I Still Haven't Found What I'm Looking For

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

I Still Haven't Found What I'm Looking For

Single par U2
extrait de l'album The Joshua Tree
Sortie Mai 1987
Durée 4:37
Genre Rock, gospel[1]
Format CD, cassette, 45 tours, 33 tours
Auteur U2 (composition), Bono (paroles)
Producteur Brian Eno, Daniel Lanois
Label Island
Classement
  1. 37 (France) #1 (États-Unis)

Singles par U2

Pistes de The Joshua Tree

I Still Haven't Found What I'm Looking For est une chanson du groupe de rock U2. C'est la seconde piste et également le second single de leur album The Joshua Tree sorti en 1987. La chanson est un succès, puisqu'elle est devenue le second single consécutif à être numéro un au Billboard Hot 100 après With or Without You[2]. Au Royaume-Uni la chanson a atteint la 6e place des UK Singles Chart[3] et en France, la meilleure place atteinte est la 37e[4].

Comme beaucoup d'autres sur The Joshua Tree, la chanson a été inspirée par l'intérêt du groupe pour la musique populaire américaine. I Still Haven't Found What I'm Looking For montre des influences de gospel et ses paroles décrivent la quête spirituelle. La voix du chanteur leader Bono est dans un registre vocal élevé et le guitariste The Edge joue un arpège carillonnant. La chanson provient d'une démo que le groupe a utilisé pour développer l'unique morceau de batterie jouée par Larry Mullen Jr.

I Still Haven't Found What I'm Looking For a été bien reçue par les critiques. Elle est donc devenue l'une des chansons les plus connues du groupe et a été jouée lors de nombreuses tournées. La chanson apparaît sur plusieurs compilations et vidéos de concert. Plusieurs critiques classent cette chanson parmi les meilleures chansons de tous les temps.

Écriture et enregistrement[modifier | modifier le code]

I Still Haven't Found What I'm Looking For provient d'une démo intitulée The Weather Girls, renommée en Under the Weather (ou Desert of Our Love), que le groupe a enregistré dans une jam session[1],[5],[6]. Le bassiste Adam Clayton a décrit la mélodie de la démo comme « un groove d'une note », tandis que The Edge peu convaincu, l'a comparée à « The Eye of the Tiger jouée par un groupe de reggae. » Cependant, le groupe a apprécié la partie jouée par le batteur Larry Mullen, Jr.[7], le coproducteur Daniel Lanois a dit que « c'était un beat très original de Larry. On recherche toujours ses rythmes qui peuvent servir de signature pour une chanson. Et c'en était certainement un. Il y avait ce bruit de tom qu'il fait mais que personne ne comprend. Et on ne voulait pas rater ce rythme, il était si unique. »[5],[8] Daniel Lanois a encouragé Mullen à développer ce son après la démo[7]. Mullen a dit alors que le son devenait de plus en plus original et bien que Lanois ait mixé une grande partie du motif pour ne garder que le principal, ce rythme est devenu la base de I Still Haven't Found What I'm Looking For[7].

« J'ai toujours aimé la musique gospel et j'ai encouragé Bono à l'emmener vers ça... C'était tellement non-U2 de le faire à ce moment, prendre la voie du gospel. Je pense leur avoir ouvert des portes, explorer ce territoire... [Bono] chante au plus haut de sa tessiture et il y a quelque chose d'irrésistible à ce que quelqu'un pousse. C'est presque comme écouter Aretha Franklin. Ça vous saute dessus et vous ne pouvez pas vous empêcher de ressentir le feeling. »[9],[10]

