Giuseppe Piazzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Giuseppe Piazzi

Description de l'image  Giuseppe Piazzi.jpg.
Naissance
Ponte in Valtellina (Italie)
Décès
Naples (Royaume des Deux-Siciles)
Nationalité Italienne
Champs Astronomie, Mathématiques
Renommé pour Sa découverte de l'astéroïde Cérès, ses travaux sur le mouvement relatif des étoiles par rapport au soleil.

Giuseppe Piazzi (né le à Ponte in Valtellina, dans la province de Sondrio en Lombardie et mort le à Naples) est un astronome, mathématicien et prêtre de l'Ordre des Théatins italien.

Giuseppe Piazzi créa l'observatoire astronomique de Palerme, découvrit l'astéroïde Cérès et démontra le mouvement relatif des étoiles par rapport au Soleil.

L'astéroïde (1000) Piazzia a été nommé en son honneur, de même que le cratère lunaire Piazzi, en 1935, et un présumé cratère d'impact sur Cérès.

Une cime des Alpes rhétiques italiennes lui a été dédiée, la Cima Piazzi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bien qu’aucune information ne soit donnée sur l’instruction de Giuseppe Piazzi dans ses biographies, on peut supposer qu’il suit les leçons de Giovanni Battista Beccaria à Turin. Vers 1768, étudiant en mathématiques, il loge à Rome dans la Maison des Théatins, à côté de l'église Sant'Andrea della Valle. Il obtient en juillet 1770 la chaire de mathématiques à l’université de Malte. En décembre 1773, il part pour Ravenne en tant que « prefetto degli studenti » et lecteur en philosophie et mathématiques au Collegio dei Nobili, où il demeure jusqu’en 1779. Après un séjour à Crémone et Rome, il part en mars 1781 occuper le poste de lecteur en mathématiques à l’Accademia de Regi Studi (actuelle université de Palerme). Le 19 janvier 1787, il devient professeur d’astronomie. À la même époque, on lui donne la permission de passer deux ans à Paris et à Londres pour y approfondir sa connaissance de l’astronomie et pour obtenir la fabrication d’instruments pour l’Observatoire de Palerme dont on lui avait confié la fondation. Il rencontre entre le 13 mars 1787 et la fin 1789 les plus grands astronomes anglais et français de son temps et put acquérir le cercle azimutal de Jesse Ramsden, l’un des plus célèbres opticiens et constructeurs d'instruments de précision du XVIIIe siècle. Ce cercle fut le plus important instrument de l’Observatoire de Palerme, officiellement fondé le 1er juillet 1790. Le gouvernement de Naples le charge alors d’établir un système métrique uniforme pour la Sicile. Le 1er janvier 1801 il observe un astre inconnu, qui se déplace de jour en jour. Ainsi fut découvert l’astéroïde qu’il appela Ceres Ferdinandea. Pour raisons politiques, il ne conserva que le nom de Cérès. Giuseppe Piazzi reçoit en 1803, le prix Lalande de l'Académie des sciences, dont il est élu associé étranger en 1817. Il devient membre de la Royal Society le , comme il le deviendra aussi des sociétés savantes de Naples, Turin, Göttingen, Berlin et Saint-Pétersbourg. En 1817, le roi Ferdinand IV lui confie l’achèvement des travaux de l’Observatoire de Capodimonte, à Naples, et le nomme Directeur Général des Observatoires de Naples et de Sicile.

Découvertes notables[modifier | modifier le code]

Couverture du livre de Piazzi Della scoperta del nuovo pianeta Cerere Ferdinandea.

Il observe à partir du 1er janvier 1801 l’astéroïde Cérès. Cérès, également désignée par (1) Cérès, est la plus petite planète naine connue du système solaire et la seule située dans la ceinture d'astéroïdes. Avec un diamètre d'environ 950 km, Cérès est le plus grand et le plus massif objet de la ceinture d'astéroïdes, située entre les orbites des planètes Mars et Jupiter. Il fait avec succès en 1802 des observations sur le changement d'obliquité de l'écliptique, et en 1805 des recherches de parallaxe annuelle de quelques étoiles principales. Il publie aussi un Catalogue de 6784 étoiles (Bouillet dit : 7646 étoiles) dont les positions sont données pour l'an 1800; l'édition la plus correcte est celle de 1814.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(it) Giuseppe Piazzi, édité par Guido Masotto sur "Portal del Sud"