Rosa ×damascena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rosier de Damas (Rosa ×damascena) est un rosier hybride, considéré comme l'un des types importants des roses anciennes. Il tient une place de choix dans le pédigrée de nombreux autres types de rosiers.

Il serait issu du croisement de Rosa gallica et d'un Synstylæ, Rosa phoenicia ou Rosa moschata (Huxley 1992). Des analyses d'ADN réalisées en 2000 au Japon ont montré que Rosa fedtschenkoana Regel était l'un des trois parents des rosiers de Damas[1].

Il se subdivise en deux variétés (Huxley 1992) :

  • Damas d'été (Rosa ×damascena nothovar. damascena), à courte période de floraison, seulement l'été.
  • Damas d'automne (Rosa ×damascena nothovar. semperflorens (Duhamel) Rowley), à période de floraison prolongée jusqu'en automne ; les deux variétés ne sont pas différentiables autrement.

L'hybride Rosa ×centifolia serait dérivé en partie de Rosa ×damascena.

On attribue au chevalier Robert de Brie le mérite d'avoir rapporté cette plante de Perse en Europe à son retour de croisade vers 1254 à Provins, restée capitale de la rose d'où elle se répandit en Occident. Son nom se réfère à la ville de Damas, importante ville de la région et de nos jours ce rosier vit toujours de façon spontanée en Syrie et au Caucase.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un arbrisseau à feuilles caduques atteignant 2,2 m de haut. Les tiges sont armées de robustes aiguillons courbés, implantés en nombre et accompagnés de poils raides. Les feuilles sont imparipennées et composées de cinq (rarement sept) folioles.

Rosa ×damascena fleurit en juin et les fleurs sont roses, semi-doubles, et présentent une odeur sucrée. Rosa ×damascena 'Semperflorens' a des fleurs très doubles et il est remontant à l'automne.

Variétés[modifier | modifier le code]

  • Rosa ×damascena 'Trigintipetala', ou rose de Kazanlak, a une odeur très persistante et c'est lui qui a été importé de Turquie en Bulgarie pour la culture destinée à la fabrication de l'essence de rose.
Madame Hardy, Hardy 1832
  • Rosa ×damascena 'semperflorens' aux fleurs roses très doubles en juin juillet qui continuent ensuite à fleurir un peu
  • Rosa ×damascena 'Versicolor, 'York et Lancaster' qui pour certains est une Rosa ×alba
  • variétés odorantes, non remontantes :
    • Roses de Puteaux,
    • 'Madame Hardy' ou Rosa centifolia 'Alba',
    • 'Celsinia', aux grandes fleurs roses en bouquet,
    • 'Marie-Louise', obtenu à la roseraie du château de Malmaison,
    • 'Omar Khayyam' à fleurs rose vif doubles, multiplié à partir des rosiers sur la tombe du poète Edward FitzGerald, rosiers ramenés en hommage et provenant de la tombe du poète Omar Khayyam à Nishapur
    • 'Ispahan' ou 'Pompon des Princes',
    • 'Rose de Rescht', aux fleurs rouge fuchsia. Variété découverte en 1940 près de Rasht en Iran par Miss Nancy Lindsay qui l'introduisit en Europe. D'autres sources indiquent que cette rose pourrait être en fait d'origine française, apparue vers 1800 puis aurait été exportée en Iran en 1807 pour revenir en France vers 1840[2].
'Rose de Rescht'
'Portland Mme Knorr'

Hybrides[modifier | modifier le code]

En 1800, la duchesse de Portland découvre en Italie, au sud de Naples, un hybride spontané de Rosa ×damascena et de Rosa chinensis 'Sempervirens', remontant, c'est 'Duchesse de Portland' et il y a eu jusqu'à 150 rosiers de Portland tous doubles ou semi-doubles, odorants et plus ou moins remontants. Parmi eux les rosiers historiques ou encore cultivés sont :

  • 'Duchesse de Portland', aux fleurs semi-doubles rouges,
  • 'Rose du Roi', aux petites fleurs rouge violacé qui a une grande descendance de mutations et d'hybrides,
  • 'Bernard' ou Pompon Perpétuel, rosier nain à fleurs doubles, petites, roses, très remontant, sport de 'Rose du Roi',
  • 'Roi des Pourpres', autre sport de 'Rose du Roi',
  • 'Jacques Cartier', aux fleurs rose vif doubles et à quartiers,
  • 'Comte de Chambord' ('Duchesse de Portland' × 'Baronne Prévost'), à floraison continue parfumée de fleurs roses, plates, aux pétales enroulés ou en quartiers,
  • 'Blanc de Vibert',
  • 'Arthur de Sansal', violet cramoisi,
  • 'Pergolèse', à fleurs plates pourpre,
  • 'Rembrandt', à fleurs écarlates rayées de vermillon[3].

Culture et utilisation[modifier | modifier le code]

Les rosiers de Damas sont réputés pour leur fragrance délicate. On les cultive pour la production commerciale d'essence de rose utilisée en parfumerie. L'industrie du parfum se réfère souvent à cette note comme « rose de Damas ».

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Roger's Roses.
  2. http://scvrs.homestead.com/RoseDeRescht.html
  3. Charlotte Testu, Les roses anciennes, La Maison rustique - Flammarion, Paris, 1984, (ISBN 2-7066-0139-6), p. 61 à 70.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Huxley, A., ed. (1992). New RHS Dictionary of Gardening. Macmillan.
  • (en) Damask Rose

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]