Komárno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Komarno.
Komárno
(hu) Komárom [1]
Blason de Komárno
Héraldique
Image illustrative de l'article Komárno
Administration
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région Nitra
District Komárno
Statut Chef-lieu de district
Primator (maire) László Stubendek (Indépendant)
mandat : 2014-2018
Code postal 945 01
Plaque
minéralogique
KN
Code LAU 2 501026
Démographie
Population 34 561 hab. (31 déc. 2013)
(16 483 hommes – 18 078 femmes)
Densité 336 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 48″ N 18° 07′ 42″ E / 47.76333, 18.1283347° 45′ 48″ Nord 18° 07′ 42″ Est / 47.76333, 18.12833  
Altitude 109 m
Superficie 10 280,7 ha = 102,807 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région de Nitra

Voir sur la carte administrative de la Région de Nitra
City locator 13.svg
Komárno

Géolocalisation sur la carte : Région de Nitra

Voir sur la carte topographique de la Région de Nitra
City locator 13.svg
Komárno

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

Voir la carte administrative de Slovaquie
City locator 13.svg
Komárno

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

Voir la carte topographique de Slovaquie
City locator 13.svg
Komárno
Sources
« Résultat des élections »
« Statistique de population »
http://www.e-obce.sk [2]
http://www.statistics.sk [3]

http://www.slovakregion.sk/ [4]

Komárno (en allemand : Komorn ; en hongrois : Komárom[5] ou Révkomárom, autrefois en français : Comore[6]) est une ville de 36 596 habitants du sud-ouest de la Slovaquie. Elle est située à la confluence du Danube et de la Váh.

Komárno, située sur la rive gauche du Danube, est située en face de la ville hongroise de Komárom, sur la rive droite du Danube. Ces deux villes n'en faisaient qu'une dans le royaume de Hongrie et furent séparées quand la frontière de la Tchécoslovaquie fut tracée par le traité de Trianon en 1920. Elles sont de nos jours reliées par un pont.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mentionnée dès 1075 sous le nom de Camarum, la ville commença à prendre de l'importance quand elle fut fortifiée par Mathias Corvin, puis par Ferdinand Ier et Léopold Ier[7].

Soliman le Magnifique la prit en 1543 et la brûla : elle fut pillée de nouveau par les Turcs en 1594, par les Impériaux en 1597. Ravagée par des incendies (1767 et 1768), et par des tremblements de terre (1763 et 1783) elle fut restaurée en 1805[7].

En 1849, elle soutint un long siège contre les Autrichiens, qui la ruina. Elle ne redevint un important centre économique qu'au début du XXe siècle avec l'arrivée du chemin de fer[7].

Dans l'empire d'Autriche, le nom de la ville était COMORN puis KOMAROM[7].

Oblitération sur timbre K.K.

Après 1867, Komárno a fait partie du royaume de Hongrie (REV.-KOMAROM)[8] jusqu'à la création de la Tchécoslovaquie en 1918.

Devenue tchécoslovaque après la Première Guerre mondiale, elle fut rendue à la Hongrie par les arbitrages de Vienne en 1938. Bombardée lourdement pendant la Seconde Guerre mondiale, elle réintégra la Tchécoslovaquie la paix revenue (1945) et la Slovaquie lors de la partition en 1993.

En 2008, la ville abrite toujours une importante communauté hongroise (60 % de la population), ainsi que l'unique université magyarophone de Slovaquie.

Culture[modifier | modifier le code]

Depuis 1997, un « Masterclass » de musique de chambre est organisé chaque année à Komárno[9].

Personnalité liée à la ville[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel de la ville

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les toponymes des communes slovaques dont la population se déclare à plus de 20% d'une minorité nationale sont officiellement traduits dans cette langue. (sk) NARIADENIE VLÁDY Slovenskej republiky ktorým sa mení a dopĺňa nariadenie vlády Slovenskej republiky č. 221/1999 Z. z., ktorým sa vydáva zoznam obcí, v ktorých občania Slovenskej republiky patriaci k národnostnej menšine tvoria najmenej 20 % obyvateľstva
  2. e-obce.sk
  3. Mestská a obecná štatistika SR
  4. region
  5. http://slovnik.juls.savba.sk/?d=obce&w=Komárno
  6. François-Xavier de Feller, Dictionnaire Géographique, t. 1, Bruxelles, Benoît Le Francq,‎ 1815 (lire en ligne), « Comore », p. 278
  7. a, b, c et d Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Koemoern » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)
  8. Die Poststempel auf der Freimarken-Ausgabe 1867 von Österreich und Ungarn, Edwin Mueller, 1930 (en allemand)
  9. site de l’International masterclasses of chamber music in Komárno