Enregistrement multipiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le TASCAM 85 16B, enregistreur analogique peut enregistrer 16 pistes audio sur une bande d'un pouce (2,54 cm).

L'enregistrement multipiste est une méthode d'enregistrement sonore qui permet l'enregistrement et le réenregistrement de plusieurs sources sonores, simultanément ou successivement. Ce procédé permet notamment d'enregistrer plusieurs musiciens (ou groupes de musiciens) séparément, puis un chanteur, et de corriger ou d'améliorer, grâce à de nouvelles prises, l'interprétation des uns ou des autres, sans avoir à reprendre l'ensemble.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier musicien à avoir utilisé l'enregistrement multipiste[1] serait le guitariste Les Paul, et les premiers magnétophones multipistes commercialisés furent fabriqués par Ampex, en 1955 (bi pistes).

Au début de leur carrière, en 1963, les Beatles enregistraient en mono sur un magnétophone à 2 pistes. En octobre 1963, pour l'enregistrement de leur single "I Want To Hold Your Hand", ils passèrent au 4 pistes, puis innovèrent avec l'utilisation du 8 pistes en 1968.

Le potentiel artistique offert par l'enregistrement multipiste fut largement exploité ensuite par des groupes comme les Beach Boys et les Beatles, qui entraînèrent dans leur sillage toute la production de musique populaire. Cette technologie se développa très rapidement à la fin des années 1960 (8 pistes) et au début des années 1970 (16 pistes puis 24 pistes).

Utilisation et Principe[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Magnétophone.

L'enregistrement s'effectue sur un magnétophone ou un système d'enregistrement multipiste, dont la capacité se mesure au nombre de pistes disponibles simultanément.

Chacune de ces pistes peut être positionnée en enregistrement ou en écoute. À titre d'exemple, un musicien pourra entendre la piste 1 et en même temps enregistrer sur la piste 2. Ensuite, les deux pistes pourront être reproduites simultanément, exactement comme si elles avaient été enregistrées au même moment. Cette méthode peut être reproduite autant de fois qu'il y a de pistes de disponibles. Il est également possible de recopier des pistes de l'une vers l'autre, avec perte de qualité sonore (en enregistrement analogique). Les enregistrements en multipiste sont ensuite réduits à 2 pistes (stéréo) par le mixage et, éventuellement, pour la commercialisation des morceaux.

Il aura fallu attendre les recherches et innovations notamment de certains compositeurs de musique électroacoustique pour proposer en concert des œuvres en 8, 16, ou 24 pistes réelles non réduites stéréophoniquement et composées spécialement pour ce format (par exemple Patrick Ascione, compositeur français, réalise en 1987 la première œuvre composée sur 16 pistes réelles entièrement contrôlées en studio sur 16 haut-parleurs installés en cercle).

Historique des procédés en analogique[modifier | modifier le code]

AMPEX 440 (two track, four track) and 16-track MM1000
  • Les magnétophones analogiques offrent des capacités allant jusqu'à 24 ou même 32 pistes et utilisent des bandes magnétiques qui peuvent atteindre 2 pouces de largeur.

L'apparition des techniques de synchronisation par timecode, permet de synchroniser deux machines analogiques ou numériques (ou plus), ce qui permet de démultiplier le nombre de pistes (par exemple: 2 * 48 = 96 pistes).


Numérique[modifier | modifier le code]

Les enregistreurs numériques linéaires, comme le Sony 3324, permettent d'enregistrer 24, puis 32 puis 48 pistes.


Informatique[modifier | modifier le code]

Pour les systèmes informatiques, il est aussi possible de synchroniser plusieurs logiciels situés sur plusieurs ordinateurs, soit par timecode soit par d'autres protocoles comme l'Ethernet.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Si, sémantiquement, on considère que le 2 piste est multipiste. À cette époque, personne ne parlait de multipiste mais de stéréo

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]