Jurassique inférieur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lias.

Jurassique inférieur
Lias

Notation chronostratigraphique J1
Notation française l
Niveau Époque / Série
Période / Système
- Érathème / Ère
-- Éonothème / Éon
Jurassique
Mésozoïque
Phanérozoïque

Stratigraphie

Début Fin
Point stratotypique mondial 201,3 ± 0,2 Ma Point stratotypique mondial 174,1 ± 1,0 Ma

La période du Lias (ou Jurassique inférieur) est la dénomination chronostratigraphique internationale de la série inférieure du Jurassique, qui fait suite au Trias supérieur et plus précisément à l'étage supérieur du Trias, à savoir le Rhétien, et qui précède le Jurassique moyen. Elle recouvre la période comprise entre 201,3 et 174,1 millions d'années[1].

Acceptions : stratigraphie et chronologie[modifier | modifier le code]

Les géologues germanophones réservent le terme de Lias (ou, indifféremment, de « Jurassique brun ») à la série stratigraphique, et préfèrent parler de Jurassique inférieur pour désigner la période proprement dite : dans la délimitation actuelle du Jura souabe, le concept de Jurassique brun désigne une couche d'une formation particulière, et le terme de Lias désigne les couches de même période pour le nord et le centre de l'Allemagne[2].

Subdivisions chronostratigraphiques du Lias[modifier | modifier le code]

Cette aquarelle peinte par Henry De la Beche en 1830, et intitulée Duria Antiquior (« Dorset préhistorique ») où l'on voit la mer du Dorset au Lias, est la première reconstitution d'un biotope préhistorique avec des animaux contemporains (Paléoécologie).

Par convention internationale, le Lias est divisé en quatre étages :

(182,7 ± 0,7 - 174,1 ± 1,0 Ma)
(190,8 ± 1,0 - 182,7 ± 0,7 Ma)
(199,3 ± 0,3 - 190,8 ± 1,0 Ma)
(201,3 ± 0,2 - 199,3 ± 0,3 Ma).

Faune[modifier | modifier le code]

Un fossile commun du Jurassique inférieur est l'ostréïdée Gryphaea. Les schistes noirs à posidonies de Holzmaden (Bade-Wurtemberg) et leurs fameux dépôts fossilifères appartiennent à l’étage du Toarcien[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « International Chronostratigraphic Chart version 2014/02 (consulté le 7 novembre 2014) »
  2. Eckhard Mönnig: Der Jura von Norddeutschland in der Stratigraphischen Tabelle von Deutschland 2002. Newsletters on Stratigraphy, 41(1-3): 253-261, Stuttgart 2005
  3. Cf. Jean-Claude Gall, Paléoécologie, éditions Masson,‎ 1998.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Coquille du spécimen Gryphaea
  • Friedrich August von Quenstedt : Der Jura. Verlag Laupp, Tübingen 1856-57.
  • Gert Bloos, Gerd Dietl & Günter Schweigert : Der Jura Süddeutschlands in der Stratigraphischen Tabelle von Deutschland 2002. Newsletters on Stratigraphy, 41(1-3): 263-277, Stuttgart 2005 (ISSN 0078-0421)
  • Felix Gradstein, Jim Ogg, Jim & Alan Smith : A Geologic timescale. Cambridge University Press 2005 ISBN 978-0-521-78673-7
  • Eckhard Mönnig : Der Jura von Norddeutschland in der Stratigraphischen Tabelle von Deutschland 2002. Newsletters on Stratigraphy, 41(1-3): 253-261, Stuttgart 2005 (ISSN 0078-0421)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Deutsche Stratigraphische Kommission (éd.), Stratigraphische Tabelle von Deutschland 2002, Potsdam,‎ 2002 (ISBN 3-00-010197-7, lire en ligne)
  • Kommission für die paläontologische und stratigraphische Erforschung Österreichs der Österreichischen Akademie der Wissenschaften (éd.), Die Stratigraphische Tabelle von Österreich (sedimentäre Schichtfolgen), Vienne,‎ 2004 (lire en ligne)