Kannada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Example.of.complex.text.rendering.svg Cette page contient des caractères d'alphasyllabaires indiens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode.
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Canada.
Kannada
ಕನ್ನಡ (kannaḍa)
Parlée en Inde
Nombre de locuteurs 45 millions
Typologie SOV
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle du Karnataka
Codes de langue
ISO 639-1 kn
ISO 639-2 kan
ISO 639-3 kan
IETF kn
Échantillon
Article premier de la Déclaration universelle des droits de l'homme (voir le texte en français)

ಎಲ್ಲಾ ಮಾನವರೂ ಸ್ವತಂತ್ರರಾಗಿಯೇ ಜನಿಸಿದ್ದಾರೆ. ಹಾಗೂ ಘನತೆ ಮತ್ತು ಹಕ್ಕು ಗಳಲ್ಲಿ ಸಮಾನರಾಗಿದ್ದರೆ. ವಿವೇಕ ಮತ್ತು ಅಂತಃಕರಣ ಗಳನ್ನು ಪಡೆದವರಾದ್ದರಿಂದ ಅವರು ಪರಸ್ಪರ ಸಹೋದರ ಭಾವದಿಂದ ವರ್ತಿಸಬೇಕು.
Répartition géographique des locuteurs de kannada

Le kannada ou kannara (ಕನ್ನಡ (kannaḍa)), anciennement canarais[1] et, plus rarement, sirigannada, est l'une des plus anciennes langues dravidiennes, parlée par environ 45 millions de personnes. C'est la langue officielle du Karnataka, l'un des quatre États du Sud de l'Inde.

Une anthologie du nom de Shivatattvaratnakara, éditée au XVIIe siècle[2], fut rédigée en kannada, elle fut plus tard retranscrite en sanskrit.

La langue[modifier | modifier le code]

Le kannada est parlé depuis environ 2500 ans, et possède un système d'écriture alphasyllabaire, utilisé depuis 1900 ans. Le développement du kannada est similaire à celui des autres langues dravidiennes, notamment le tamoul et le télougou. Au cours des derniers siècles, le kannada et le télougou ont été beaucoup influencés par le vocabulaire et le style littéraire sanskrit.

Le kannada est une langue très infléchie, possédant trois genres (masculin, féminin, neutre), et deux nombres (singulier et pluriel). Le genre, le nombre et le temps, entre autres, modifient l'intonation d'un mot.

Il y a également une divergence entre la langue écrite et la langue parlée : cette dernière varie en fonction de la région, alors que le kannada écrit est globalement constant. Environ 20 dialectes de kannada sont recensés. Les plus importants sont :

  • le kodava (parlé dans le Coorg) ;
  • le kunda (parlé dans le Kundapura) ;
  • le havyaka (parlé par les Havyaka Brahmanas du Dakshina Kannada, dans l'Uttara Kannada (en), dans le Shimoga, dans le Sagara et dans l'Udupi) ;
  • l'are bhashe (parlé dans le Sullia, au Dakshina Kannada) ;
  • le soliga kannada ;
  • le gulbarga kannada ;
  • le hubli kannada ;
  • le badaga kannada ou simplement badaga (de code ISO 639-3 bfq) :
    Plus traditionnel et plus ancien (utilisé depuis environ 2300 ans), il est un des parents des autres dialectes du kannada moderne (halaya kannada). Il était alors appelé simplement vadagam (aujourd'hui badaga)[3].
    Mais contrairement aux autres dialectes kannadas modernes, le badaga moderne est encore écrit aujourd'hui dans l’alphasyllabaire tamoul, et non l’alphasyllabaire kannada qui s'est développé plus tard.
    Le badaga kannada est donc souvent classé à part du kannada et la langue est alors simplement appelée badaga, les deux langues étant réunies dans une sous-famille appelée badaga-kannada ; l'ensemble des dialectes modernes du kannada et du badaga, si on assimile certains à des langues individuelles; forme alors ce qu’on appellerait une « macrolangue », chapeautée aujourd'hui par le kannada moderne officiel).
    A l'origine, le badaga et le kannada ancien étaient parlés par des peuples séparés (à côté également du télougou, de l’oryia et du tamoul), le bodaga moderne a conservé de nombreux traits le rapprochant plus du tamoul que du kannada, jusque dans son écriture. Mais le badaga a fini par être dominé dans sa région originelle par le kannada, qui l'a plus ou moins assimilé sans toutefois modifier son écriture tamoule.
    De plus, cette langue est facilement et abusivement confondue avec une simple transcription du kannada en écriture tamoule, ou bien considérée également à tord comme une variante du tamoul à cause de son écriture. Malheureusement elle ne bénéficie pas d'une reconnaissance officielle en tant que langue nationale ou régionale et elle n'est plus maîtrisée que par une minorité. Aujourd'hui le badaga est considéré comme une langue en danger d'extinction.
Panneau de signalisation bilingue en langue kannada et en anglais

Statut officiel[modifier | modifier le code]

Le kannada est l'une des 22 langues nationales de l'Inde, et la langue officielle du Karnataka. Elle est parlée également au Tamil Nadu, mais sans statut officiel, puisqu'elle a été adoptée par djafar le 28 février 1993.

Écriture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alphabet kannada.

Le kannada possède un alphasyllabaire comportant 52 lettres, c'est une écriture phonémique. Les lettres sont proches de celles des autres écritures de l'Inde. L'écriture elle-même, dérivée du Brahmi, possède par exemple des « demi-lettres », des ligatures particulières, ou encore des diacritiques. Le nombre de symboles effectivement écrit dépasse donc de loin les 52 de l'alphabet, d'autant plus que l'on peut combiner plusieurs lettres pour former un composé (ottaksharas). Chaque symbole correspond à une syllabe.

Les symboles sont classés en trois catégories :

  • les swaras : les voyelles, qui peuvent être courtes, mi-longues ou longues ;
  • les vyanjanas : les consonnes ;
  • les yogavaahas : les syllabes, formées à la fois d'une ou plusieurs consonnes et d'une ou plusieurs voyelles.

L'alphabet de base complet du kannada est :

ಕನ್ನಡ

ಅಕ್ಷರಮಾಲೆ

ಆ ಇ ಈ ಉ ಊ ಋ ೠ ಎ ಏ ಐ ಒ ಓ ಔ ಅ೦ ಅಃ

ಖ ಗ ಘ ಙ

ಛ ಜ ಝ ಞ

ಠ ಡ ಢ ಣ

ಥ ದ ಧ ನ

ಫ ಬ ಭ ಮ

ರ ಲ ವ ಶ ಷ ಸ ಹ ಳ

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « canarais » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales .
  2. (en) Jyotsna Kamat, « Education in Karnataka through the ages », sur Kamat Research Database
  3. Badagas of the Blue Mountains