Liste des rois de Sicile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Roi de Sicile
Image illustrative de l'article Liste des rois de Sicile
Armoiries royales de Sicile.

Image illustrative de l'article Liste des rois de Sicile
Titulaire actuel
dernier roi de Sicile

Création 1062 (premier comte de Sicile)
1130 (premier roi de Sicile)
Abrogation 12 décembre 1816
Premier titulaire Robert Guiscard (comte de Sicile)
Dernier titulaire Ferdinand III (roi de Sicile)
Roi de Naples
Image illustrative de l'article Liste des rois de Sicile
Armoiries royales de Naples.

Image illustrative de l'article Liste des rois de Sicile
Titulaire actuel
dernier roi de Naples

Création 1282 (premier roi de Naples)
Abrogation 12 décembre 1816
Premier titulaire Charles Ier (roi de Naples)
Dernier titulaire Ferdinand IV (roi de Naples)
Roi des Deux-Siciles
Image illustrative de l'article Liste des rois de Sicile
Armoiries royales des Deux-Siciles.

Image illustrative de l'article Liste des rois de Sicile
Titulaire actuel
dernier roi des Deux-Sicile

Création 12 décembre 1816 (premier roi des Deux-Siciles)
Abrogation 12 février 1861
Premier titulaire Ferdinand Ier (roi des Deux-Siciles)
Dernier titulaire François II (roi des Deux-Siciles)

Le royaume de Sicile a dans le passé recouvert plusieurs zones géographiques différentes au fil du temps. Le royaume de Sicile ne s'est pas limité à la seule île de Sicile. Il a été l'objet de convoitises de la part des plus grandes familles européennes, qui se sont battues pour s'en assurer la possession. L'histoire du royaume a été particulièrement mouvementée, marquée par des assassinats, des guerres de succession, des séparations. Les rois de Sicile n'ont donc pas tous régné sur un territoire identique. On a même pu parler, lors des périodes au cours desquelles les territoires ont été réunis de « Royaume des Deux-Siciles ». Établir la liste des rois de Sicile suppose donc de rattacher les noms des rois à la bonne entité politique.

Histoire des rois de Sicile[modifier | modifier le code]

