Anisien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Système Série Étage Age (Ma)
Jurassique Inférieur Hettangien plus récent
Trias Supérieur Rhétien 201.3–208.5
Norien 208.5–~228
Carnien ~228–~235
Moyen Ladinien ~235–~242
Anisien ~242–247.2
Inférieur Olénékien 247.2–251.2
Induen 251.2–252.2
Permien Lopingien Changhsingien plus ancien
Subdivision du Trias selon l'IUGS, (Juillet 2012).

Sur l’échelle des temps géologiques, l’Anisien est l’étage inférieur ou le plus ancien de la série stratigraphique du Trias moyen. Il s'étend de 247,2 millions d'années à 242 millions d'années environ[1],[2]. L'étage anisien suit l’Olenekien et précède le Ladinien.

Définitions stratigraphiques[modifier | modifier le code]

L’étage anisien a été identifié en 1895 par les géologues autrichiens Wilhelm Heinrich Waagen et Carl Diener (de), qui l’ont baptisé en référence à Anisus, le nom latin de l’Enns. Le site de référence original est Grossreifling en Styrie (Autriche).

La base de l’étage anisien (c’est-à-dire la base de la série du Trias moyen) est quelquefois fixée dans les relevés stratigraphiques à la première apparition de l'espèce de conodonta appelée Chiosella timorensis ; mais d'autres stratigraphes préfèrent la faire coïncider avec la base de la magnétozone normale MT1n. Le point stratotypique mondial (Global Boundary Stratotype Section and Point, GSSP) proposé pour cette base est le coteau d'une montagne, la Deşli Caira dans la Dobroudja roumaine[3].

Le toit de l’étage anisien (c’est-à-dire la base du Ladinien) coïncide avec l'apparition de l'espèce d’ammonite appelée Eoprotrachyceras curionii et de la famille des ammonites trachyceratidae. Le conodonte Neogondolella praehungarica apparaît dans la même strate.

Parfois (particulièrement en Europe Centrale) on divise l’étage anisien en quatre sous-étages: l’égéen, le Bythinien, le Pelsonien et l’Illyrien.

L’étage anisien comporte six biozones d’ammonites :

Le Cherninia est un spécimen de temnospondyle géant retrouvé en Inde

Paléontologie[modifier | modifier le code]

Le plus vieux fossile de dinosaure potentiel trouvé à ce jour est un morceau d’os pubien dans des roches de l'anisien de la formation de Moenkopi dans l'Arizona. Il pourrait s'agir de l'os d'un herrerasauridae[4].

Parmi les vertébrés qui vivaient à l'époque de l'anisien, on trouve :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] « Charte stratigraphique internationale (2012) », sur http://www.stratigraphy.org/ (consulté le 30 octobre 2013).
  2. (en) F.M. Gradstein, J.G Ogg, M. Schmitz et G. Ogg, The Geologic Time Scale 2012, Elsevier,‎ 2012, 1176 p. (ISBN 9780444594488)
  3. (en) E. Grǎdinaru, M.J. Orchard, A. Nicora, Y. Gallet, L. Krystyn, E.S. Sobolev, N.-V. Atudorei et D. Ivanova, « The Global Boundary Stratotype Section and Point (GSSP) for the base of the Anisian Stage: Deşli Caira Hill, North Dobrogea, Romania », Albertiana, vol. 36,‎ 2007, p. 54-71 (ISSN 0619-4324, lire en ligne).
  4. Sterling Nesbitt, « New fossil vertebrate material from the Holbrook Member, Moenkopi Formation (Middle Triassic) from Northern Arizona », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 21, no supplement to 3,‎ 2001, p. 83A

Liens externes[modifier | modifier le code]