Peter Viertel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Peter Viertel (né le 16 novembre 1920 à Dresde, Allemagne et mort le 4 novembre 2007 à Marbella, Espagne), est un scénariste et écrivain américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du metteur autrichien d'origine juive Berthold Viertel, il naquit à Dresde lors d'un séjour de ses parents dans cette ville. Ceux-ci partirent pour les États-Unis en 1928, où son père travailla pour Hollywood, ainsi que sa mère Salka Viertel, amie de Greta Garbo. À cause des lois raciales en Allemagne, ils obtinrent la nationalité américaine. Peter Viertel fut élevé à Santa Monica avec des deux frères Hans et Thomas. La maison de ses parents était le havre de l'intelligentsia hollywoodienne, souvent d'origine européenne. Il fit ses études au Darmouth College et se sentait plus proche du mode de vie californien que du mode de vie européen.

Après la guerre, où il fut enrôlé en Californie - expérience qu'il décrivit avec son ami Irwin Shaw - il se lança dans le cinéma.

Il venait souvent à Klosters, dans les Grisons, où il possédait un chalet, près de la demeure de sa mère.

Il épousa en premières noces Virginia Ray qui venait de divorcer de l'écrivain et scénariste Budd Schulberg, dont il eut une fille, Christine. Il divorça rapidement à cause d'une liaison avec le mannequin Bettina[1] et épousa en secondes noces l'actrice Deborah Kerr.

Il mourut d'un lymphome à Marbella, où il possédait une maison, dix-neuf jours après le décès de sa femme.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Peter Viertel est à l'origine de la démocratisation du surf en France. Pendant le tournage du film Le soleil se lève aussi (tourné en partie sur la côte des Basques à Biarritz), il trouva l'occasion de pratiquer son sport favori, et fit venir des États-unis sa planche de surf avec le reste du matériel cinématographique prévu pour le film.

Il rencontra alors Joël de Rosnay, jeune Parisien dont la famille passait ses vacances au Pays basque, qui fut séduit immédiatement par l'homme et par ce nouveau sport qu'il contribua par la suite à lancer en France.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Douglas Martin, « Peter Viertel, 86, Author and Screenwriter, Is Dead », Arts, sur nytimes.com, New York Times,‎ 6 novembre 2007 (consulté le 2 avril 2013) : « Mr. Viertel wrote that he abandoned her when she was pregnant for Bettina, a famous French model of the 50s. After Bettina dropped Mr. Viertel for Aly Khan »

Liens externes[modifier | modifier le code]