Kurt von Tippelskirch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kurt von Tippelskirch
Naissance 9 octobre 1891
Charlottenburg
Décès 10 mai 1957 (à 65 ans)
Lunebourg
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade General der Infanterie
Années de service 19101944
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 30. Infanterie-Division
4. Armee
14. Armee
21. Armee
Groupe d'armée Vistule
Faits d'armes Première Guerre mondiale
Distinctions Croix de chevalier de la Croix de fer
Famille Curt Gallenkamp (beau-frère)

Kurt Oskar Heinrich Ludwig Wilhelm von Tippelskirch (9 octobre 1891 à Charlottenburg10 mai 1957 à Lüneburg) est un militaire allemand. Il est General der Infanterie dans la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il est récipiendaire de la Croix de chevalier de la Croix de fer. La Croix de chevalier de la Croix de fer est attribué pour la récompense à une action ou bravoure extrême sur le champ de bataille ou un commandement avec un succès militaire significatif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Kurt von Tippelskirch est né le 9 octobre 1891 à Berlin (Charlottenburg). Le nom de sa femme est Elly (née Gallencamp) von Tippelskirch.

Son fils, Adolf-Hilmar von Tippelskirch, reçut la Croix de chevalier de la Croix de fer le 29 septembre 1941 en tant que Oberstleutnant (lieutenant-colonel), tout en servant en tant que chef du 3e régiment de la 1re batterie d'artillerie sur le secteur nord du Front de l'Est. En tant que Major dans l'état-major général, il fut tué au combat près de Moguilev en Union soviétique le 28 juin 1944.

Son beau-frère, le General der Artillerie (général d'artillerie) Curt Gallenkamp (17 février 1890 - 13 avril 1958) reçut la Croix de Chevalier de la Croix de Fer le 19 novembre 1941. Il reçut la Croix de chevalier alors qu'il commandait la 78. Infanterie-Division sur le Front de l'Est.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

  • Kurt von Tippelskirch entre dans l'Armée allemande, en passant par le Corps de cadets le 3 mars 1910.
  • Le Leutnant von Tippelskirch est capturé par les Français durant la Bataille de la Marne en septembre 1914.
  • Après avoir été libéré de la captivité en 1920, Kurt von Tippelskirch devient un chef de la 4e compagnie du 9e régiment d'infanterie.
  • Entre 1924 et 1933 : von Tippelskirch occupe plusieurs postes, commandant du 37e régiment d'infanterie (1934) et, plus tard, il est transféré au ministère de la Défense (1936).
  • Entre 1938 et 1941 : Kurt von Tippelskirch est nommé major du renseignement de l'état-major général de l'armée et travaille sur l'analyse des données de renseignement relié à des campagnes allemandes de guerre et sur l'opération Barbarossa.
  • Du 5 janvier au 5 juin 1942 : Le Generalleutnant von Tippelskirch commande la 30e Division d'infanterie appartenant à la 16e Armée du Generaloberst Ernst Busch (Groupe d'armées Nord).
  • Du 27 août 1942 au 1er février 1943 : Le General der Infanterie Kurt von Tippelskirch sert dans la 8e Armée italienne sur le Front de l'Est.
  • Du 18 février 1944 au 4 juin 1944 : von Tipelskirch est le général commandant du XIIe Corps d'Armée sur le front de l'Est. En juin et juillet 1944, il assume le commandement temporaire de la 4e armée.
  • 18 juillet 1944 : Von Tippelskirch est blessé dans un accident d'avion[1]. Du 31 octobre 1944 au 22 février 1945, von Tippelskirch est délégué sur le Front de l'Ouest, d'abord en tant que commandant de la 1ère armée allemande en Lorraine, puis comme commandant de la 14e armée allemande en Italie.
  • 26 décembre 1944 : von Tippelskrich lance l'opération Winter Thunderstorm (Opération Orage d'hivers), qui a tenu les forces alliées jusqu'en 1945[2].
  • 27 avril 1945 au 2 mai 1945 : von Tippelskirch est le commandant de la 21e armée allemande pendant le retrait du Front de l'Est. Son armée combat dans le Brandebourg et le Mecklembourg.
  • 29 avril 1945 au 1er mai 1945 : von Tippelskirch est le commandant de Groupe d'armées Vistule (Heeresgruppe Weichsel), agissant pour Kurt Student. Pour la direction particulièrement efficace dans l'armée allemande, von Tippelskirch est décoré et est attribué.
  • 2 mai 1945 : von Tippelskirch se rend aux forces alliées américaines.

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Kurt von Tippelskirch est livré à l'armée des États-Unis le 2 mai 1945. Il s'est rendu dans le voisinage de Lübeck-Schwerin-Wismar en Allemagne.

Après la guerre, il écrit plusieurs livres sur l'histoire militaire (comme par exemple l'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, 1951).

Kurt von Tippelskirch meurt le 10 mai 1957 à Lunebourg (Basse-Saxe).

Promotions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Citations
  1. Certains des prisonniers détenus au Camp Spécial 11. Récupérée le 2 juillet 2007.
  2. Spartacus éducation. Kurt von Tippelskirch. Récupérée le 2 juillet 2007.
Bibliographie
  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer. Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas, 2000. ISBN 3-7909-0284-5.
  • (de) Scherzer, Veit (2007). Ritterkreuzträger 1939–1945 Die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchives. Jena, Allemagne: Scherzers Miltaer-Verlag. ISBN 978-3-938845-17-2.
Source
Liens externes