Le groupe a travaillé sur la chanson dans le studio qu'ils ont installé dans la Danesmoate Mansion à Dublin[5]. Lanois a comparé cette création de la chanson à la construction d'un immeuble, d'abord avec les fondations de batterie, puis en ajoutant des couches au fur et à mesure pour finalement « ajouter les meubles. »[9] Bono était intéressé par un thème de doute spirituel qui a par la suite été encouragé par l'amour d'Eno pour le gospel et par Bono écoutant les chansons de The Swan Silvertones, The Staple Singers et Blind Willie Johnson[11]. Après que The Edge a écrit une suite d'accords et l'a jouée sur une guitare acoustique, le groupe a tenté de composer une mélodie vocale adaptée[7], essayant une multitude d'idées[5]. Pendant une jam session, Bono a commencé à chanter une mélodie classique soul, et c'est cet ajout qui a fait comprendre à The Edge le potentiel de cette chanson[7]. À ce moment-là, il se souvint d'une phrase qu'il avait écrite dans un calepin ce matin-là en tant que titre potentiel : I still haven't found what I'm looking for. Il a dit qu'il avait été influencé par les paroles de la chanson Idiot Wind de Bob Dylan : « You'll find out when you reach the top. You're on the bottom. » (en français, « Tu le découvriras quand tu atteindras le sommet. Tu es tout en bas. »)[7] Il a écrit cette phrase sur un morceau de papier et l'a donné à Bono quand celui-ci chantait. The Edge a jugé que cette phrase allait à la chanson "comme un gant". Elle est d'ailleurs devenue le titre et le refrain de la chanson[7]. À partir de ce moment, la chanson est devenue la première chanson jouée pour les visiteurs pendant les sessions d'enregistrement[7].

Au fur et à mesure des enregistrements, un certain nombre de morceaux de guitare ont été ajoutés à ce qui était déjà enregistré, avec un effet d'auto-pan et un arpège carillonnant pour moderniser le style gospel[9]. Pendant que The Edge improvisait de la guitare un jour, Bono a remarqué un son de "cloche de chrome" qu'il aimait[7]. Une contre-mélodie a été ajoutée à la partie de guitare[7] et c'est cette façon de gratter la guitare que The Edge joue pendant les performances live. Bono chante dans un registre grave de sa tessiture pour ajouter un sentiment de spiritualité ; dans les couplets, il atteint le si bémol, dans les refrains, le la bémol[9]. Les chœurs sont produits par The Edge, Lanois et le coproducteur Brian Eno, leurs voix sont enregistrées en multipiste. Lanois a suggéré que son implication et celle d'Eno dans la création de la chanson les a poussé à faire partie des chœurs : « Vous n'arriverez pas à vous débarrasser de ce son "Oh, ils ont ramenés quelques chanteurs de soul", si vous voyez ce que je veux dire. Nos cœurs et notre âme sont déjà là. Si nous chantons, cela semblera plus réel. »[12] L'écriture de la chanson a été terminée relativement rapidement à Danesmoate. Le mixage a été travaillé plus longtemps en collaboration avec presque toute l'équipe de production. Le mixage final a été achevé par Lanois et The Edge dans le studio de Melbeach, une maison appartenant à The Edge. ils ont mixé la chanson au-dessus d'un mix précédent de Steve Lillywhite, ce qui a donné à la chanson un son de déphasage (phasing)[7].

Lanois a dit être très attaché à I Still Haven't Found What I'm Looking For et a, à l'occasion, rejoint U2 sur scène pour la jouer[9]. La démo originale The Weather Girls, renommée en Under the Weather (ou Desert of Our Love), a été incluse dans une version remasterisée de The Joshua Tree en 2007 sur un disque bonus contenant des chansons retirées et des faces B[6].

Autres pistes du single[modifier | modifier le code]

  • Spanish Eyes a été retrouvée durant les sessions d'enregistrement de The Joshua Tree. C'était à l'origine un enregistrement fait à la maison de Adam Clayton. The Edge et Larry Mullen Jr. jouent avec différents éléments[13]. La chanson avait été créée et avait beaucoup évoluée en une après-midi, mais la cassette avait été perdue et oubliée. The Edge a retrouvé la cassette vers la fin des sessions d'enregistrement de l'album et l'a jouée pour le reste du groupe. Celui-ci a alors décidé que c'était une bonne chanson, mais n'avait pas assez de temps pour la terminer avant la sortie de The Joshua Tree[13].
  • Deep in the Heart est basée sur une composition à trois accords que Bono a composée la dernière fois qu'il était dans sa maison familiale à Cedarwood Road à Dublin, que son père venait juste de vendre[13]. Les souvenirs qu'il avait de l'époque où il habitait encore dans cette maison ont donné naissance aux paroles de la chanson[13]. The Edge et Adam Clayton ont retravaillé entièrement la chanson en un morceau très particulier, que Bono a par la suite décrit comme « une improvisation de jazz sur trois accords », en notant également que « le rythme a rendu la chanson très particulière. »[13] La chanson a été enregistrée de la même façon que 4th of July de l'album The Unforgettable Fire de 1984. The Edge et Clayton ont joué ensemble dans une pièce sans savoir qu'ils étaient enregistrés par l'assistant du groupe Marc Coleman[13].

