344-1363), fille de Pierre IV d'Aragon.

Quand elle accéda au trône en 1377, Marie n'avait que quatorze ans et le gouvernement fut assuré par le vicaire Artál d'Alagón, assisté de Manfred Chiaramonti, de Guillaume de Peralta et de François Ventimiglia. Marie avait succédé à son père selon les dernières volontés de ce dernier, en contradiction avec les dispositions du testament de Frédéric II qui excluait les femmes de la succession, et elle dut faire face à la contestation de son oncle et grand-père le roi Pierre IV d'Aragon.

Pour éviter un mariage projeté avec Jean Galéas Visconti, Pierre IV la fit enlever à Catane le 23 janvier 1379 par le comte Guglielmo Raimondo Moncada, qui la séquestra dans le château d'Augusta. De là elle fut conduite en Sardaigne, puis à Barcelone à la cour du roi.

En 1380, Pierre IV donna la vicairerie de l'île à son fils l'infant Martin d'Aragon, dont Marie épousa en 1390 le fils, un autre Martin d'Aragon (1375-1409), dit « le jeune ». Le couple royal, flanqué de Martin « le vieux » débarqua en Sicile mais eut de grandes difficultés à se faire reconnaître. Entre 1393 et 1398 une révolte aristocratique fit rage, matée grâce à l'aide du roi Jean Ier d'Aragon, frère de Martin « le vieux ». À la mort du roi Jean Ier en 1396, Martin « le vieux » accéda à la couronne d'Aragon, dont Martin « le jeune » devint alors l'héritier.
Lui et Marie eurent un fils, Pierre, qui mourut en 1403 mais qui ne succéda pas à sa mère. À la mort de Marie, Martin « le jeune » devint roi de Sicile et reçut de son père la procurerie du royaume de Sardaigne.

Veuf, Martin d'Aragon se remaria avec l'infante Blanche de Navarre qui, à sa mort, reçut la vicairerie de l'île.

Marie Ire est inhumée à Cagliari aux côtés de son époux.

Article connexe[modifier | modifier le code]