Hanley Ramírez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ramírez.
Pix.gif Hanley Ramirez Baseball pictogram.svg
Hanley Ramírez on April 20, 2013.jpg
Dodgers de Los Angeles - No  13
Arrêt-court
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
20 septembre 2005
Statistiques de joueur (2005-2013)
Moyenne au bâton ,302
Coups sûrs 1276
Coups de circuit 178
Points produits 583
Points marqués 758
Buts volés 247
Équipes

Hanley Ramírez (né le 23 décembre 1983 à Samana en République dominicaine) est un joueur d'arrêt-court des Dodgers de Los Angeles de la Ligue majeure de baseball.

Recrue de l'année en Ligue nationale en 2006, meilleur frappeur de la Ligue nationale en 2009 et vainqueur de deux Bâtons d'argent, il est sélectionné à trois reprises au match des étoiles (2008, 2009 et 2010) comme représentant des Marlins de la Floride, pour lesquels il évolue de 2006 à 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Red Sox de Boston[modifier | modifier le code]

Hanley Ramirez signe son premier contrat professionnel à l'été 2000 avec les Red Sox de Boston. Il fait ses débuts dans le baseball majeur avec Boston le 25 septembre 2005. Après seulement 2 matchs joués pour cette équipe, il est impliqué dans une importante transaction entre les Red Sox et les Marlins de la Floride : ces derniers cèdent le lanceur étoile Josh Beckett, le releveur Guillermo Mota et le joueur de troisième but Mike Lowell aux Sox en retour de Ramirez et des lanceurs Aníbal Sánchez, Jesús Delgado et Harvey García.

Marlins de Miami[modifier | modifier le code]

Saison 2006[modifier | modifier le code]

Hanley Ramírez (à gauche) vole deux fois plus de 50 buts en une saison.

En 2006, Ramírez fait ses débuts avec les Marlins de la Floride et est élu recrue de l'année de la Ligue nationale grâce à une première saison complète de 185 coups sûrs, 17 circuits, 59 points produits, 119 points marqués et 51 buts volés, statistiques auxquelles s'ajoute une moyenne au bâton de ,292. Il est l'un des meilleurs frappeurs de triples de la ligue, avec 11 durant l'année.

Accpetant le titre de recrue de l'année à l'âge de 22 ans, Ramírez est le second joueur de l'histoire de la franchise à remporter ce prix, trois ans après Dontrelle Willis.

Saison 2007[modifier | modifier le code]

Hanley Ramírez à l'arrêt-court pour les Marlins en 2008.

En 2007, il termine 5e de la Ligue nationale pour la moyenne au bâton (,332), 2e pour les coups sûrs (212) derrière Matt Holliday des Rockies du Colorado, second pour les points marqués (125) derrière Jimmy Rollins des Phillies de Philadelphie, 3e pour le total de buts (359) derrière Holliday et Rollins, 3e pour les doubles (48) après Holliday et son coéquipier des Marlins Dan Uggla, 3e pour les buts volés (51), 4e pour les coups sûrs de plus d'un but (83) et 9e pour la moyenne de puissance (,562)[1].

Pour la première fois, il est considéré au titre de joueur par excellence de la saison dans la Ligue nationale, prenant le 10e rang du vote qui couronne Jimmy Rollins[2].

Saison 2008[modifier | modifier le code]

En 2008, le joueur des Marlins est pour la première fois invité au match des étoiles du baseball majeur. Il remporte son premier Bâton d'argent comme meilleur joueur offensif à sa position dans la Ligue nationale, une première pour un arrêt-court des Marlins. Il mène les majeures pour les points marqués avec 125, égalant son meilleur total en carrière établi la saison précédente. Avec 33 circuits et 35 buts volés, il entre dans le club 30-30. Sa moyenne au bâton s'élève à ,301 et sa moyenne de puissance à ,540. Il entre aussi dans le top 5 de la Nationale avec un pourcentage de présence sur les buts de ,400 et dans le top 10 pour les circuits[3].

Il est de nouveau considéré au titre de joueur de l'année mais prend le 11e rang du vote dominé par Albert Pujols[4].

Saison 2009[modifier | modifier le code]

En 2009, il reçoit une nouvelle invitation au match des étoiles et remporte championnat des frappeurs de la Ligue nationale avec sa moyenne au bâton de ,342. On lui décerne un deuxième Bâton d'argent comme meilleur joueur d'arrêt-court offensif de la Nationale[5]. Avec 197 coups sûrs dont 42 doubles et 24 circuits, ainsi qu'un sommet en carrière de 106 points produits, Ramirez termine deuxième au vote désignant le joueur par excellence de la saison, mais Albert Pujols est choisi à l'unanimité[6].