Sortie[modifier | modifier le code]

Au départ, Red Hill Mining Town devait être le second single. Cependant, Bono a été incapable de chanter cette chanson pendant la répétition de la tournée et le groupe était mécontent du clip tourné par Neil Jordan, donc, I Still Haven't Found What I'm Looking For est devenu le second choix pour le deuxième single[14].La chanson est sortie en mai 1987. La chanson est alors entrée à la 51e place du Billboard Hot 100 le 13 juin 1987. Après deux mois dans les charts, la chanson a atteint la 1e position le 8 août 1987, devenant le second single consécutif de U2 à atteindre la première place des Hot 100 aux États-Unis. La chanson a passé deux semaines en tête des charts et est restée 17 semaines dans le Hot 100[15]. Sur les autres charts de Billboard la chanson a atteint la 16e place dans le classement Adult Contemporary[2], la 6e place dans le classement canadien RPM Top 100[16] et anglais des UK Singles Chart[3]. En Nouvelle-Zélande, la chanson a atteint la 2e place au RIANZ Top 40 Singles Chart.

En Europe, I Still Haven't Found What I'm Looking For s'est classée en France à la 37e position restant une semaine dans le top 50[17], réalisant son meilleur classement aux Pays-Bas à la 2e place[17].

Clip vidéo[modifier | modifier le code]

Le clip vidéo a été filmé dans la Fremont Street à Las Vegas le 12 avril 1987 après un concert de la tournée pour l'album, le Joshua Tree World Tour, dans cette ville[14]. Il représente les membres du groupe tournant autour de the Edge jouant de la guitare acoustique. Le clip est à nouveau sorti plus tard sur U218 Videos, un DVD de compilation de clips de U2. Pat Christenson, président de Las Vegas Events, a jugé le clip comme améliorant l'image de la ville parmi la communauté des musiciens. « La perception de Vegas a totalement changé grâce à cette vidéo », dit Christenson, ajoutant « Maintenant, tous les grands noms viennent ici, certains d'entre eux cinq, six fois dans la même année. »[18]

Performances live[modifier | modifier le code]

Island Records a engagé le directeur de la chorale de New York, Denis Bell, pour enregistrer une version gospel de la chanson. Island pensait sortir cette version après le single. Cependant, le directeur d'Island Records Chris Blackwell a refusé arguant que sortir un second single allait sembler trop commercial. Bell a donc créé son propre label et a trouvé un distributeur pour la chanson[19]. Pendant qu'il était à Glasgow fin juillet 1987 pendant le Joshua Tree World Tour, Rob Partridge d'Island Records a joué la démo que Bell et la chorale The New Voices of Freedom avait enregistré[20]. Fin septembre, U2 a répété avec la chorale à l'église baptiste de Greater Calvary à Harlem pour un concert de U2 au Madison Square Garden quelques jours plus tard. La guitare de The Edge était le seul instrument que U2 avait apporté à l'église bien que Mullen ait emprunté un conga. La répétition a été faite avec le système audio de l'église et le tournage a par la suite été utilisé pour Rattle and Hum. Plusieurs performances ont été faite avec un pianiste, cependant, la version utilisée dans le film est composée de Bono, The Edge, Mullen et la chorale. La chanson enregistrée au Madison Square Garden apparaît, elle, sur l'album Rattle and Hum[21].

