Rosier mousseux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rosa 'Moussu Ancien'

Les rosiers mousseux, ou rosiers moussus (Rosa ×centifolia forma muscosa), sont issus de mutations spontanées de l'espèce Rosa ×centifolia, le rosier cent-feuilles (et peut-être pour certains de Rosa ×damascena)

Description[modifier | modifier le code]

Apparus à partir de la fin du XVIIe siècle, ils présentent la particularité d'avoir le pédoncule et le calice des fleurs recouverts d'excroissances fines et enchevêtrées formant une sorte de « mousse » surtout visible sur les fleurs en boutons. Les fleurs sont très pleines (ou doubles) comme celles des rosiers à cent-feuilles, Rosa centifolia, formées d'innombrables pétales, de forme générale globuleuse et souvent plus parfumées. Les tiges sont souvent très bien pourvues en aiguillons.

Ces mutations sont toujours stériles, et la multiplication végétative se fait par boutures de racines à l'automne[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En France, le premier est signalé à Carcassonne en 1696 et en 1720 plusieurs sont cultivés à Leyde en Hollande. Les rosiers mousseux ont été populaires en France surtout dans la deuxième moitié du XIXe siècle. En 1850, ils sont une cinquantaine et il y en aura jusqu'à 200 dont beaucoup ont disparu. Mais des créations nouvelles sont encore enregistrées au milieu du XXe siècle[2].

Quelques cultivars célèbres[3][modifier | modifier le code]

  • 'À Longs Pédoncules', Moreau-Robert, France 1854, rose ;
  • 'Blanche Moreau' par Moreau-Robert, France 1880, blanc, parfumé à floraison assez tardive;
  • 'Capitaine John Ingram', Laffay, France 1856, aux fleurs très doubles cramoisi foncé, très fortement parfumées
  • 'Catherine de Württemberg', 1843, rose-lilas à parfum discret;
  • 'chapeau de Napoléon' ou 'Cristata', Vibert 1826, haut d'1,5 m, à fleurs très double en forme de chou rose foncé, parfumées
  • 'Deuil de Paul Fontaine', Fontaine 1873, à floraison continue de juin à octobre de grandes fleurs rouges doubles, en quartiers
  • 'Général Kléber', Moreau-Robert, France 1856, aux fleurs d'un rose très doux;
  • 'Gloire des mousseux aux très grandes fleurs roses vif, doubles
  • 'Eugénie Guinoisseau', Guinoisseau 1864, aux fleurs parfumées formant de très grandes coupes pourpres
  • 'Moussu Ancien', Vibert, France 1825, rouge, très parfumé ;
  • Muscosa, XVIIe siècle, haut de 2 mètres, à fleurs doubles, roses semblables à celles de R.x centifolia, très rustique
  • Muscosa 'Alba', synonyme 'Shailer’s White Moss', 1788, blanches au centre rose pâle ;
  • Muscosa 'Rubra', inconnu, rouge pourpre ;
  • 'Mousseline' ou 'Alfred de Dalmas', d'obtenteur inconnu vers 1855, à floraison ivoire continue parfumée;
  • 'William Lobb', 1855, rouge pourpre ;
  • 'René d'Anjou', Robert 1854, aux pétales roses, froissés et très serrés ;
  • 'Salet', Lacharme 1854, au fleurs rose pur, odorantes, à floraison continue ;
  • 'Souvenir de Pierre Vibert, Moreau-Robert 1867, cramoisi virant au marron.
  • 'Zoé', Vibert, France 1830, buisson de 1,20 m, à fleurs plates, doubles, rose vif.

Galerie des rosiers mousseux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. p 140 L'art de bouturer,Van den Heede et M.Lecourt,La maison rustique, (ISBN 2-7066-0765-3)
  2. Charlotte Testu, Les roses anciennes, La Maison rustique - Flammarion, Paris, 1984, (ISBN 2-7066-0139-6), p. 52.
  3. Roses, Peter Beales, éd. du Chêne, (ISBN 2-85108-589-1) p. 180 à 183

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Heinrich Schultheis : Rosen : die besten Arten und Sorten für den Garten, Stuttgart: Ulmer 1996, (ISBN 3-8001-6601-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]