Jean Nocret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis XIV et sa famille travestis en dieux de l'Olympe, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

Jean Nocret (Nancy, décembre 1615Paris, novembre 1672) est un peintre français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Jean Le Clerc, maître lorrain, Nocret entreprend un voyage à Rome. Sur place, il rencontre Nicolas Poussin et exécute des copies pour monsieur de Chantelou. Poussin, mécontent de la prétention du jeune artiste, écrit de lui en 1643: Ce qui est extrêmement fâcheux, c'est qu'il s'est mis en tête de ne pas finir les portraits qu'il a commencés, n'alléguant pas d'autres excuse sinon qu'il a trouvé à gagner davantage en les faisant à 60 ou 70 écus. De retour à Paris en 1644, il est nommé en décembre 1649 peintre du roi, valet de chambre du roi, et peintre du duc d'Orléans, et se fait vite connaître comme un grand portraitiste. En 1657, Nocret part au Portugal en compagnie de l'ambassadeur de France, l'évêque de Comminges, et réalise pendant cette période des portraits de la famille royale portugaise (dont l'infante Catherine, l'infant Pierre, et le roi Alphonse). De retour à Paris en 1660, il est chargé de décorer les interieurs du château de Saint-Cloud, et réalisa notamment des portraits mythologiques, ornant autrefois les appartements de la duchesse d'Orléans, et qui ont pour la plupart disparu. On pouvait admirer notamment, au plafond d'un passage: Iris et son arc-en-ciel, dans la chambre: Vénus et Mars, dans le grand cabinet: Thétis faisant forger les armes d'Achille par Vulcain, Persée et Andromède, Apollon et les muses, Diane sur son char, au plafond du grand salon: Le mariage du duc et de la duchesse d'Orléans. Louis XIV et sa famille en dieux de l'Olympe, son œuvre la plus fameuse (aujourd'hui au musée des châteaux de Versailles et de Trianon), fut réalisé pour l'antichambre du duc d'Orléans vers 1670. Nocret intègre l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1663, avec la présentation de La repentance de Saint-Pierre.

Portrait d'Anne d'Autriche, Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Entre 1666 et 1669, Nocret décore les appartements de la reine au palais des Tuileries, sous la direction de Charles Le Brun. Ces décors ont disparu en 1871, à la suite de l'incendie des Tuileries. On pouvait ainsi noter, au plafond de l'antichambre de la reine: La Sagesse ou Minerve sous les traits de la reine, dans la Grande chambre de la reine: La Gloire et La Renommée en dessus de portes, Le triomphe de Minerve au plafond, et La Renommée et La Gloire sur les voussures, dans la petite chambre de la reine: Les Arts dirigés par la Sagesse et trois toiles représentant des Amours au plafond, L'Architecture, La Sculpture, L'Astronomie, La Musique, La Fidélité, L'Innocence, et La Sagesse sur les murs, La Vigilance et La Foi sur les dessus de portes ovales, dans le cabinet de la reine: Le triomphe de Minerve au plafond, La Tapisserie, Le Dévidoir, La Broderie, La Couture en dessus de porte, La toilette de Minerve et La dispute de Minerve sur les murs.

Outre le portrait collectif de la famille royale présenté à Versailles, on conserve de lui plusieurs tableaux, dont Portrait d'un enfant en général romain (Blois, musée des Beaux-Arts), Portrait de Philippe d'Anjou (Madrid, musée du Prado), Portrait de la duchesse de La Vallière, Portrait de la reine Marie-Thérèse, et Portrait d'Anne d'Autriche (Versailles, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon). Certaines œuvres ne lui sont qu'attribuées, comme La Renommée présentant à la France le portrait de Louis XIV (Saint-Quentin, musée Antoine Lécuyer, tableau parfois attribué à Louis-Ferdinand Elle), Portrait d'Anne d'Autriche (Nantes, musée des Beaux-Arts), Portrait de Louis XIV (Château de Maisons-Laffitte), Portrait de Louis XIV en général romain (vers 1670, Sceaux, musée de l'Île-de-France).

Jean Nocret épousa Antoinette Vuyet, dont il eut plusieurs enfants: Jean-Baptiste (1647), Jean-Charles (1648), Jean-Simon (1649), Marie (1650), Antoinette-Geneviève (1651).

Son fils Jean-Charles Nocret (Paris, 1648 - Paris, 1719), est lui aussi portraitiste, mais aussi peintre d'Histoire. Premier valet de la garde robe du duc d'Orléans, il entre à l'Académie en 1674 sur la présentation d'un portrait de son père (musée national des châteaux de Versailles et de Trianon). En 1675-1676, il participe à la réalisation des décors du grand appartement de la reine à Versailles. On conserve de lui le Renoncement de Louise de La Vallière (1675, Brest, musée des Beaux-Arts). Le 21 novembre 1681, Monsieur et Madame tinrent sur les fonts baptismaux une fille de Jean-Charles Nocret.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :