Herb Trawick

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Herb Trawick

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Herb Trawick en 1946

Nom complet Herbert Trawick[1]
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis, puis Drapeau du Canada Canada en 1953[2]
Date de naissance 22 février 1921[3]
Lieu de naissance Pittsburgh (Pennsylvanie)
Numéro 56
Position Garde, plaqueur défensif
Date de décès 16 septembre 1985
Lieu de décès Montréal (Québec)
Carrière universitaire ou amateur
1940-1942 Kentucky State University
Carrière professionnelle
1946 - 1957 Alouettes de Montréal
Coupe Grey 1949
Carrière pro. 1946 – 1957

Herb Trawick (1921 à Pittsburgh, Pennsylvanie, États-Unis - 1985 à Montréal, Québec, Canada) est un joueur de football canadien. Il fut le premier Afro-Américain à jouer dans la Ligue canadienne de football et a passé toute sa carrière, de 1946 à 1957, comme joueur de ligne offensive et défensive des Alouettes de Montréal.

Trawick joue son football universitaire à Kentucky State University[1]. Il est recruté par la nouvelle franchise des Alouettes de Montréal de la Ligue canadienne de football par Leo Dandurand et Lew Hayman, intéressé à engager un joueur Afro-Américain à l'instar du club de baseball de la ville, les Royaux de Montréal, qui comptaient dans leurs rangs Jackie Robinson.

Au cours de sa carrière de 12 saisons pour les Alouettes, Trawick est 7 fois joueur étoile, de 1946 à 1950 puis en 1954 et 1955. Il participe 4 fois à la finale de la Coupe Grey. Il se distingue en devenant l'un des rares joueurs de ligne offensive à marquer un touché dans un match de la Coupe Grey, lors de la finale de 1949 à Toronto, lorsque Montréal triomphe des Stampeders de Calgary pour son premier titre[4]. Les trois autres présences des Alouettes en finale durant cette époque, en 1954, 1955 et 1956, se soldent par des défaites aux mains des Eskimos d'Edmonton.

En 1951, il est nommé capitaine des Alouettes[5].

Trawick devient citoyen canadien en 1953 et demeure à Montréal après sa retraite de joueur de football. Son numéro 56 est retiré par les Alouettes en 1970. Il est intronisé au Temple de la renommée du football canadien en 1975. Il meurt en 1985 à Montréal. La ville inaugure le parc Herb-Trawick en son honneur dans le quartier Petite-Bourgogne[6],[7]. En 1995, il est intronisé à titre posthume au Panthéon des sports du Québec[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Herb Trawick, sur l'Encyclopédie canadienne
  2. (en) Herb Trawick sur le site des Alouettes de Montréal
  3. Herb Trawick, sur Just Sports Stats
  4. (en) Herb Trawick, Canadian Football Hall of Fame.
  5. (en) Herb Trawick Alouette Captain, Regina Leader-Post, 7 août 1951.
  6. [1]
  7. Plan directeur des parcs et espaces verts, Ville de Montréal.
  8. Herb Trawick, Panthéon des sports du Québec.

Liens externes[modifier | modifier le code]