Rosa moschata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rosier musqué (Rosa moschata) est une espèce de rosier, classée dans la section des Synstylae, originaire probablement d'Asie mineure ou du Moyen-Orient d'où elle a été introduite en Europe à une date inconnue, sans doute avant le XVIe siècle.

Ce rosier, qui ne se trouve plus en culture de nos jours, est à l'origine de nombreux hybrides. Il est notamment l'un des ancêtres des rosiers Noisette.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Rosa moschata var. nastarana H.Christ,
  • Rosa pissartii Carrière.

Description[modifier | modifier le code]

C'est un arbuste à port lâche, à feuilles caduques, de trois mètres de haut environ, relativement peu rustique. Les feuilles imparipennées comptent de cinq à sept folioles elliptiques-ovales de trois à cinq centimètres de long environ, aux bords dentés.

Les fleurs blanches, à forte odeur musquée, de 3 à 5 cm de diamètre, sont simples (cinq pétales) ou doubles ; elles sont groupées en corymbes de 5 à 7 fleurs et apparaissent en fin d'été ; la floraison dure jusqu'aux premières gelées.

Historique[modifier | modifier le code]

Il aurait été amené en Espagne par les Maures et sa distribution géographique naturelle aurait été le Proche-Orient et l'Éthiopie. Au XVIe siècle il a été apporté d'Espagne en Angleterre.

Ce rosier a un temps été nommé Rosa moschata minor, pour le différencier de Rosa moschata major qui était en réalité Rosa brunonii.

Rosa moschata est toujours activement recherché mais semble avoir disparu. Cependant certains de ses descendants lui ressemblent, d'autres ont beaucoup de ses caractères, en particulier l'odeur musquée[1]

Mutations et hybrides[modifier | modifier le code]

  • Rosa moschata 'Abyssinica' trouvé en Éthiopie en 1804, au feuillage grisâtre[2]
  • Rosa moschata 'Umbrella' aux fleurs blanches, simples en corymbes ombelliformes
  • groupe d'hybrides de Rosa moschata nommés Rosa ×lambertiana
    • 'Trier' ( Rosa moschata × Rosa multiflora ) obtenu par Peter Lambert en 1904 a été le premier
    • le révérend Pemberton en a obtenu un grand nombre dont 'Danaë' jaune, 'Moonligth' blanc, 'Pax' ivoire, 'Properity'un buisson blanc ivoire,'Vanity'rose
  • groupe d'anciens hybrides à appellations ancienne, hors normes, conservée :
    • Rosa moschata floribunda aux petites fleurs semi-doubles, blanches, en juin
    • Rosa moschata pompon, buisson d'environ 1,25 m aux petites fleurs blanches doubles
    • Rosa dupontii (Rosa gallica × Rosa moschata) créé par Dupont en 1817, aux grandes fleurs blanches semi-doubles
    • Rosa moschata 'Grandiflora (Rosa moschata × Rosa brunonii introduit par Welles en 1866
    • 'The garland' (Rosa moschata × Rosa multiflora obtenu par Wills en 1835) au fleurs blanches doubles et plates et comme tous,à odeur musquée
'Mme Alfred Carrière'
  • 'Champney's Pink Cluster' qui est à l'origine des rosiers Noisette et des rosiers Thé-Noisette[3], hybridation créée par Champney un planteur de Charleston en Caroline du Sud en 1811 (Rosa moschata × 'Old Blush') aux grosses fleurs roses, odorantes, en bouquets abondants mais non remontant (ce caractère va apparaître avec son semis 'Blush Noisette'). C'est Philippe Noisette qui lui avait donné 'Old Blush' fourni par son frère Louis Noisette, à qui ils vont envoyer des plants qui seront à l'origine des rosiers Noisette :
    • 'Blush Noisette' semis de 'Champneys Pink Cluster', remontant
    • 'Aimée Vibert' ou 'Bouquet de mariée' ('Champney's Pink Cluster' × hybride de Rosa sempervirens Vibert, 1828) presque sans épines, aux petites fleurs très doubles en bouquets.
    • et les Thé-Noisette, dont 'Gloire de Dijon' jaune teinté d'ivoire, 'Rêve d'Or' jaune pâle, Mme Alfred Carriere (pour certains le plus beau rosier par la forme et la couleur blanc rosé de ses fleurs, leur abondance, la durée de floraison et leur odeur).

galerie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. p123les roses anciennes, Charlotte Testu,la maison rustique Flammarion, ISBN 2-7066-0139-6
  2. P124 et 125 les roses anciennes, Charlotte Testu,la maison rustique Flammarion, ISBN 2-7066-0139-6
  3. p161les roses anciennes, Charlotte Testu,la maison rustique Flammarion, ISBN 2-7066-0139-6

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :