Boleslas II le Chauve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boleslas II.
Bolesław II Rogatka.JPG

Boleslas II le Chauve (en polonais Bolesław II Łysy), appelé aussi Boleslas II Rogatka (en polonais Bolesław II Rogatka), de la dynastie des Piasts, est né entre 1220 et 1225, et décédé le 26 décembre 1278. Il est le fils aîné d’Henri II le Pieux et d’Anne, la fille d’Ottokar Ier de Bohême.

Il a été duc de Cracovie (1241), duc du sud-ouest de la Grande-Pologne (1241-1247), duc de Silésie (1241-1248), duc de Legnica et de Głogów (1248-1249/1251). En 1249, il perd Lubusz et il n’est plus que duc de Legnica. À partir de 1277, il est devient également duc de Środa Śląska.

De son mariage avec Hedwige de Anhalt, il a trois fils : (Henri V le Gros, Bolko Ier le Sévère et Bernard l’Adroit) et quatre filles.

À partir de 1247, il partage le pouvoir avec son frère Henri III le Blanc. En 1248, après la partition de la Basse-Silésie, il ne conserve que Legnica (Liegnitz) et de Głogów (Glogau). L’année suivante, il cède la région de Lubusz à l’archevêché de Magdebourg. En échange, il obtient le soutien des Allemands dans le conflit qui l’oppose à son frère Henri III le Blanc. En 1251, il est forcé d'abandonner Głogów à son jeune frère Conrad.

Suite à un différend avec l’évêque Thomas de Breslau, sa position s’affaiblit vis-à-vis de l’Église et il recherche de l’aide auprès de l’aristocratie allemande, ce qui lui vaut la perte de confiance de la noblesse polonaise.