Article général Pour un article plus général, voir Histoire de la Sicile.
  • Du IXe siècle au XIe siècle, la Sicile était sous domination musulmane. C'est alors que des comtes normands de la famille de Hauteville en firent la conquête et s'intitulèrent comtes de Sicile. La Maison d'Hauteville (Italien : Casa d’Altavilla) est issue de Tancrède d'Hauteville (il est impossible de déterminer parmi les trois Hauteville se trouvant dans le diocèse de Coutances lequel est le berceau de la famille) (avant 990 - 1041) ; de nombreux membres de cette famille s’établirent à partir des années 1030 dans le sud de l’Italie pour en faire petit à petit la conquête, avant de s’attaquer à la Sicile musulmane. Des douze fils de Tancrède de Hauteville, plusieurs partent progressivement s’illustrer en Méditerranée à partir des années 1030. Parmi eux  : Guillaume, Drogon, qui arrive en Italie du Sud vers 1035 avec son frère Guillaume ; Onfroi, qui arrive en Italie du Sud vers 1044 ; Robert, un géant bientôt nommé « Guiscard », surnom normand donné lors de sa vie de pillard en Calabre ; Roger, surnommé « Bosso », le cadet des fils de Tancrède, arrive en Italie du Sud vers 1057. Une branche de cette famille aurait également fait souche en Angleterre après la bataille d’Hastings (1066), branche issue d’un petit-fils de Tancrède d'Hauteville.
  • Le comte Roger II prit le contrôle des comtés et principautés normandes de l'Italie méridionale (Apulie, Calabre, Capoue, Bénévent) et reçut en 1130 du pape le titre de roi de Sicile, de Pouilles, de Longobardie et d’Afrique, ce terme représentant la moitié sud de l'Italie et l'île sicilienne.
  • Le royaume passa ensuite par mariage à la maison impériale de Hohenstaufen.
  • En 1266, le pape, alors en lutte avec les Hohenstaufen, retira le royaume à Manfred de Hohenstaufen et en investit Charles d'Anjou. Ce dernier vainquit et tua Manfred, mais Pierre III d'Aragon, gendre de Manfred, reprit la lutte à son compte et chassa Charles de la partie insulaire à l'occasion des Vêpres siciliennes (1282). En 1442, sera créé par Alphonse Ier le Magnanime le premier Royaume des Deux-Siciles qui durera jusqu'à la division du royaume en 1458. Il y eut alors deux royaumes qui s'intitulèrent alors royaume de Sicile, chacun des deux rois se considérant comme le seul roi légitime :
    • la partie insulaire, aussi appelée par les sources médiévales royaume de Sicile au-delà du Phare [di là dal Faro] : le Faro étant la pointe extrême de la Sicile au Nord de Messine et dont la capitale fut Palerme. Il arrive que, pour désigner ce royaume, on parle de royaume de Sicile ;
    • la partie péninsulaire, ou royaume de Sicile en deçà du Phare [di qua dal Faro] et dont la capitale fut Naples. L'historiographie médiévale parla également de royaume de Pouille [regnum Apuliae ou regno di Puglia], tandis que l'historiographie moderne emploie volontiers le terme inapproprié de royaume de Naples, déjà utilisé au Moyen Âge, par exemple au XVe siècle par Philippe de Commines. Cette dernière appellation fut cependant officielle pendant le début du XIXe siècle, sous le règne des deux rois installés par Napoléon Bonaparte.
  • Par la suite, les deux royaumes furent réunis et l'on parle alors de royaume des Deux-Siciles. Cette réunion n'est devenue une réalité qu'en 1442 avec Alphonse Ier le Magnanime et ce jusqu'en 1458. À sa mort en 1458, le royaume fut à nouveau divisé entre son frère Jean II d'Aragon, qui conserva la Sicile, et son fils bâtard Ferdinand qui devint roi de Naples.
  • En 1501, le roi Ferdinand II d'Aragon conquit Naples et réunifia les deux royaumes sous l'autorité de la monarchie espagnole naissante. Le titre de « roi de Sicile des deux côtés du détroit » fut alors porté par tous les monarques espagnols jusqu'à la Guerre de Succession d'Espagne.
  • Le traité d'Utrecht de 1713 détermina l'abandon de la Sicile insulaire au duc de Savoie puis le traité de Rastatt de 1714 laissa Naples et la Sicile péninsulaire à à l'empereur Charles VI. Celui-ci annexa la Sicile en 1720.
  • En 1735, à la suite des conquêtes de l'infant Charles de Bourbon, les deux Siciles réunies furent confiées à une branche des Bourbons d'Espagne.
  • Ce double royaume, moyennant deux intermèdes pour sa partie péninsulaire (la République parthénopéenne en 1799 et le royaume de Naples de 1806 à 1815 avec Joseph Bonaparte puis Joachim Murat), perdura jusqu'en 1816.
  • En 1816, Ferdinand Ier donnera un fondement juridique à cette réunion en procédant à une fusion officielle des deux royaumes en un royaume des Deux-Siciles qui ne disparaîtra qu'en décembre 1860, lors de l'unification de l'Italie.
  • En 1861, l’expédition des Mille menée par Garibaldi rattacha les Deux-Siciles à ce qui allait devenir le royaume d’Italie. Les dernières villes à résister à l’expédition furent Messine (qui capitula le 13 mars 1861) et Civitella del Tronto (qui capitula le 20 mars 1861). Le bouleversement de l'aristocratie sicilienne face à l'expédition de Garibaldi est raconté dans le roman Le Guépard de Giuseppe Tomasi di Lampedusa et le film qui en est tiré ; ainsi que dans Les Vice-rois de Federico De Roberto. Après l'annexion du royaume au nouvel État italien, l'économie florissante des Deux-Siciles fut anéantie au profit de l'Italie du nord, ce qui provoqua un désastre économique sans précédent, dont les régions du sud ont encore du mal à sortir actuellement. Il y eut une grande révolte du peuple contre les Piémontais, une « guerre civile » sévèrement réprimée par les autorités. Les acteurs de cette révolte furent appelés injustement les « brigands » alors qu'il s'agissait de la résistance contre les Savoie (voir film de Pasquale Squitieri Li chiamarono... briganti!, 1999). Les Bourbons et l'idée d'un royaume de Sicile indépendant de l'Italie conservent toujours quelques partisans dans le pays (movimento neoborbonico, Comitati delle Due Sicilie, Movimento di insorgenza civile, partito del sud); certains ont d’ailleurs manifesté à Naples en 2004 contre le retour des descendants des Savoie.

Armes des rois de Sicile[modifier | modifier le code]

  • Les premiers rois de Sicile portaient les armes de la maison de Hauteville dont ils étaient issus.
  • La division du royaume en deux entités distinctes se traduisit par l'adoption d'armes distinctes reflétant les origines des rois :
  • Le royaume des Deux-Siciles créé en 1816 adopta les armes de la maison de Bourbon-Siciles.
 
Rois de Sicile insulaire : écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules qui est d'Aragon et d'argent à l'aigle de sable qui est de Hohenstaufen.
Rois de Sicile péninsulaire, improprement nommés rois de Naples : d'azur semé de fleurs de lys d'or au lambel de gueules.
Rois des Deux-Siciles à partir de 1816.

