Rosa ×centifolia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rosier cent-feuilles (Rosa ×centifolia) est un rosier hybride dont l'histoire précise ne nous est pas connue. Ce genre a été très développé par des sélectionneurs néerlandais à partir du XVIIe siècle puis par des obtenteurs français à partir du XIXe siècle.

Comme les autres groupes de roses anciennes, nombre de variétés obtenues ont disparu.

Rosa centifolia a produit par mutation une autre famille de roses anciennes, fameuses, les rosiers mousseux.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est un hybride complexe issu probablement de Rosa gallica, Rosa moschata, Rosa canina et Rosa damascena (Huxley 1992) et peut-être de Rosa phoenicia.
L'histoire de sa création n'est pas documentée, mais les études génétiques menées par le Dr Hurst montrent qu'il ne s'agit pas d'une espèce à part entière, mais d'hybrides très complexes, d'apparition voulue et récente[1].

Charles de l'Écluse dit avoir observé un rosier presque blanc à plus de 120 pétales en 1591 et, dans son herbier, le botaniste anglais Gerard note la « Great Holland Rose » qu'il nomme aussi 'Great Province'. C'est en 1753 que Linné la nomme Rosa ×centifolia.

Entre 1580 et 1710, les rosiéristes hollandais ont créé plus de 200 variétés de Rosa ×centifolia.

« Cent-feuilles » fait référence au grand nombre de pétales de la fleur. Les Anglais l'appellent aussi « rose chou » (Cabbage rose). Ce rosier est parfois appelé « rosier de Provence » par suite d'une confusion introduite par le nom de Rosa provincialis que lui avait donné en 1768 le botaniste écossais Miller, en souvenir de Province, terme anglais pour Provins, qui qualifiait autrefois nombre d'hybrides de Rosa gallica[2].

Description[modifier | modifier le code]

La plante a l'aspect d'un buisson, pouvant atteindre 1,5 à 2 m de haut, avec de longues tiges arquées et retombantes. C'est une plante drageonnante. Les feuilles, composées imparipennées, de 5 à 7 folioles, sont vert grisâtre.

Les fleurs sont rondes et globuleuses, aux fins pétales très nombreux, imbriqués, de couleur rose pour le type de l'espèce, moins souvent blanc ou rouge-pourpre foncé. Elles sont inclinées, leur pédoncule ayant des difficultés à soutenir leur poids.

Elles ont toutes un parfum doux et sucré.

Utilisation, types et hybrides[modifier | modifier le code]

'Pompon Rose'
'The Bishop', roseraie de la Devise (Charente-Maritime, France)
Rosier mousseux 'Blanche Moreau'

Rosa ×centifolia est largement cultivé, notamment pour la production d'essence de rose à partir des fleurs, et ainsi utilisé en parfumerie.

Quelques variétés de cent-feuilles encore cultivées :

    • Rosa ×centifolia, à fleurs roses, est le l'hybride type :
    • Rosa ×centifolia Bullata, à fleurs roses très doubles ;
    • Rosa ×centifolia Cristata ou 'Chapeau de Napoléon', rose foncé, mutation spontanée proche des « mousseux » ;
    • Rosa ×centifolia Minima ;
    • Rosa ×centifolia Parvifolia ou 'Pompon de Bourgogne', à multiples petites fleurs rouge pourpre connu avant 1664.
    • Rosa ×centifolia Pomponia, pompon rose ou 'Pompon de Meaux', à multiples petites fleurs rose pâle à centre rose soutenu, et sa mutation 'Pompon blanc' ;
    • Rosa ×centifolia Variegata aux fleurs roses à blanc ;
    • Rosa ×centifolia Major ou 'Rose des peintres' à fleurs rose clair très doubles à œil central.
    • Rosa ×centifolia var. sancta Zab., Rosa ×richardii, la rose Sainte, ou rose de Saint-Jean, ou rose d'Abyssinie, haut de 50 cm, à grandes fleurs simples blanches groupées en corymbes
    • 'Blanchefleur', (Vibert, 1835) aux fleurs blanches teintées de rose, très doubles
    • 'Unique blanche', ou 'Vierge de Cléry' sport d'un autre centifolia découvert dans un jardin anglais en 1775
    • 'Unique rouge',
    • 'Pompon de Bourgogne'
    • 'Pompon de Meaux'
    • 'Unique panachée', (Caron, 1821) qui est une mutation d' 'Unique rouge'
    • 'Pompon des Dames' ou 'Petite de Hollande'
    • 'Fantin-Latour', rose
    • 'The Bischop', violet
    • 'Variagata' (Vibert 1835) aux fleurs blanches striées de rouge
    • 'Blanche Moreau'
    • 'Deuil de Paul Fontaine' pourpre
    • 'Mousseline' blanc
    • 'Gloire des mousseux' rose saumon
    • 'René d'Anjou', rose lilas
    • 'Salet', rose
    • 'Souvenir de Pierre Vibert', cramoisi
    • 'William Lobb', pourpre[3].
'Pompon Rouge' ou 'Pompon de Bourgogne


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roses, Peter Beales, éd. du Chêne, ISBN 2-85108-589-1, p. 22.
  2. Charlotte Testu, Les roses anciennes, La Maison rustique - Flammarion, Paris, 1984, (ISBN 2-7066-0139-6), p. 51.
  3. Charlotte Testu, Les roses anciennes, La Maison rustique - Flammarion, Paris, 1984, (ISBN 2-7066-0139-6), p. 46 à 60.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]