Rosa banksiae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rosier de Lady Banks (Rosa banksiae) est une espèce de rosier originaire du centre et de l'ouest de la Chine, dans les provinces de Gansu, Guizhou, Henan, Hubei, de Jiangsu, Sichuan et Yunnan. On l'y trouve dans les régions montagneuses à des altitudes comprises entre 500 et 2200 mètres.

C'est l'unique espèce constituant la section des Banksianæ du sous-genre Eurosa.

Ce rosier a été dédié à Lady Banks, épouse de l'éminent botaniste, Sir Joseph Banks (dont la péninsule de Banks en Nouvelle-Zélande porte le nom).

Il en existe deux variétés :

  • Rosa banksiae var. banksiae., à fleurs semi-doubles ou doubles, aux très nombreux pétales remplaçant la plupart, voire toutes, des étamines ; c'est un rosier cultivé trouvé dans les jardins chinois.
  • Rosa banksiae var. normalis Regel, à fleurs simples, à cinq pétales ; c'est la forme naturelle sauvage de l'espèce.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un arbrisseau grimpant, aux longues tiges sarmenteuses qui croissent vigoureusement s'élevant sur les autres arbrisseaux et arbustes jusqu'à six mètres de haut.

À la différence de la plupart des rosiers il est pratiquement inerme, bien qu'il puisse porter quelques aiguillons de 5 mm de long, particulièrement sur les tiges les plus fortes.

Les feuilles sont persistantes. Elles ont de 4 à 6 cm de long, et comptent de trois à cinq, rarement sept, folioles au bord finement denté.

Les fleurs sont petites, 1,5 à 2,5 cm de diamètre, blanches ou jaune clair, et, sauf R. banksiæ lutea, sont parfumées.

Rosa banksiae, mutations et hybrides[modifier | modifier le code]

Rosa banksiae a probablement été cultivé dans les jardins chinois pendant des centaines d'années. L'espèce a été introduite en Europe par William Kerr, qui lui avait été envoyée à l'occasion d'une expédition botanique organisée par Joseph Banks. Ce dernier avait acquis en 1807 le premier rosier de Lady Banks, Rosa banksiae var. banksiae, à la célèbre pépinière Fa Tee près de Canton. Nombre d'autres formes cultivées en Chine ont été découvertes par la suite :

  • Rosa banksiae var. normalis (1796),qui atteint 6 à 15 mètres avec ses longues tiges inermes, à petites fleurs blanches, simples et odorantes, est considéré comme la forme sauvage
  • Banksiae 'Albo Plena' ou rose de Lady Banks à fleurs doubles blanches, forme cultivée
  • Rosa banksiae 'Lutea', probablement le plus populaire (apporté en Europe en 1824 par J. D. Park), aux fleurs doubles, jaunes, sans odeur.
  • Rosa banksiae 'Lutescens', rosier aux fleurs jaune clair, très odorant, qui existe toujours en Chine à l'état sauvage.
  • hybrides, cultivés dans les jardins chinois:
    • Rosa fortunia (Rosa banksiae × Rosa lævigata) aux grandes fleurs doubles crème, non remontant.
    • Rosa cymona grimpant non remontant à nombreuses petites fleurs blanches en corymbes[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Charlotte Testu, Les roses anciennes, La Maison rustique - Flammarion, Paris, 1984, (ISBN 2-7066-0139-6), p. 185.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]