Comtes de Sicile (1062-1130)[modifier | modifier le code]

Maison de Hauteville[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
1 Robert Ier Robert Ier l'Avisé
(vers 1020 – 17 juillet 1085) mort à 65 ans environ
10621085 Hauteville Duc d'Apulie et de Calabre, est l'un des plus célèbres aventuriers normands issus du duché de Normandie qui s'illustrèrent en Méditerranée. À partir de 1057, il continua la conquête de l'Italie méridionale sur les Byzantins avant d'entamer celle de la Sicile musulmane à partir de 1061 en compagnie de son frère cadet Roger. Ensemble, ils jetèrent les fondations du futur royaume de Sicile. Blason sicile famille Hauteville.svg
2 Robert Ier Roger Ier le Grand
(vers 1031 – 22 juin 1101) mort à 70 ans environ
10851101 Hauteville Dit le « Bosso »2 puis, le « Grand Comte », est un aventurier normand du XIe siècle ; conquérant de la Sicile musulmane, il est à l'origine du futur royaume de Sicile.
3 Sin foto.svg Simon Ier
(1091 – 1105) mort à 14 ans environ
11011105 Hauteville Simon de Sicile est un prince normand de Sicile appartenant à la famille Hauteville. Né probablement à Mileto en Calabre en 1091 ou 1093, il est le fils aîné du comte Roger Ier de Sicile dit le « Grand comte », et de Adélaïde de Montferrat. Il succède à son père le 22 juin 1101, devenant comte de Sicile mais meurt prématurément à Mileto, en 1105 alors qu'il est adolescent. Son frère cadet Roger, encore enfant, lui succède sous la régence de leur mère.
Régence (1105 -1112): Adélaïde de Montferrat, épouse de Roger Ier.
4 Martorana RogerII.jpg Roger II
(22 décembre 1095 – 26 février 1154) mort à 59 ans
11051130 Hauteville Il est le fondateur du royaume de Sicile (1130), souvent qualifié de Sicile normande ou de Royaume normand de Sicile.
En 1130, il reçoit l'investiture royale de l'antipape Anaclet II

Rois de Sicile (1130-1282)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
4 Roger II Roger II l'Avisé
(22 décembre 1095 – 26 février 1154) mort à 59 ans
11301154 Hauteville C’est à Roger II que revient la tâche d’unifier les possessions normandes en un royaume, depuis la Sicile. Pour la première fois, l’unité politique de toutes les possessions normandes en Italie est réalisée derrière un prince normand de Palerme à Ancône. À ce titre, Roger II peut être considéré comme le promoteur d’un nouveau modèle politique. Synthèse d’éléments féodaux normands, italo-lombards et arabes, le pouvoir de Roger II s’inspire de formes orientales et plus particulièrement de la monarchie et de l’administration byzantine. Roger II puise aussi dans les traditions fatimides qui prévalaient alors en Sicile. Blason sicile famille Hauteville.svg
5 Guillaume Ier Guillaume Ier le Mauvais
(vers 1125 – 7 mai 1166) mort à 41 ans environ
11541166 Hauteville Si Guillaume hérite d'un royaume puissant et en plein apogée, il semble mal préparé et son règne s'annonce difficile et tumultueux. En effet, la majeure partie des barons normands contestent un pouvoir qu'il jugent trop centralisé à leur goût, de la part de la cour royale palermitaine et haïssent le personnage le plus puissant du royaume, l'« Émir des Émirs » Maion de Bari, qualifié par ses détracteurs de « diabolique », de « corrompu » et de « comploteur ».
Régence (1154 -1171): Marguerite de Sicile, épouse de Guillaume Ier.
6 Guillaume II Guillaume II le Bon
(1154 – 1189) mort à 35 ans environ
11661189 Hauteville Né en 1154, il est le fils et successeur du roi Guillaume le Mauvais. À la mort de ce dernier, il est placé sous la régence de sa mère Marguerite de Sicile jusqu’à sa majorité en 1171. Élevé à l'orientale, très cultivé et polyglotte, c'est un roi « bon » mais peu attiré par la guerre. Cependant, le qualificatif de « bon » peut également cacher un manque certain d'autorité, notamment face aux barons normands continentaux d'Italie méridionale.
7 Tancrès de Lecce Tancrède
(vers 1138 – 20 février 1194) mort à 56 ans environ
11891194 Hauteville Décrit comme étant un bon chef militaire malgré sa petite taille, brave et intelligent, mais laid selon son principal détracteur Pierre d'Éboli, il prétend au trône normand à la mort sans postérité de son cousin le roi Guillaume II (novembre 1189), soutenu par la noblesse contre les prétentions de sa tante la princesse Constance de Hauteville et de son époux Henri Hohenstaufen. Il parvient à se faire couronner roi à Palerme au début de l'année 1190 mais son pouvoir reste cependant très fragile et le roi Tancrède de Sicile doit lutter contre des bandes de rebelles musulmans réfugiés dans les montagnes du centre de la Sicile et soumettre les révoltes de ses vassaux dans ses domaines du continent tout en résistant aux pressions et aux attaques des forces impériales germaniques.Il associe à son règne successivement ses deux fils :
- Tnakred syni.jpg Roger III
(vers 1175 – 24 décembre 1193) mort à 18 ans environ
11901193 Hauteville Nommé par son père duc d'Apulie en 1189/1190, Roger est ensuite associé au trône, Tancrède voulant probablement légitimer son pouvoir et assurer la continuité dynastique face aux prétentions de l'Empire germanique dont la puissante famille impériale des Hohenstaufen réclame l'héritage du royaume sicilien depuis la mort sans postérité du roi Guillaume II de Sicile en 1189. En 1193, il épouse la princesse byzantine, Hélène Ange (en), fille du Basileus Isaac II Ange.Il meurt précocement avant son père, le 24 décembre 1193.
8 William III of Sicily.jpg Guillaume III
(1185 – 1198) mort à 13 ans environ
11931194 Hauteville Associé au trône dès 1193, après la mort de son père Tancrède le 20 février 1194, il hérite du royaume malgré son jeune âge. Cependant, la mort de Tancrède livre également le royaume aux Hohenstaufen qui s'en emparent sans difficulté. À Noël 1194, Guillaume doit céder sa couronne à Henri Hohenstaufen, époux de la princesse sicilienne Constance, fille posthume du roi Roger II de Sicile, et prétendant légitime depuis 1189.

Maison de Hohenstaufen[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
9 Henri Ier Henri Ier le Cruel
(novembre 1165 – 28 septembre 1197) mort à 32 ans
11941197 Hohenstaufen En mai de cette année 1194, Henri VI retourne en Italie. Tancrède de Lecce vient de décéder. L'armée d'Henri IV ne rencontre guère de résistance. Le 25 décembre 1194, il est couronné roi de Sicile. Quelques jours plus tard, il fait crever les yeux de Guillaume III, le fils de Tancrède. Les nobles et les évêques ayant assisté au couronnement de Tancrède sont brûlés vifs dans un champ près de Palerme, à cinq cents pas du palais royal. Henri fait ensuite déterrer les restes de Tancrède et de son fils Roger. On leur arrache leurs couronnes d'or avant de les décapiter. King Manfred of Sicily Arms.svg
10 Frédéric Ier Frédéric Ier
(26 décembre 1194 – 13 décembre 1250) mort à 56 ans
11981250 Hohenstaufen Dernier empereur de la dynastie des Hohenstaufen, il devint une légende. De ses contemporains, il reçut les surnoms de Stupor Mundi (la « Stupeur du monde ») et de « prodigieux transformateur des choses »3, au point qu'on attendit son retour après sa mort. Dans la conscience collective, il devint « l'Empereur endormi » dans les profondeurs d'une caverne, celui qui ne pouvait avoir disparu, celui qui dormait d'un sommeil magique dans le cratère de l'Etna. ::Il associe à son règne son fils aîné :
11 Conrad Ier Conrad Ier
(25 avril 1228 – 21 mai 1254) mort à 26 ans
12501254 Hohenstaufen En tant que seul fils survivant et légitime de Frédéric II, Conrad hérite à la mort de son père en 1250 du royaume de Sicile4 tandis que son frère illégitime, Manfred est fait prince de Tarente. Toutefois, Conrad ne fut pas reconnu et dut passer en Italie afin de se faire reconnaître roi de Sicile : il prit Naples, Capoue, Aquino ; mais il mourut au milieu de ses conquêtes, 1254. On accusa son frère naturel Manfred, qui convoitait sa succession, de l'avoir empoisonné.
12 Conrad II Conrad II
(25 mars 1252 – 29 octobre 1268) mort à 16 ans
12541258 Hohenstaufen Conradin, fils d'Élisabeth de Bavière, alors tout juste âgé de deux ans, devient roi de Sicile. Après avoir été nommé vicaire de Conradin, Manfred décide alors de faire passer le jeune garçon pour mort auprès des barons (chose aisée, le petit se trouvant auprès de sa mère en Bavière) et se fait couronner roi de Sicile. Il mène ensuite une politique digne de celle de son père, d'opposition totale à l'Église et d'appui aux forces gibelines du Nord de l'Italie.
13 Manfred Ier Manfred Ier
(vers 1232 – 26 février 1266) mort à 34 ans environ
12581266 Hohenstaufen En 1258, profitant d'une rumeur annonçant la mort de Conradin, Manfred se fit couronner roi de Sicile à Palerme, le 10 août de cette année. La rumeur était infondée, mais le nouveau roi, soutenu par la voix populaire, n'abdiqua pas, et précisa aux envoyés de Conradin la nécessité d'un chef local. Mais le pape, pour qui l'alliance avec les sarrasins était une offense grave, déclara l'annulation du couronnement de Manfred et l'excommunia. Manfred mourut le 26 février 1266 à la bataille de Bénévent, vaincu par son rival Charles Ier d'Anjou.

Maison d'Anjou[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
14 Charles Ier Charles Ier
(mars 1227 – 7 janvier 1285) mort à 57 ans
12661282 Anjou-Sicile Il réussit en effet à s'emparer du royaume de Naples en battant Manfred qui est vaincu et tué lors de la bataille de Bénévent en 1266. L'an 1282, tous les Français qui se trouvaient dans Palerme, à l'exception notable de Guillaume des Porcellets (Chambellan de Charles d'Anjou) en considération de sa droiture et de sa vertu, furent massacrés le lundi de Pâques, à l'heure des vêpres, ce qui a fait nommer ce massacre la révolte dite des Vêpres Siciliennes. Seul le Château de Sperlinga n’a pas participé à la rébellion de 1282 contre les soldats de Charles d’Anjou. Les documents historiques témoignent de la présence de soldats "angevins" dans le château et que les habitants fournissaient de la nourriture pendant le long siège duré presque 13 mois. Finalement, en 1283, les soldats "anjevins" guidé par Pierre de Lemanon ont quitté le Château de Sperlinga, ils ont eu la vie sauve. Il paraît que Charles ait offert des fiefs pour leur fidélité quand ils ont atteint la Calabre. Arms of the Kingdom of Naples.svg Arms of Anjou-Jerusalem.svg
En 1282, les Vêpres siciliennes le chassent de la partie insulaire du royaume