Une performance live de la chanson apparaît sur les films des concerts PopMart: Live from Mexico City, Vertigo 05: Live from Milan et plus récemment du U2 360° at the Rose Bowl. La version présente sur les films des concerts à Mexico et à Milan ne comportent que la voix de Bono et la guitare de The Edge, c'est seulement après le premier refrain que la batterie est jouée. Des versions live digitales sont également sorties sur iTunes sur les albums Love: Live from the Point Depot et U2.Communication.

Réception[modifier | modifier le code]

I Still Haven't Found What I'm Looking For a reçu de bonnes critiques. Le journaliste Bill Graham de Hot Press a décrit la chanson comme un « travail intelligent de pop, une ballade rock standard pour la radio américaine » mais que « le rythme du groupe est bien plus cultivé que pour la plupart des groupes de l'époque. »[22] Le Sunday Independent a suggéré que la chanson était la preuve que le groupe pouvait être commercialement accessible et pas ancré dans les clichés rock[23]. NME a fait remarquer que la chanson montrait que le groupe s'inquiétait pour quelque chose, le rendant "spécial"[24]. Le journal The Rocket a noté que les paroles de Bono, sur le thème du besoin de spiritualité personnelle, résultait d'un « mariage unique de gospel américain et de soul gaélique » et que « la perspective humaine qu'il apporte à ce sentiment retentit bien plus loin que les diatribes de Bob Dylan. »[25] Plusieurs journaux, comme The Bergen Record et The Boston Globe ont qualifié la chanson d'"hypnotique" et l'ont interprétée comme une quête spirituelle du groupe[26],[27],[28].

Reconnaissance et reprises[modifier | modifier le code]

En 2003, dans une édition spéciale de Q intitulée 1001 Best Songs Ever (Les 1001 meilleures chansons de tous les temps), la chanson I Still Haven't Found What I'm Looking For a été classée 148e[29]. En 2005, Blender a classée la chanson 443e dans la liste des 500 meilleures chansons depuis que vous êtes né (The 500 Greatest Songs Since You Were Born)[30]. En 2010, Rolling Stone a classé la chanson 93e sur la liste des 500 plus grandes chansons de tous les temps[31]. La même année, le critique Robert Hillburn du Los Angeles Times a déclaré que c'était le "Let It Be" de U2 en référence aux Beatles[32]. L'équipe du Rock and Roll Hall of Fame a choisi cette chanson comme l'une des 500 chansons qui ont façonnée le Rock and Roll (500 Songs that Shaped Rock and Roll)[33].

I Still Haven't Found What I'm Looking For est apparue dans le film Just married (ou presque) de 1999. Elle est également présente plusieurs fois dans le film Blown Away. Elle a été utilisée dans l'émission de la BBC Rock 'n' Roll Years pendant le clip de l'élection générale d'Angleterre en 1987.

La chanson a été reprise par le groupe de heavy metal Disturbed sur leur cinquième album studio Asylum, sous le nom de Ishfwilf, l'acronyme du titre. Elle a également été reprise par Cher pendant sa tournée Farewell Tour.

Celle-ci a également été reprise dans la série Américaine Glee en Hommage a Finn Hudson (Cory Monteith) lors des nationales 2014.

Liste des pistes[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par U2. 

No Titre Producer Durée
1. I Still Haven't Found What I'm Looking For Brian Eno, Daniel Lanois 4:38
2. Spanish Eyes U2 3:16
3. Deep in the Heart U2 4:31

Charts[modifier | modifier le code]

Chart (1987) Position Certification
Charts autrichiens[4] 10
Canada RPM Top 100[16] 6 Gold[34]
Top 40 hollandais[4] 6
French Singles Chart[4] 37
Irish Singles Chart[35] 1
New Zealand RIANZ Top 40 Singles Chart[4] 2
Charts suédois[4] 11
UK Singles Chart[3] 6
US Billboard Hot 100[2] 1
US Billboard Adult Contemporary[2] 16
US Billboard Album Rock Tracks[36] 2

