Augusta (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Augusta.
Augusta
Base Navale de Augusta
Base Navale de Augusta
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Sicily (revised).svg Sicile 
Province Syracuse 
Code postal 96011
Code ISTAT 089001
Code cadastral A494
Préfixe tel. 0931
Démographie
Gentilé augustanesi ou augustani
Population 34 539 hab. (31-12-2010[1])
Densité 316 hab./km2
Géographie
Coordonnées 37° 15′ 00″ N 15° 13′ 00″ E / 37.25, 15.2166737° 15′ 00″ Nord 15° 13′ 00″ Est / 37.25, 15.21667  
Altitude Min. 15 m – Max. 15 m
Superficie 10 933 ha = 109,33 km2
Divers
Saint patron San Domenico
Fête patronale 24 mai
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sicile

Voir sur la carte administrative de Sicile
City locator 14.svg
Augusta

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Augusta

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Augusta
Liens
Site web http://www.comune.augusta.sr.it/

Augusta est une ville italienne d'environ 34 500 habitants, située dans la province de Syracuse en Sicile.

La ville est un des principaux ports d'Italie, surtout à cause des raffineries de pétrole qui se trouvent à proximité. Les zones naturelles et touristiques des environs sont très importantes ainsi que les sites archéologiques (Megara Hyblaea), découverts grâce aux travaux des archéologues français Georges Vallet et François Villard.

Géographie[modifier | modifier le code]

Territoire[modifier | modifier le code]

La ville fait partie de la province de Syracuse, elle est située sur la mer Ionienne. La vieille ville se situe sur une île formée par la découpe d'un isthme au XVIe siècle, reliée à la ville par deux ponts, l'un construit récemment (le viaduc de Frédéric II de Souabe) et l'autre datant de la fondation de la ville appelé Pont d'Espagne. La ville d'Augusta possède deux ports.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée il y a 27 siècles, Megara Hyblaea est l'une des plus vieilles colonies grecques de la Sicile. Elle est détruite par sa rivale Syracuse, relevée de ses ruines, puis de nouveau prise par les Romains avec Syracuse lors de la seconde guerre punique. Il en reste un site archéologique, témoignage de l'organisation d'une colonie grecque de l'époque archaïque (VIIe siècle av. J.-C.).

Article détaillé : Megara Hyblaea.

C'est sur les ruines d'un de ses faubourgs, Xiphonia, qu'est fondé en 1232 le port fortifié d'Augusta, par Frédéric II (roi de Sicile en 1197, roi des Romains en 1212, empereur du Saint-Empire romain germanique en 1220). Ce dernier peut se maintenir en Sicile grâce à l'appui du pape Innocent III jusqu'à ce que la bataille de Bouvines fasse de lui le maître de l'Allemagne. C'est une personnalité originale, défenseur des arts et des lettres. Disciple d'Averroès, il laisse à la Sicile et à ses villes l'empreinte de son œuvre et de son goût pour l'art et la philosophie arabe.

De nos jours, ce passé mouvementé a laissé plusieurs bâtiments militaires, largement modifiés au fil des destructions engendrées par les divers conflits mais aussi par le tremblement de terre de 1693.

Le château date de la fondation de la ville, l'hôtel de ville du XVIIe siècle et la cathédrale du XVIIIe.

La ville autrefois animée par sa base navale vit aujourd'hui des industries lourdes (cimenteries, raffineries, chimie).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Description de l'armoiries : aigle avec la couronne et écrit sur la tête les lettres S.P.Q.M.A.

Et une bande portant les mots Urbs Regalis Augusta Veneranda Fidelis.

Le blason est de couleur bleue et verte[2].

Monuments et lieux d'intérêts[modifier | modifier le code]

Architecture religieuse[modifier | modifier le code]

Architecture civile[modifier | modifier le code]

  • Kuraal Agsteo

Architecture militaire[modifier | modifier le code]

Site archéologique[modifier | modifier le code]

Société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la population de la ville de Augusta depuis 1861[3].
1861 1871 1881 1901 1911 1921 1931 1936
9 834 12 038 13 266 16 770 15 487 20 825 23 354 19 690
1951 1961 1971 1981 1991 2001 2011 -
23 507 27 950 34 794 39 137 34 189 33 820 36 169 -


Culture[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

L'écrivain Giuseppe Tomasi di Lampedusa a reconstitué l'ambience de la ville d'Augusta dans le conte de La Sirène :

« Sei stato mai ad Augusta, tu, Corbera?» Vi ero stato tre mesi da recluta; durante le ore di libera uscita in due o tre si prendeva una barca e si andava in giro nelle acque trasparenti dei golfi. Dopo la mia risposta tacque; poi, con voce irritata: «E in quel golfettino interno, più in su di punta Izzo, dietro la collina che sovrasta le saline, voi cappelloni siete mai andati ? »

« Certo; è il più bel posto della Sicilia, per fortuna non ancora scoperto dai dopolavoristi. La costa è selvaggia, è vero, senatore? Completamente deserta, non si vede neppure una casa; il mare è del colore dei pavoni; e proprio di fronte, al di là di queste onde cangianti, sale l’Etna; da nessun altro posto è bello come da lì, calmo, possente, davvero divino. È uno di quei luoghi nei quali si vede un aspetto eterno di quell’isola che tanto scioccamente ha volto le spalle alla sua vocazione che era quella di servir da pascolo per gli armenti del sole. »

Giuseppe Tomasi di Lampedusa, La Sirène

Musique[modifier | modifier le code]

En 1863, une fanfare est fondée par la décision du maire G.Surdi. Durant le XXe siècle la musique a perdu son influence dans la ville. En 2008, un groupe de jeunes a décidé de former un groupe de musique sous le nom de : Federico II Città d'Augusta.

Économie[modifier | modifier le code]

Même si l'industrie n'est apparu dans la ville qu'en 1949, elle est très présente aujourd'hui, il y a un grande centre industriel spécialisé dans la production pétrolière, la production chimique et la production de ciment.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
27 mai 2003 en cours Massimo Carrubba    
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Augusta, Agnone Bagni, Cozzo dei Turchi, Costasaracena-Castelluccio, Brucoli

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carlentini, Melilli

Jumelages[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Sport[modifier | modifier le code]

Le club sportif le plus important de la ville est l'ASCA, l'Association Sportive Augusta Football à 5 qui a évolué en 1re division pendant 19 années et qui a remporté le coupe d'Italie de football à 5. L'A.S.D Augusta et Megara Augusta Calcio est le club de football à 11 joueurs.

Personnalités nées dans la ville[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (it) Blason de la commune d'Augusta, consulté le 1er mars 2014
  3. (it)Statistiche I.Stat ISTAT  URL consulté le 1er mars 2014.