Grippe de Hong Kong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le virus responsable de la grippe de 1968

La grippe de 1968 ou grippe de Hong Kong était une pandémie de grippe qui a eu lieu dans le monde entier de 1968 à 1969. Elle a tué environ 1 million de personnes et a été causée par une souche réassortie H3N2 du virus H2N2 de la grippe A.

Cette pandémie a touché un demi-million d'habitants de Hong-Kong soit 15 % de la population. Aux États-Unis, le nombre de cas mortels est estimé à 33 800.

Impact médical[modifier | modifier le code]

En août 1968, 500 000 personnes sont infectées à Hong-Kong. Le virus fait ensuite près de 50 000 morts aux États-Unis en 3 mois, avant de se propager en Europe de l'Ouest en 1969, avec 32 000 victimes en France. A l'échelle mondiale, le bilan de la pandémie est de un million de morts[1].

Données cliniques[modifier | modifier le code]

  • Les symptômes de la grippe durent de 4 à 5 jours ;
  • Les personnes de plus de 65 ans sont les plus susceptibles de mourir.

Vaccin[modifier | modifier le code]

En 1968, le vaccin contre cette grippe pandémique est disponible un mois après le pic des foyers aux États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Mazeau, Petite encyclopédie des grandes catastrophes naturelles : Du déluge au tsunami, le monde va-t-il plus mal ?, Acropole,‎ octobre 2006, 111 p. (ISBN 2.7357.0269.3[à vérifier : isbn invalide]).

Voir aussi[modifier | modifier le code]