Klosters-Serneus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Klosters-Serneus
Blason de Klosters-Serneus
Héraldique
Vue du village de Klosters Dorf, au pied de la Madrisa. Klosters Platz n'est pas visible sur cette photographie
Vue du village de Klosters Dorf, au pied de la Madrisa. Klosters Platz n'est pas visible sur cette photographie
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Grisons
District Prättigau/Davos
Localité(s) et communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Au, Äuja, Brüggen, Klosters Dorf, Klosters Platz, Läussüggen, Maiensäss, Mezzaselva, Monbiel, Schifer, Schwaderloch, Selfranga, Serneus, Serneuser Schwendi, Walki
Communes limitrophes :
Conters im Prättigau, Davos, Gaschurn, Langwies, Lavin, Saas im Prättigau, Sankt Gallenkirch, Susch
Maire Rudolf Hübscher
Code postal 7250
N° OFS 3871
Démographie
Gentilé Klosterser
Population 3 892 hab. (31 décembre 2010)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 52′ 39″ N 9° 52′ 46″ E / 46.87738, 9.8794646° 52′ 39″ Nord 9° 52′ 46″ Est / 46.87738, 9.87946  
Altitude 1 150 m
Superficie 19 312 ha = 193,12 km2
Divers
Langue Allemand
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton des Grisons

Voir sur la carte administrative du Canton des Grisons
City locator 14.svg
Klosters-Serneus

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Klosters-Serneus

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Klosters-Serneus
Liens
Site web www.klosters-serneus.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Klosters-Serneus est une commune suisse du canton des Grisons, dont le nom officiel était Klosters avant 1973. Elle est située dans le district de Prättigau/Davos appartenant au canton des Grisons. Elle comprend trois villages principaux: Klosters Platz (1 206 m d'altitude), avec la gare principale et l'église réformée, qui est une station de ski réputée avec de grands hôtels, Klosters Dorf (1 124 m d'altitude), plus bas avec l'église catholique, puis plus bas encore le petit village de Serneus (990 m d'altitude), à 8 km à l'ouest. Au-delà de Klosters Platz et du quartier de Selfranga, se trouvent au fond de la vallée les hameaux d'Aueja (1 207 m) et de Monbiel (1 291 m) à 3 km à l'est de Klosters Platz.

La vallée est traversée par le cours supérieur de la rivière Landquart. Klosters forme donc le dernier village de la vallée en amont.

Davos se trouve à un peu plus de dix kilomètres de Klosters, par le col du Wolfgang, réunissant ainsi un des domaines skiables les plus importants des Grisons.

Géographie[modifier | modifier le code]

Klosters est le dernier village en amont, au fond de la vallée du Prättigau. La Landquart, qui traverse la vallée, trouve sa source dans le massif du Silvretta qui domine au nord-est et qui donne de l'autre côté dans l'Engadine. Au sud de Klosters Platz, traçant un chemin au pied du Gotschna dominé par le Gotschnagrat, la montée du col du Wolfgang (1 631 mètres d'altitude) donne le passage vers le village de Wolfgang, puis au lac de Davos et au-delà à la ville de Davos dans la haute vallée de la rivière Landwasser.

Au nord, la montagne de Madrisa (2 826 m) et le Rotbüelspitz (2 851 m) marquent la frontière avec l'Autriche (de l'autre côté se trouve Gargellen dépendant de la commune de Sankt Gallenkirch dans le Vorarlberg) avec le col de Schlappin (2 202 m) et le Rätikon. Au sud-est, le Chessispitz domine de ses 2 833 m. Le Silvrettahorn (3 244 m) ferme la vallée au nord-est. On l'atteint au-delà de Monbiel, puis par le refuge du Silvretta, au pied du glacier du Silvretta.

Historique[modifier | modifier le code]

Klosters[3] provient du nom d'une petite communauté de prémontrés qui est fondée par l'abbaye de Churwalden en 1222 à cet endroit et dédiée à saint Jacques. Le village qui se construit autour prend le nom de Klösterli am Walt (petit cloître de la vallée). La communauté est dispersée par la réforme protestante en 1528 et l'église de Klosters devient une église paroissiale calviniste. Les villages de la vallée du Prättigau, dont celui de Klosters, sont incendiés pendant la guerre du Prättigau de 1621. L'église Saint-Jacques conserve cependant toujours son clocher roman. Elle a été restaurée en 1921[4] et fait partie de l'union des Églises réformées suisses. C'est le point central du village de Klosters Platz. Presque en face de l'église se trouve l'ancienne maison du conseil communal (Alte Rathaus), construite en 1680, avec une façade en partie en bois, typique du style du Prättigau, dont le porche est surplombé du blason du village. On remarque plusieurs maisons et châlets de cette époque dont le petit Nütli Hüschi qui est également un édifice historique protégé.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Sports d'hiver[modifier | modifier le code]

La station de Klosters est réputée pour son domaine skiable de 159 km situé entre 1 128 m et 2 844 m d'altitude et qui est relié à celui de Davos, d'un total de 209 km, ce qui constitue ainsi le domaine skiable le plus important du canton. La saison commence mi-novembre et se termine mi-avril. C'est en 1936 que le premier remonte-pente mécanique (et deuxième du monde) y a été inauguré[5].

La station est reliée aux pistes de haute montagne en deux endroits : les télécabines de Madrisa, à la sortie en aval de Klosters Dorf, montagne dont les pentes sont exposées au sud ; et le téléphérique du Gotschnabahn derrière la gare de Klosters Platz, qui monte au Gotschna, donnant ainsi accès au domaine skiable de Davos par le domaine de Gotschna-Parsenn[6]. La descente vers le village se fait par une longue piste à travers les forêts de conifères, la piste de la Parsenn[7], ou bien par Schwarzseealp qui relie Selfranga. Il est possible de redescendre aussi jusqu'à Serneus et prendre ensuite le petit train ou des autobus jusqu'à Klosters.

Outre ces deux montagnes, la station dispose de remonte-pentes, donnant directement dans le village, comme ceux de Selfranga, ou ceux des enfants des écoles de ski et des débutants.

Les adeptes du ski de fond (Langlauf) disposent de 40 km de pistes. La station possède une patinoire, avec une patinoire pour le hockey et un espace pour le curling.

Panorama à partir du Gotschna, en face la montagne Madrisa (derrière elle : l'Autriche), au fond à droite, Klosters.

Saison d'été[modifier | modifier le code]

Vue de la Landquart, entre Monbiel et Klosters, au fond : la montagne du Gotschna.

L'été, les touristes peuvent grimper les montagnes par de nombreux chemins de randonnée. Des courts de tennis sont disponibles à Klosters Platz. Le réservoir de la Doggilochstrasse le long de la Landquart est organisé en piscine à ciel ouvert pendant l'été. Des promenades à cheval sont organisées ainsi que des sauts en parapente.

Le refuge du Silvretta est ouvert pour la saison d'été de mi-juin à mi-octobre.

Hôtellerie[modifier | modifier le code]

La station dispose de plusieurs hôtels à clientèle internationale dont neuf hôtels de quatre étoiles et six hôtels de trois étoiles. La station, qui a été lancée à la fin du XIXe siècle, est traditionnellement fréquentée par les Anglais, dont le prince Charles. Les bennes du Gotschnabahn portent son nom. La clientèle de Zurich et d'Allemagne est nombreuse. Les Russes y ont fait leur apparition il y a une dizaine d'années.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Transports[modifier | modifier le code]

Culte[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Jacques (Klosters Platz), réformée, Jakobikirche ou Dorfkirche, XIIIe siècle, partiellement romane
  • Église Saint-Joseph (Klosters Dorf), catholique, reconstruction des années 1970 de l'ancienne église fondée au XIXe siècle
  • Église de Serneus, réformée, Dorfkirche, gothique tardif, fondée en 1479 sous le vocable de Saint-Sébastien

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidante permanente et non permanente selon la région, le sexe, le lieu de naissance et l'état civil, en 2010 », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 15 décembre 2011).
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Kloster signifie cloître, synonyme de monastère en allemand
  4. Elle fait partie de l'Inventaire suisse des biens culturels d'importance nationale et régionale
  5. Il se trouve au-dessus de Selfranga et a bien sûr été modernisé depuis cette date
  6. (de) Carte du domaine nord de Klosters-Davos
  7. À ne pas confondre avec le domaine du même nom qui relie Klosters à Davos

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :