Boleslas II le Chauve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boleslas II.
Boleslas II le Chauve
Image illustrative de l'article Boleslas II le Chauve
Titre
Duc de Wrocław
12411248
Prédécesseur Henri II le Pieux
Successeur Henri III le Blanc,
Ladislas de Wrocław
et Conrad II de Głogów
Duc de Petite-Pologne
princeps de Pologne
12411241
Prédécesseur Henri II le Pieux
Successeur Conrad Ier de Mazovie
Duc de Lubusz
12421249
Prédécesseur Mieszko de Lubusz
Successeur cédé à l'archevêque de Magdebourg
Duc de Legnica
12481278
Successeur Henri V le Gros,
Bolko Ier de Świdnica
et Bernard l’Adroit
Biographie
Dynastie Piast
Date de naissance entre 1220 et 1225
Date de décès 26 décembre 1278
Père Henri II le Pieux
Mère Anne de Bohême
Conjoint Edwige d'Anhalt
Euphémie de Poméranie
Sophie de Dyhrn

Boleslas II le Chauve (en polonais Bolesław II Łysy), appelé aussi Boleslas II Rogatka (en polonais Bolesław II Rogatka), de la dynastie des Piasts, est né entre 1220 et 1225, et décédé le 26 décembre 1278. Il est le fils aîné d’Henri II le Pieux et d’Anne de Bohême, la fille d’Ottokar Ier.

Il a été duc de Cracovie (1241), duc du sud-ouest de la Grande-Pologne (1241-1247), duc de Silésie (1241-1248), duc de Legnica et de Głogów (1248-1249/1251). En 1249, il perd Lubusz et il n’est plus que duc de Legnica. À partir de 1277, il devient également duc de Środa Śląska.

À partir de 1247, il partage le pouvoir avec son frère Henri III le Blanc. En 1248, après la partition de la Basse-Silésie, il ne conserve que Legnica (Liegnitz) et de Głogów (Glogau). L’année suivante, il cède la région de Lubusz à l’archevêché de Magdebourg. En échange, il obtient le soutien des Allemands dans le conflit qui l’oppose à son frère Henri III le Blanc. En 1251, il est forcé d'abandonner Głogów à son jeune frère Conrad.

À la suite d'un différend avec Thomas (en), l’évêque de Wrocław, sa position s’affaiblit vis-à-vis de l’Église et il recherche de l’aide auprès de l’aristocratie allemande, ce qui lui vaut de perdre la confiance de la noblesse polonaise.

Mariages et ascendance[modifier | modifier le code]

En 1242, Boleslas épouse Edwige, fille d'Henri Ier d'Anhalt. Ils eurent 8 enfants:

  • Agnès (vers 1243/50 – morte 13 mars 1265), mariée vers 1260/64 à Ulrich Ier de Wurtemberg
  • Henri (vers 1248 – mort le 22 février 1296)
  • Edwige (vers 1250/55 – après 1280), mariée vers 1265/70 à Conrad II de Czersk
  • Bolko (vers 1252/56 – mort le 9 novembre 1301)
  • Bernard (vers 1253/57 – mort le 25 avril 1286)
  • Un fils (Conrad ? mort jeune).
  • Anne (vers 1255 – après 1270), abbesse de Trebnicz.
  • Élisabeth (vers 1259 – après. 1268), mariée en 1268 à Louis de Hakeborn.

En 1261, Boleslas épouse en deuxième noce Euphémie (également appelée Alenta ou Iolanta ou Adelheid), fille de Sambor II, duc de Poméranie. Ils auraient eu une fille, Catherine (morte jeune vers 1270).

À partir de 1270, le duc commence ouvertement à vivre avec sa maîtresse Sophie de Dyhrn, qui lui donne un fils, Jarosław (mort en bas âge). En 1275, malade et profondément offensée par l'affaire de son mari, Euphémie retourne en Poméranie. Le mariage est de fait annulé. En 1277 Boleslas épouse sa maîtresse. Cependant, l'union ne dure que quelques mois, jusqu'à la mort du duc en 1278.

Ascendance[modifier | modifier le code]