Saison 2010[modifier | modifier le code]

En 2010, son ardeur au jeu est mise en doute. Un incident survient en mai alors qu'il botte accidentallement la balle qu'il poursuivait hors position, et jogge pendant six secondes, jusqu'au champ extérieur pour la récupérer pendant que l'adversaire marque deux points. Son gérant Fredi González le retire du match et le cloue au banc. Alors que ce dernier et certains autres joueurs critiquent Ramírez, l'arrêt-court des Marlins prétexte avoir été légèrement blessé à la cheville plus tôt dans la partie et critique publiquement González[7].

Ramírez connaît néanmoins une bonne année avec une moyenne au bâton de ,300 mais son total de 76 points produits est nettement inférieur en comparaison des 106 obtenus la saison précédente.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

La saison 2011 de l'arrêt-court des Marlins est compromise par les blessures. Pour la première fois de sa carrière[8], il se retrouve sur la liste des joueurs blessés, en raison de douleurs au dos et à la jambe gauche. Après un bref retour au jeu, il est de nouveau sur la touche en juin[9] et il ne joue plus après son match du 2 août[10]. Ses performances sur le terrain en souffrent et il affiche ses moins bonnes statistiques depuis son entrée dans les majeures : moyenne au bâton d'à peine ,243 en 92 matchs, 10 circuits, 20 buts volés et 45 points produits.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

En décembre 2011, les Marlins de Miami mettent sous contrat le joueur d'arrêt-court et champion frappeur de la saison précédente José Reyes, qui quitte les Mets de New York pour accepter l'entente de 6 saisons proposée par l'équipe de Floride[11]. Son arrivée signifie toutefois un changement de position pour Ramírez, que l'on déplace au troisième but, une perspective qui fait jaser au cours de la saison morte parce qu'elle déplaît, croit-on, au principal intéressé[12].

Les choses ne s'améliorent guère pour Ramírez en 2012. Après 93 parties pour les Marlins, sa moyenne au bâton n'est qu'à ,246. Sa moyenne de puissance (,428) est légèrement en hausse comparée à ses statistiques de 2011 mais tout de même en deçà de ses performances des années précédentes et son pourcentage de présence sur les buts (,322) est en chute libre. Il a deux circuits et 14 points produits lorsque le 25 juillet, Ramírez et le releveur Randy Choate sont transférés des Marlins aux Dodgers de Los Angeles en retour des lanceurs Nathan Eovaldi et Scott McGough[13].

Dodgers de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Il frappe pour ,271 avec 10 circuits et 44 points produits en 64 parties pour les Dodgers après son arrivée et complète la saison 2012 avec 24 circuits, 92 points produits, 155 coups sûrs, 21 buts volés et une moyenne au bâton de ,257 en 157 parties jouée pour Miami et Los Angeles.

Saison 2013[modifier | modifier le code]

Après deux saisons décevantes[14], Ramírez rebondit en 2013 et il aide les Dodgers à remporter le championnat de la division Ouest. Avant le début de la saison du baseball majeur, il remporte avec l'l'équipe de République dominicaine la Classique mondiale de baseball 2013, mais il se blesse à un ligament du pouce droit dans le match de finale face à Porto Rico[15]. L'absence prévue pour Ramírez, qui doit être opéré, est initialement de deux mois[15], mais sa convalescence se déroule mieux que prévu et il est dès la fin avril de retour avec les Dodgers[16]. La malchance frappe à nouveau à son 4e match joué depuis son retour, alors qu'une nouvelle blessure, cette fois aux muscles ischio-jambiers, le met à l'écart pour un mois[17]. Son retour début juin[18] coïncide avec la remontée des Dodgers qui, après un début de calendrier difficile, vont remporter 42 matchs dans une séquence de 50 parties[19].

Bien qu'il n'ait joué que 86 matchs et obtenu 336 passages au bâton (un nombre insuffisant pour le qualifier au titre de champion frappeur[20]), Ramírez présente en 2013 sa meilleure moyenne au bâton (,345) en une année. Il est deuxième des Dodgers avec 20 circuits, deux de moins que Adrian Gonzalez[21], et compte 25 doubles, 62 points marqués, 10 buts volés et 57 points produits.

Pour la première fois, il joue en séries éliminatoires. Durant la Série de divisions qui met aux prises les Dodgers et les Braves d'Atlanta, il produit tous les points de son club avec un double et un circuit de deux points dans le 2e affrontement, perdu 4-3 par Los Angeles[22]. Il réussit 3 coups sûrs dans un gain de 13-6 des Dodgers dans le 3e match[23] et termine la série avec 8 coups sûrs, dont 4 doubles, un triple et un circuit, pour une moyenne au bâton de ,500 et une moyenne de puissance de 1,063. Ses succès ne se transportent cependant pas en Série de championnat de la Ligue nationale, où il est limité à deux coups sûrs en 5 matchs par les lanceurs des Cardinals de Saint-Louis. Malgré le fait qu'il n'ait joué qu'une demi-saison, l'impact du retour au jeu de Ramírez sur la campagne des Dodgers est souligné par le vote désignant le joueur par excellence de la Ligue nationale, où il termine 8e[24].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de frappeur en saison régulière[25]
Saison Équipe G AB R H 2B 3B HR RBI SB BA
2005 Boston 2 2 0 0 0 0 0 0 0 0,000
2006 Floride 158 633 119 185 46 11 17 59 51 0,292
2007 Floride 154 639 125 212 48 6 29 81 51 0,332
2008 Floride 153 589 125 177 34 4 33 67 35 0,301
2009 Floride 151 576 101 197 42 1 24 106 27 0,342
2010 Floride 142 543 92 163 28 2 21 76 32 0,300
Totaux 760 2982 562 934 198 24 124 389 196 .313

Note : G = Matches joués ; AB = Passages au bâton; R = Points ; H = Coups sûrs ; 2B = Doubles ; 3B = Triples ;
HR = Coup de circuit ; RBI = Points produits ; SB = Buts volés ; BA = Moyenne au bâton.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 2007 National League Batting Leaders, baseball-reference.com.
  2. (en) 2007 NL MVP Voting, baseball-reference.com.
  3. (en) 2008 National League Batting Leaders, baseball-reference.com.
  4. (en) 2008 NL MVP Voting, baseball-reference.com.
  5. (en) Silver Sluggers a mix of old and new, Tom Singer / MLB.com, 12 novembre 2009.
  6. (en) 2009 NL MVP Voting, baseball-reference.com.
  7. (en) Peace and tranquility for Hanley Ramirez: gone in six seconds, Joe Posnanski, Sports Illustrated, 18 mai 2010.
  8. (en) Florida Marlins Hanley Ramirez, in worst pain of his life, trying to avoid a first stint on disabled list, Joe Capozzi, The Palm Beach Post, 30 mai 2011.
  9. (en) Marlins place Hanley Ramirez on disabled list, The Sporting News, 6 juin 2011.
  10. (en) Hanley Ramirez 2011 Batting Gamelogs, baseball-reference.com.
  11. (en) New Marlin Reyes embraces Miami approach, Joe Frisaro / MLB.com, 7 décembre 2011.
  12. (en) Marlins have not discussed trading Hanley, Joe Frisaro / MLB.com, 6 décembre 2011.
  13. (en) Dodgers get Hanley from Marlins in four-man swap, Ken Gurnick / MLB.com, 25 juillet 2012.
  14. (en) The decline of Hanley Ramirez, David Schoenfield, ESPN, 25 juillet 2012.
  15. a et b (en) Needing surgery, Hanley out for two months, Ken Gurnick / MLB.com, 21 mars 2013.
  16. (en) Hanley returns as Kershaw goes on bereavement list, Austin Laymance / MLB.com, 30 avril 2013.
  17. (en) Hanley goes on DL with hamstring strain, Ken Gurnick / MLB.com, 4 mai 2013.
  18. (en) Hanley returns to Dodgers, who place Capuano on DL, Ken Gurnick & Austin Laymance / MLB.com, 5 juin 2013.
  19. (en) Dodgers hope historic run turns into sweep of Phils, Tyler Emerick / MLB.com, 18 août 2013.
  20. (en) Daily Dodger in review: The great impact bat of Hanley Ramirez, Steve Dilbeck, Los Angeles Times, 23 décembre 2013.
  21. (en) 2013 Los Angeles Dodgers, baseball-reference.com.
  22. (en) Brave new series: Minor, Atlanta even NLDS, Mark Bowman / MLB.com, 5 octobre 2013.
  23. (en) Dodgers take control with Game 3 rout of Braves, Ken Gurnick / MLB.com, 7 octobre 2013.
  24. (en) 2013 NL MVP Voting, baseball-reference.com.
  25. (en) Statistiques de Hanley Ramírez en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :