Langues et civilisations à tradition orale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Langues et Civilisations à Tradition Orale
Image illustrative de l'article Langues et civilisations à tradition orale

Siège Campus CNRS de Villejuif
Pays Drapeau de la France France
Rattachement Fédération de Recherche Typologie et Universaux Linguistiques
CNRS UMR 7107
Directeur François Jacquesson
Disciplines Linguistique, anthropologie
Chercheurs statutaires 15
Chercheurs associés 20
Doctorants 47

Le Laboratoire de Langues et Civilisations à Tradition Orale (en abrégé LACITO) est une unité mixte de recherche (UMR 7107) en partenariat entre le Centre national de la recherche scientifique, l'université de Paris-III et l'université de Paris-IV. Située dans le Centre André-Georges Haudricourt du campus CNRS de Villejuif, elle regroupe environ 50 personnes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Sa mission première est d'étudier et faire connaître les langues et cultures à tradition orale dans le monde. Plus largement, le LACITO participe à la recherche internationale en linguistique, en alliant description des langues, typologie des langues, linguistique historique et réflexions théoriques sur le langage. Le LACITO compte aussi en son sein des chercheurs en ethnologie, anthropologie, et en littérature orale.

Les recherches du LACITO s'appuient sur des enquêtes de terrain dans diverses aires linguistiques et culturelles : océanienne, tibéto-birmane, dravidienne, chamito-sémitique, bantou, swahili, balkanique... Les matériaux sont décrits (grammaires, dictionnaires...) et analysés dans leurs composantes linguistiques (phonologie, morphologie, syntaxe, sémantique) ou anthropologiques (interaction communicative, rapport à la nature ou la culture, symbolisme). Ces travaux se situent dans le cadre de problématiques actuelles (typologie, cognition, pragmatique, linguistique historique et aréale...).

À travers son programme d’archivage Pangloss , le Lacito développe des outils informatiques répondant au souci de préserver les données recueillies dans les langues peu documentées, et de les rendre accessibles aux chercheurs et aux communautés.

Lien externe[modifier | modifier le code]