Séparation des royaumes (1282-1442)[modifier | modifier le code]

Royaume de Sicile (insulaire)[modifier | modifier le code]

Capitale : Palerme

Barcelone-Aragon[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
1 Pierre Ier Pierre Ier le Grand
(1239 – 11 novembre 1285) mort à 46 ans
12821285 Barcelone-Aragon Arms of the Aragonese Kings of Sicily(Crowned).svg
2 Jacques Ier Jacques Ier le Juste
(vers 1267 – 5 novembre 1327) mort à 60 ans environ
12851291 Barcelone-Aragon
3 Frédéric II Frédéric II
(13 décembre 1272 – 25 juin 1337) mort à 64 ans
12911337 Barcelone-Aragon
4 Sin foto.svg Pierre II
(24 juillet 1305 – 15 août 1342) mort à 37 ans
12911337 Barcelone-Aragon
Régence (1337 -1355): Élisabeth de Carinthie, épouse de Pierre II.
5 Sin foto.svg Louis Ier
(1337 – 16 octobre 1355) mort à 18 ans
13421355 Barcelone-Aragon
6 Sin foto.svg Frédéric III
(1er septembre 1341 – 27 janvier 1377) mort à 35 ans
13551377 Barcelone-Aragon
7 Mary of Sicily.jpg Marie Ire
(1339 – 1402) morte à 63 ans
13771402 Barcelone-Aragon

La succession passe à la belle-famille de Marie, les Aragon.

Maison de Trastamare[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
8 Martin Ier Martin Ier le Jeune
(25 juillet 1374 – 25 juillet 1409) mort à 35 ans
14021409 Trastmare Arms of the Aragonese Kings of Sicily(Crowned).svg
9 Martin II Martin II le Vieux
(29 juillet 1356 – 31 mai 1410) mort à 53 ans
14091410 Trastmare
10 Ferdinand Ier Ferdinand Ier le Juste
(27 novembre 1380 – 2 avril 1416) mort à 35 ans
14101416 Trastmare Arms Aragon-Sicily (Template).svg
11 Alphonse Ier Alphonse Ier le Grand
(vers 1394 – 27 juin 1458) mort à 64 ans environ
14161458 Trastmare

En 1442, Alphonse d'Aragon conquiert le royaume de Naples.

Royaume de Sicile (Naples)[modifier | modifier le code]

Capitale : Naples

Première dynastie d'Anjou[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
1 Charles Ier Charles Ier
(mars 1227 – 7 janvier 1285) mort à 58 ans
12821285 Anjou Arms of Anjou-Jerusalem.svg
2 Charles II Charles II
(vers 1254 – 6 mai 1309) mort à 55 ans environ
12851309 Anjou
3 Robert Ier Robert Ier
(1277 – 20 janvier 1343) mort à 66 ans
13091343 Anjou
4 Jeanne Ire Jeanne Ire
(vers 1326 – 27 juillet 1382) morte à 56 ans environ
13431382 Anjou
À la mort de Jeanne, une guerre de succession éclate entre son cousin Charles, duc de Durazzo et son fils adoptif Louis, duc d'Anjou. Elle s'achève à la mort de Louis d'Anjou en 1384 par la victoire de Charles de Durazzo qui devient le roi Charles III.

Branche d'Anjou-Durazzo[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
5 Charles III Charles III le Petit
(1345 – 24 février 1386) mort à 41 ans
13821386 Anjou-Durazzo Armoiries André Hongrie.svg
6 Ladislas of Naples (head).jpg Ladislas Ier le Magnifique
(11 juillet 1376 – 6 août 1414) mort à 38 ans
13861414 Anjou-Durazzo
7 Jeanne II Jeanne II
(25 juin 1373 – 2 février 1435) morte à 61 ans
14141435 Anjou-Durazzo
Mariée à Jacques II de Bourbon
Adopte René d'Anjou (roi René Ier, voir ci-dessous)

Rois titulaires - Seconde dynastie d'Anjou[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
5 Loísd'Anjau.jpg Louis Ier
(23 juillet 1339 – 20 septembre 1384) mort à 45 ans
13821384 Anjou CoA Louis I of Anjou.svg
6 Louis II Louis II
(5 octobre 1377 – 29 avril 1417) mort à 39 ans
13841417 Anjou CoA Louis II and Louis III of Anjou.svg
7 Sin foto.svg Louis III
(25 septembre 1403 – 12 novembre 1434) mort à 31 ans
14171434 Anjou
8 René d'Anjou René Ier
(16 janvier 1409 – 10 juillet 1480) mort à 71 ans
14341442
1434 - 1480
Anjou Coat of arms of René of Anjou (1434-1443).svg
9 Sin foto.svg Charles IV
(vers 1446 – 10 décembre 1481) mort à 35 ans environ
14801481 Anjou CoA Charles V of Anjou.svg
Le royaume est conquis par l'Aragon, mais la prétention au trône subsiste et passe en 1480 aux rois de France, héritiers des ducs d'Anjou. Pour affirmer leurs droits, ils déclencheront les guerres d'Italie.

Royaume des Deux-Siciles (1442-1458)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
15 Alphonse Ier Alphonse Ier le Magnanime
(vers 1394 – 27 juin 1458) mort à 64 ans environ
14421458 Trastamare En 1435, il tombe aux mains du duc de Milan, Philippe Marie Visconti, mais le convainc qu’il n’est pas dans ses intérêts d’empêcher la victoire de l’Aragon à Naples. En 1442 il triomphe de René d'Anjou. Il passe le reste de sa vie en Italie, notamment à Tivoli, laissant la direction de la couronne d'Aragon à son frère l'infant Jean. Prince de la Renaissance, il favorise les arts et les lettres. Il fait notamment construire à Naples le Castel Nuovo par l'architecte majorquin Guillem Sagrera. Arms Aragon-Sicily (Template).svg

Séparation des royaumes (1458-1504)[modifier | modifier le code]

Royaume de Sicile (insulaire)[modifier | modifier le code]

Royaume de Sicile[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
10 Jean II Jean II
(29 juin 1398 – 19 janvier 1479) mort à 80 ans
14581479 Trastamare Arms Aragon-Sicily (Template).svg
11 Ferdinand Ferdinand II
(10 mai 1452 – 25 janvier 1516) mort à 63 ans
14791516 Trastamare Coat of Arms of Ferdinand II of Aragon with supporters (1513-1516).svg

Royaume de Sicile (péninsulaire)[modifier | modifier le code]

Royaume de Naples[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
10 Ferdinand Ier Ferdinand Ier
(1424 – 25 janvier 1494) mort à 70 ans
14581494 Trastamare Coat of Arms of Ferdinand I of Naples.svg
11 Alphonse II Alphonse II
(4 novembre 1448 – 18 décembre 1495) mort à 47 ans
14941495 Trastamare
12 Charles V Charles V
(30 juin 1470 – 7 avril 1498) mort à 27 ans
1495 Valois CoA Charles VIII of France.svg
13 Ferdinand II Ferdinand II
(26 août 1469 – 7 semptembre 1496) mort à 27 ans
14951496 Trastamare Coat of Arms of Ferdinand I of Naples.svg
14 Louis XII Louis IV
(27 juin 1462, Blois – 1er janvier 1515, Paris) mort à 52 ans
1501 - 1504 Valois
15 Frédéric Ier Frédéric Ier
(19 avril 1452 – 9 novembre 1504) mort à 52 ans
14961504 Trastamare Coat of Arms of Ferdinand I of Naples.svg
Déposé du trône en 1504 par son cousin Ferdinand II d'Aragon

Royaume de Sicile Réunifié (1504-1713)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
16 Ferdinand II Ferdinand II et III le Catholique
(10 mai 1452 – 25 janvier 1516) mort à 63 ans
15041516 Trastamare En 1504, à la mort d'Isabelle, Ferdinand devient le régent de la couronne de Castille au nom de sa fille Jeanne Ire de Castille. Mais il se heurte à l'hostilité de la noblesse castillane qui lui substitue le mari de Jeanne, l'archiduc Philippe le Beau. À la mort de celui-ci en 1506, Ferdinand reprend les rênes de la Castille, cette fois-ci au nom de son petit-fils le futur Charles Quint. Remarié en 1505 à Germaine de Foix, il annexe en son nom le sud de la Navarre en 1512. Coat of Arms of Ferdinand II of Aragon with supporters (1513-1516).svg

Maison de Habsbourg[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
17 Jeanne III Jeanne Ire et III la Folle
(6 novembre 1479 – 12 avril 1555) mort à 75 ans
15161555 Trastamare La mort d'Isabelle la Catholique le 26 novembre 1504 amène Jeanne Ire et Philippe de Habsbourg sur le trône de Castille, tandis que Ferdinand II continue à régner sur l'Aragon. À la mort de son père le 25 janvier 1516, Jeanne (veuve depuis 1506) devient reine d'Aragon tandis que le "gouvernement et l'administration générale du royaume" sont confiés à son fils Charles. Cependant, quelques mois après les obsèques, Charles décide de signer ses actes avec le titre de Roi, une décision ratifiée par les Cortes. Ornamented Coat of Arms of Queen Joanna of Castile.svg
18 Charles Quint Charles II et IV
(24 février 1500 – 21 septembre 1558) mort à 58 ans
15161554
1556
Habsbourg Charles Quint est un prince de la maison de Habsbourg, considéré comme le monarque chrétien le plus puissant de son temps. Il a été duc titulaire de Bourgogne (souverain des Pays-Bas) sous le nom de Charles II (1515-1555), roi des Espagnes, sous le nom de Charles Ier (Carlos I), roi de Naples et de Sicile (1516-1556), mais il est resté à la postérité sous son nom d'empereur du Saint-Empire romain germanique (1519-1558), Charles V (Quint signifiant cinquième en moyen français). Excepté cette dernière dignité, élective, cette accumulation de titres est le résultat involontaire d'une intense politique d'alliances matrimoniales qui a, faute d'autres prétendants, abouti à faire de Charles le seul héritier de cinq dynasties. Coat of Arms of Charles V Holy Roman Emperor, Charles I as King of Spain (In Italy).svg
19 Philippe Ier Philippe Ier
(21 mai 1527 – 13 septembre 1598) mort à 71 ans
1554
15561598
Habsbourg Il est le fils de l’empereur romain germanique Charles Quint (1500-1558) et d'Isabelle de Portugal (1503-1539); c’est un prince espagnol de la maison de Habsbourg. Son règne marque l'apogée diplomatique de l'Espagne mais est en même temps entaché par une légende noire largement due à la propagande de ses ennemis. Coat of Arms of Philip II of Spain as Monarch of Naples and Sicily.svg
20 Philippe II Philippe II
(14 avril 1578 – 31 mars 1621) mort à 42 ans
15981621 Habsbourg A son avenement, Philippe III laisse la direction du gouvernement à son favori, Francisco Goméz de Sandoval y Rojas, duc de Lerma, avant de tomber, en 1618, sous l'influence du fils de de dernier, Cristóbal de Sandoval, duc d'Uceda, à qui il accorde également sa confiance et le gouvernement. Philippe III passe sa vie dans le faste et les festivités de la cour, gaspillant d'énormes sommes d'argent, ou dans la pratique de la piété. Coat of Arms of the King of Spain as Monarch of Naples and Sicily (1598-1665).svg
21 Philippe III Philippe III le Grand
(8 avril 1605 – 17 septembre 1665) mort à 60 ans
16211665 Habsbourg Fils aîné de Philippe III. Également roi de Portugal sous le nom de Philippe III jusqu'en 1640 (déclenchement de la guerre de Restauration). Coat of Arms of the King of Spain as Monarch of Naples and Sicily (1598-1665).svg
Régence (1665 -1675): Marie-Anne d'Autriche, épouse de Philippe III de Sicile et de Naples.
22 Charles III et V Charles III et V l'Ensorcelé
(6 novembre 1661 – 1er novembre 1700) mort à 38 ans
16651700 Habsbourg Fils de Philippe IV. Mort sans descendance, ce qui entraîne la guerre de Succession d'Espagne. Coat of Arms of Charles II of Spain as Monarch of Naples and Sicily.svg

Maison de Bourbon[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
23 Philippe IV Philippe IV le Brave
(19 septembre 1683 – 9 juillet 1746) mort à 62 ans
17001713 Bourbon en Espagne Philippe IV de Sicile et Naples, petit-neveu du précédent, fils de Louis, dauphin de France, lui-même fils de Louis XIV et de Marie Thérèse d'Espagne, sœur de Charles II. Coat of Arms of Philip V of Spain as Monarch of Naples.svg

Séparation des royaumes (1713-1720)[modifier | modifier le code]

Royaume de Sicile (insulaire)[modifier | modifier le code]

Maison de Savoie[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
12 Victor-Amédée Ier Victor-Amédée Ier
(14 mai 1666 – 3 octobre 1732) mort à 66 ans
17131720 Savoie Armoiries Savoie 1630.svg
En 1720, il l'échange contre la Sardaigne.

Royaume de Sicile (péninsulaire)[modifier | modifier le code]

Maison de Habsbourg[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
15 Charles IV et VI Charles IV et VI
(1er octobre 1685 – 20 octobre 1740) mort à 55 ans
17131734 Habsbourg Coat of Arms of Charles VI of Austria as Monarch of Naples and Sicily.svg

Royaume de Sicile (insulaire et péninsulaire) (1720-1759)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
24 Charles IV et VI Charles IV et VI
(1er octobre 1685 – 20 octobre 1740) mort à 55 ans
17201734 Habsbourg Son règne fut marqué par les questions liées aux querelles de succession des dynasties européennes tandis que la sienne allait ouvrir un conflit généralisé. Coat of Arms of Charles VI of Austria as Monarch of Naples and Sicily.svg

Maison de Bourbon[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
25 Charles V et VII Charles V et VII
(20 janvier 1716 – 14 décembre 1788) mort à 71 ans
17341759 Bourbon en Espagne En devenant roi des Espagnes, il céda les royaumes de Naples et de Sicile en 1759 à son troisième fils Ferdinand. Il est un exemple caractéristique des despotes éclairés du XVIIIe siècle : à sa mort il laissa le souvenir d'un roi « philosophe » et « philanthrope ». Coat of Arms of Infante Charles of Spain as King of Naples and Sicily.svg

Royaume de Sicile (insulaire et péninsulaire) (1759-1806)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
26 Ferdinand III et IV Ferdinand III et IV
(12 janvier 1751 – 4 janvier 1825) mort à 73 ans
17591806 Bourbon-Siciles Fils de Charles III d'Espagne (Charles VII de Naples) et de Marie-Amélie de Saxe. Pour simplifier, il prit le nom de Ferdinand Ier roi des Deux-Siciles. Sous son règne, la République parthénopéenne est brièvement proclamée en 1799, du 21 janvier au 24 juin. Greater Coat of Arms of Ferdinand IV of Naples.svg

Séparation des royaumes (1806-1815)[modifier | modifier le code]

Royaume de Sicile (insulaire)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
13 Ferdinand III Ferdinand III
(12 janvier 1751 – 4 janvier 1825) mort à 73 ans
18061815 Bourbon-Siciles Coat of Arms of Ferdinand III of Sicily.svg

Royaume de Naples[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Armoiries
15 Joseph Bonaparte Joseph Ier
(7 janvier 1768 – 28 juillet 1844) mort à 76 ans
18061808 Bonaparte Grandes armes du Royaume de Naples2.svg
16 Joachim Murat Joachim Ier
(25 mars 1767 – 13 octobre 1815) mort à 48 ans
18081815 Murat Medium Coat of Arms of Joachim Murat as King of Naples.svg

Royaume des Deux-Siciles (1815-1860)[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
26 Ferdinand III et IV Ferdinand Ier
(12 janvier 1751 – 4 janvier 1825) mort à 73 ans
18151825 Bourbon-Siciles Fils de Charles III d'Espagne (Charles VII de Naples) et de Marie-Amélie de Saxe. Pour simplifier, il prit le nom de Ferdinand Ier roi des Deux-Siciles. Sous son règne, la République parthénopéenne est brièvement proclamée en 1799, du 21 janvier au 24 juin. Great Royal Coat of Arms of theTwo Sicilies.svg
27 François Ier François Ier
(14 août 1777 – 8 novembre 1830) mort à 53 ans
18251830 Bourbon-Siciles Il monta sur le trône en 1825, ne régna que 5 ans, ne fit rien de remarquable et était assez aimé de ses sujets. Il fut inhumé en la basilique Santa Chiara de Naples, nécropole des rois des Deux-Siciles.
28 Ferdinand II Ferdinand II
(12 janvier 1810 – 22 mai 1859) mort à 49 ans
18301859 Bourbon-Siciles Il monte sur le trône du royaume des Deux-Siciles le 8 novembre 1830, à seulement vingt ans. Il fait rapidement preuve de détermination afin de réorganiser le gouvernement de l'État, s'attachant à réduire la dette publique et à pacifier le pays encore agité par les turbulences qui suivent la période napoléonienne.
29 François II François II
(16 janvier 1836 – 27 décembre 1894) mort à 58 ans
18591861 Bourbon-Siciles François II monte sur le trône à la mort prématurée de son père, à l'âge de 23 ans. Il gouverne sous la férule de sa très autoritaire et très conservatrice belle-mère. Quelques mois plus tard à peine, le royaume est envahi par les garibaldiens d'abord, puis par l’armée de la Maison de Savoie, et enfin, annexé au nouveau royaume d'Italie le 17 décembre 1860 après un référendum controversé.

En 1860, le royaume est conquis par Garibaldi et réuni au royaume d'Italie.

Chefs de la maison royale des Deux-Siciles[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes Armoiries
29 François II François II
(16 janvier 1836 – 27 décembre 1894) mort à 58 ans
18611894 Bourbon-Siciles Réfugié dans la forteresse de Gaète où son épouse est l'âme de la résistance, François II est contraint de capituler le 13 février 1861. Le couple se retire à Rome sous la protection du pape Pie IX. Ce n'est qu'en 1984 qu'il fut inhumé en la basilique Santa Chiara de Naples, nécropole des rois des Deux-Siciles. Great Royal Coat of Arms of theTwo Sicilies.svg
30 Alphonse des Deux-Siciles Alphonse Ier
(28 mars 1841 – 26 mai 1934) mort à 93 ans
18941934 Bourbon-Siciles Troisième fils du roi Ferdinand II des Deux-Siciles (1810-1859) et de sa seconde épouse, Thérèse d'Autriche (1816-1867), et demi-frère du dernier roi du royaume des Deux-Siciles, François II des Deux-Siciles (1836-1894).
31 Sin foto.svg Ferdinand III
(25 juillet 1869 – 7 janvier 1960) mort à 90 ans
19341960 Bourbon-Siciles Sa mort s'ouvre sur une crise dynastique. Les suivants sont les prétendants de droit par primogéniture masculine.
32 Charles des Deux-Siciles Alphonse II
(30 novembre 1901 – 3 février 1964) mort à 62 ans
19601964 Bourbon-Siciles Duc de Calabre et Infant d'Espagne
33 Charles des Deux-Siciles Charles Ier
(né le 16 janvier 1938 –)
depuis 1964 Bourbon-Siciles Duc de Calabre et Infant d'Espagne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :