Ligne 4 du métro de Barcelone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

41° 26′ 57″ N 2° 10′ 56″ E / 41.44917, 2.18222 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ligne 4 et Ligne jaune.
Ligne 4 du métro de Barcelone
Station Trinitat Nova : quais des lignes 4 et 11
Station Trinitat Nova : quais des lignes 4 et 11

Réseau Métro de Barcelone
Année d’ouverture 1973
Dernière modification 2002
Terminus Trinitat Nova
La Pau
Exploitant TMB
Conduite (système) manuelle
Matériel utilisé Séries 2100 et 9000
Dépôt d’attache Triangles ferroviaires aux terminus
Points d’arrêt 22
Longueur 17,21 km
Temps de parcours 36 min
Distance moyenne entre points d’arrêt 782 m
Communes desservies Barcelone
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Fréquentation
(moy. par an)
49 millions[1]
4/10

La ligne 4 du métro de Barcelone (línia groga, ligne jaune), est une ligne du métro de Barcelone, exploitée par TMB, qui se présente sous sa forme actuelle depuis 2003.

Historique[modifier | modifier le code]

De 1926 à aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le tronçon le plus ancien de la ligne se situe entre Passeig de Gracià et Jaume I, constituant à l'époque une des branches du Gran Metro de Barcelona, inauguré en 1926. En 1934, la branche est prolongée d'une station Correros, station fermée depuis 1972, est située aujourd'hui entre Jaume I et Barceloneta. En 1973, la ligne devient indépendante et prend le nom de ligne IV, avec comme tracé Joanich-Jaime I.

En quatre ans, trois prolongements ouvrent :

  • En 1974, la ligne est prolongée de Joanich à Guinardó.
  • De l'autre extrémité, un prolongement d'une station ouvre en 1976 : le tronçon Jaime I - Barceloneta
  • En 1977, toujours à l'est, un prolongement de cinq stations ouvre, le terminus devient Selva del Mar

En 1982, la ligne change de nom pour L4 (sa dénomination actuelle), le nom de la plupart des stations changent ou sont écrits en catalan. La ligne atteint la Pau.

En 1985, la ligne est prolongée en dehors de la ville de Barcelone et gagne les villes de San Adrián de Besós et Badalona. Le nouveau terminus est Pep Ventura. La station Mina change de nom pour Besòs Mar.

En 1992, la station Cituadella voit s'ajouter à son nom Vila Olímpica, référence au village olympique durant les jeux de 1992.
En 1999, la portion Roquetes (qui s'appelle dorénavant Via Júlia)-Trinitat Nova ouvre.
En 2002, le tronçon La Pau-Pep Ventura est cédé à la L2, qui permet aux habitants de ces stations un accès plus rapide au centre de Barcelone.
La dernière modification date de 2003, année de l'ouverture de la station El Maresme-Fòrum ouvre entre Selva de Mar et Besòs Mar.

Les prolongements[modifier | modifier le code]

Lorsque la quasi-intégralité des L9 et L10 seront accessibles au public, des travaux démarreront afin de créer un tronçon La Pau-Sagrera Sagrera-TAV(AVE).

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Desserte[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

Depuis la cession du tronçon La Pau-Pep Ventura à la L2 en 2002, la ville dessert exclusivement la ville de Barcelone. Elle dispose de stations dans les quartiers suivants :

Lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Matériel roulant[modifier | modifier le code]

Trois séries, dont la plus ancienne du réseau, sont affectées à la ligne : les séries 1100, 2100 et 9000. En 2007 a été effectué la radiation de la série 1000 en faisant provenir les 2100 de la L2. Mais, des 9000 sont également attendues afin de remplacer les 1100 et d'améliorer ainsi la qualité du service.

Horaires et tarification[modifier | modifier le code]

Elle a la deuxième vitesse commerciale la plus élevée : 28,4km/h[2]. En contrepartie, l'inetervalle entre deux trains en heure de pointe s'élève à 4 minutes[2]. En effet, "seuls" 19[2] trains sont en circulation à cette période.
Elle est ouverte de 05:00 à 00:00 du lundi au jeudi, jusqu'à 02:00 le vendredi, sans interruption le week-end, jours fériés et le jour de la San Juan. Et, comme l'ensemble du réseau métro, elle est située en zone tarifaire 1[1].

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chiffres de l'année 2008 de l'ATM[PDF]
  2. a, b et c Chiffres et renseigments sur la TMB [PDF]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]