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Stephen Dalton, How the West Was Won,‎ 8 septembre 2003. Uncut.
  2. a, b, c et d « I Still Haven't Found What I'm Looking For - U2 », Billboard (consulté le 23 novembre 2009)
  3. a, b et c « EveryHit.com search results: U2 », Everyhit.com (consulté le 22 novembre 2009) Note: U2 must be searched manually.
  4. a, b, c, d, e et f « 1ste Ultratop-hitquiz », Ultratop (consulté le 23 novembre 2009)
  5. a, b, c et d (en) Colm O'Hare, The Secret History of 'The Joshua Tree',‎ 21 novembre 2007. Hot Press.
  6. a et b (en) The Joshua Tree. 20th anniversary edition box set, U2.
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k McCormick (2006), pp. 181-182
  8. « It was a very original beat from Larry. We always look for those beats that would qualify as a signature for the song. And that certainly was one of those. It had this tom-tom thing that he does and nobody ever understands. And we just didn't want to let go of that beat, it was so unique. »
  9. a, b, c, d et e King, Philip, and Nuala O'Connor (directors). Classic Albums: U2 The Joshua Tree [Television documentary]. Eagle Rock Entertainment.
  10. « I've always liked gospel music and I encouraged Bono to take it to that place...It was a very non-U2 thing to do at the time, to go up the street of gospel. I think it opened a door for them, to experiment with that territory...[Bono]'s singing at the top of his range and there is something very compelling about somebody pushing themselves. It's like hearing Aretha Franklin almost. It jumps on you and you can't help but feel the feeling. »
  11. Stokes (2005), p. 65
  12. « You're not going to get that sound of, 'Oh they brought in some soul singers' if you know what I mean. Our hearts and souls are already there. If we sing it'll sound more real. »
  13. a, b, c, d, e et f (en) John Hutchinson, Luminous Times: U2 Wrestle with Their Moment of Glory,‎ 1er octobre 1987. Musician.
  14. a et b McGee (2008), p. 103
  15. « Hot 100 - Week of August 08, 1987 », Billboard (consulté le 17 mai 2010)
  16. a et b « Search Results: Still Haven't Found », RPM,‎ 22 août 1987 (consulté le 25 novembre 2009)
  17. a et b I Still Haven't Found What I'm Looking For sur lescharts.com dans les charts français, suisses, autrichiens, hollandais, suédois et néo-zélandais
  18. Norm Clarke, « U2 Video Helped Make Vegas An Entertainment Mecca », Las Vegas Review Journal,‎ 2002-04-12
  19. McGee (2008), p. 104
  20. McGee (2008), p. 109
  21. McGee (2008), pp. 110-111
  22. Graham (2004), pp. 30-31
  23. Lisa Hand, « 'Joshua Tree' blooms », Sunday Independent,‎ 1987-03-08
  24. (en) John McCready, Out of Little Acorns...,‎ 14 mars 1987. NME.
  25. Glen Boyd, « The Joshua Tree », The Rocket,‎ 1987-04-01
  26. Barbara Jaeger, « 'Joshua Tree' Lifts U2 to an Even Loftier Level », The Bergen Record,‎ 1987-03-17
  27. Steve Morse, « The Joshua Tree », The Boston Globe,‎ 1987-03-01
  28. Richard Harrington, « U2 Can Be Famous; Breaking Into the Big Time With 'Joshua Tree' », Washington Post,‎ 1987-03-22
  29. Trynka, Paul (editor-in-chief), 1001 Best Songs Ever,‎ 2003.Q, Special edition.
  30. « http://www.blender.com/lists/68125/500-greatest-songs-since-you-were-born-451-500.html?p=2 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2013-03-24. Blender.
  31. (en) The 500 Greatest Songs of All Time,‎ 2010. Rolling Stone, Special collectors edition.
  32. Robert Hilburn, « Ask the Critic: Robert Hilburn »,‎ 2 December 2004 (consulté le 19 janvier 2008)
  33. « 500 Songs that Shaped Rock and Roll », Rock and Roll Hall of Fame (consulté le 7 juillet 2009)
  34. « CRIA Certification Results: U2 », Canadian Recording Industry Association,‎ 23 novembre 1987 (consulté le 17 novembre 2009)
  35. « Irish Singles Chart », The Irish Charts (consulté le 23 novembre 2009) Note: U2 must be searched manually.
  36. « U2: Charts and Awards », Allmusic (consulté le 23 novembre 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]