Liste des espèces du genre Rosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le nombre réel d'espèces de rosiers fait l'objet de discussions. Certaines espèces sont si voisines qu'elles pourraient aisément être considérées comme des variations d'une seule espèce, tandis que d'autres montrent suffisamment de variation pour mériter d'être classées séparément. Généralement les listes d'espèces de rosiers recensent entre 100 et 150 espèces, la plupart des botanistes estimant que le nombre réel est probablement plus proche de la borne inférieure de cet intervalle.

Sous-genres et sections[modifier | modifier le code]

Églantier (Rosa canina)
Rosa multiflora
Rosa rugosa

Le genre Rosa se subdivise en quatre sous-genres inégaux  :

Sous-genre Eurosa[modifier | modifier le code]

  • Eurosa (le sous-genre type) qui regroupe la majorité des espèces de rosiers. Ce sous-genre se subdivise en 11 sections :

Section Banksianae[modifier | modifier le code]

Banksianae, rosiers à fleurs blanches et jaunes de Chine,

Section Bracteatae[modifier | modifier le code]

Bracteatae, trois espèces asiatiques, dont deux de Chine et une d'Inde,

Section Caninae[modifier | modifier le code]

Caninae, espèces à fleurs roses et blanches d'Asie, d'Europe et d'Afrique du Nord,

Section Carolinae[modifier | modifier le code]

Carolinae, rosiers à fleurs blanches, roses et rose brillant d'Amérique du Nord,

rosier de Virginie

Section Chinenses[modifier | modifier le code]

Chinenses, rosiers à fleurs blanches, roses, jaunes, rouges et multicolores de Chine et de Birmanie,

Section Cinnamomae[modifier | modifier le code]

Cinnamomeae, les rosiers « cannelle », rosiers à fleurs blanches, roses, lilas, myrtille et rouges présents dans toute l'aire de diffusion du genre sauf l'Afrique du Nord,

Rosa moyesii'
Rosa chinensis
Rosa ×alba
Rosa gallica
Rosa hugonis
Rosa xanthina

Section Gallicanae[modifier | modifier le code]

Gallicanae, rosiers à fleurs rose à pourpre ou panachées d'Asie occidentale et d'Europe,

Section Gymnocarpae[modifier | modifier le code]

Gymnocarpae, petit groupe d'espèces se différenciant par le réceptacle caduc sur le fruit ; une espèce vient d'Amérique du Nord (Rosa gymnocarpa), les autres d'Asie orientale,

Section Laevigatae[modifier | modifier le code]

Laevigatae, une seule espèce à fleurs blanches originaire de Chine,


Section Pimpinellifoliae[modifier | modifier le code]

Pimpinellifoliae, rosiers à fleurs blanches, roses, jaune brillant, mauves et rose panaché d'Asie et d'Europe,

Section Synstylae[modifier | modifier le code]

Rosa arvensis
Rosa luciae
Rosa roxburghii

Synstylae, rosiers à fleurs blanches, roses et pourpres de toute l'aire de diffusion du genre.


Sous-genre Hesperhodos[modifier | modifier le code]

Hesperhodos (du grec signifiant « rosier de l'ouest ») contient deux espèces, toutes deux originaires du sud-ouest de l'Amérique du Nord;


Sous-genre Hulthemosa[modifier | modifier le code]

Hulthemosa (anciennement Simplicifoliae, signifiant « à feuilles simples ») contenant une ou deux espèces du sud-ouest de l'Asie, Rosa persica et Rosa berberifolia (synonyme Rosa persica var. berberifolia), les seules espèces de Rosa qui n'ont ni feuilles composées ni stipules ;

  • Rosa persica J.F.Gmel. (syn. Hulthemia persica Bornm., Rosa simplicifolia Salisb.)
  • Rosa simplicifolia Salisb., voir Rosa persica.

Sous-genre Platyrhodon[modifier | modifier le code]

Platyrhodon (du grec signifiant « rosier écailleux », en référence à l'écorce desquamée) avec une seule espèce d'Asie orientale, Rosa roxburghii Tratt., le rosier châtaigne.


Hybrides[modifier | modifier le code]

Généalogie des différentes espèces de rosiers.

La majorité de ces espèces peuvent s'hybrider naturellement ou artificiellement (grâce aux rosiéristes). Sont nées alors de nouvelles classes et sous-classes de rosiers telles que par exemple :

Les hybrides peuvent à leur tour également s'hybrider avec une espèce naturelle comme par exemple :

Et les hybrides peuvent aussi s'hybrider entre eux, comme par exemple :

ou s'hybrider avec une espèce naturelle, comme par exemple :

On peut même hybrider entre eux des hybrides d'hybrides, ce qui donne par exemple :

L'ensemble de ces espèces, sous-espèces, hybrides et sous-hybrides donnent aujourd'hui un arbre généalogique complexe.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :