Chronostratigraphie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La chronostratigraphie est une branche de la stratigraphie dont l'objet est l'étude de l'âge des couches de roches en relation au temps.

Le but de la chronostratigraphie est de classer les différentes séquences et époques des dépôts de roches en fonction de la région géologique, et finalement d’établir un registre géologique complet de le Terre.

La nomenclature stratigraphique standard est le système chronostratigraphique basé sur des intervalles de temps paléontologiques définis par des assemblages de fossiles connus (biostratigraphie). La chronostratigraphie permet de donner un sens aux interfaces et intervalles des assemblages de fossiles.

Méthodologie[modifier | modifier le code]

La chronostratigraphie repose largement sur la géologie isotopique et sur la géochronologie pour obtenir une datation brute d’unités rocheuses connues et bien définies contenant des assemblages spécifiques de fossiles définis par le système stratigraphique. Toutefois, dans la pratique, il est très difficile de dater directement par les isotopes la plupart des fossiles et des roches sédimentaires et donc, des ajustements doivent être faits afin d’obtenir une date réaliste pour le début de l’intervalle.

La méthode utilisée dérive des principes de superposition et d’inclusion.

Comme les apparitions des roches magmatiques ont lieu à des moments précis dans le temps et peuvent être considérées comme instantanées à l’échelle du temps géologique, et comme elles contiennent des assemblages minéraux qui peuvent être datés de façon juste et précise par méthodes isotopiques, la construction d’une colonne stratigraphique va reposer essentiellement sur les roches volcaniques et plutoniques.

Le métamorphisme, souvent associé avec la formation de faille, peut aussi permettre d’encadrer les différents intervalles d’une colonne chronostratigraphique. Les roches métamorphiques peuvent parfois être datées et délimiter la période à laquelle la couche a commencé à se former.

Mais ce procédé est complexe et demande beaucoup d’efforts. Ainsi, plusieurs millions d’années ont pu s’écouler entre le moment où la couche a commencé à se former et le moment où une roche plutonique s’y est déposée, l’estimation de l’âge doit nécessairement être entre la roche plutonique incluse la plus vieille et la plus récente dans l’assemblage de fossile.

Unités[modifier | modifier le code]

La chronostratigraphie a recours à des unités particulières de résolution temporelle plus ou moins précise :

Ces unités chronostratigraphiques permettent de classer les roches extraites des carrières, des affleurements, aux abords des volcans, etc. Ce découpage de l'échelle des temps géologiques basé sur l'étude des roches est une condition préalable à toute reconstruction paléogéographique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]