José Andrade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andrade.
José Andrade
Jose Leandro Andrade 2949307144 5777c02cf1 o.jpg
José Andrade (derrière le bar) servant à boire à ses coéquipiers à Amsterdam (1928)
Biographie
Nom José Leandro Andrade
Nationalité Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Naissance 20 novembre 1901
Lieu Salto (Uruguay Drapeau : Uruguay)
Décès 5 octobre 1957 (à 55 ans)
Lieu Montevideo (Uruguay)
Taille 1,72 m
Période pro. 1923-1937
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1921 Drapeau : Uruguay Peñarol
1921-1923 Drapeau : Uruguay Miramar Misiones
1923 Drapeau : Uruguay Reformers
1923-1925 Drapeau : Uruguay CA Bella Vista 71 (7)
1925-1930 Drapeau : Uruguay Nacional 105 (29)
1931-1932 Drapeau : Uruguay Peñarol 88 (3)
1933 Drapeau : Uruguay Wanderers 17 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1923-1930 Drapeau : Uruguay Uruguay 34 (1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

José Leandro Andrade (dit La maravilla negra (La merveille noire), ou Le footballeur au pied d'or, ou Le plus Grand des grands Uruguayens, ou La tijera) était un footballeur uruguayen de 1,79 m pour 77 kg, né le 20 novembre 1901 à Salto et mort le 5 octobre 1957 à Montevideo (asile Piñeyro del Campo), dans le dénuement le plus complet, après avoir été adulé des foules... puis musicien de cabarets (piano bar, malgré sa cécité débutante).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été champion Olympique deux fois (1924 et 1928).

Il a été champion du monde en 1930 au poste de demi droit.

Ayant une conduite de balle phénoménale, il est surtout connu pour avoir été le premier joueur noir à être champion du monde avec la Céleste.

Il fut longtemps un exemple pour cette communauté, qui considérait alors le football comme « un sport de blancs ».

Son neveu, Victor Pablo Rodríguez Andrade, champion d'Uruguay en 1951, 1953 et 1954 avec Peñarol, fut champion du monde avec l'Uruguay en 1950, vainqueur de la Copa América en 1956, et joua la petite finale de la coupe du monde en 1954.

Il se reconvertit dans la musique mais vit au-dessus de ses moyens. La première étoile du football s'éteint en 1957, dans la misère[1].

Clubs successifs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Nommé Meilleur joueur d'Amérique du Sud à trois reprises
  • Une Coupe olympique lui a été personnellement décernée par le CIO, après les victoires uruguayennes de 1924 et 1928

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

  • 43 sélections nationales (34 officielles), de 1923 à 1930 (1 but)[2]
  • Champion du monde 1930
  • Champion olympique 1924 (meilleur joueur du tournoi) et 1928
  • Champion d'Amérique du Sud 1923, 1924 et 1926
  • Coupe Lipton (face à l'Argentine) : 1923, 1924, 1927 et 1929
  • Coupe Newton (face à l'Argentine) : 1929 et 1930
  • Vice-champion d'Amérique du Sud en 1927

Clubs[modifier | modifier le code]

  • Champion d'Uruguay 1932 (Peñarol)
  • Tournée européenne du National de 1925 (153 jours, à travers 9 états)
  • Tournée nord et centre américaine du National de 1927

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jorge Chagas - Gloria y tormento: la novela de Jose Leandro Andrade, éd. La Gotera, 2003 (Montevideo)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.football-story.com/article-20333850.html
  2. (en) Uruguay - Record International Players sur RSSSF