Clash (rap)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Clash.

Un clash est une modalité de rap.

Il consiste, dans sa version la plus commerciale, à attaquer un ou plusieurs rappeurs dans un de ses titres. Souvent le ou les rappeurs attaqué(s) répond(ent) par un autre morceau. Ainsi dans certains cas on peut assister à des attaques entre différents rappeurs par rimes interposées. Dans certains cas, quand deux grands rappeurs s'attaquent, le public se divise.

Faisant partie intégrante du rap, les clashes excitent l'intérêt du public, ce dernier attendant la réponse de l'un à l'attaque de l'autre. Le rap français a été secoué par un clash entre Booba et Sinik, ce dernier ayant répondu à l'attaque du premier. Ces deux rappeurs faisant partie des meilleures ventes d'albums dans le genre hip-hop en 2006, il a été particulièrement suivi par les amateurs de rap.

La plupart du temps, les clashs se terminent par une réconciliation mais jamais un rappeur ne se dira vaincu.

Le clash Underground par contre se déroule plutôt en direct, les deux rappeurs s'attaquant en improvisation sur le même morceau. Le public décide alors qui est le gagnant.

Exemples de clash[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

  • Le rappeur MC Jean Gab'1 est connu pour son titre J't'emmerde dans lequel il attaque plusieurs figures marquantes du rap de l'époque. Certains rappeurs lui ont répondu mais hormis JoeyStarr, Kool Shen et Booba, peu d'artistes l'ont insulté dans leurs titres. Les autres rappeurs ont pour certains apprécié les attaques de MC Jean Gab'1 sur certains rappeurs même si ce dernier les a attaqués.
  • Un clash très connu en France, car ce fut l'un des premiers, est celui qui opposa Jacky Brown (Nèg' Marrons) et Lord Kossity. Ce clash est parti d'un morceau en commun, pour « le fun » qui s'intitule Gladiator. L'affaire a dégénéré ensuite lorsque Lord kossity a sorti un nouveau morceau seul visant expressément Jacky Brown. Ce clash se terminera par une réponse de Jacky Brown dans un morceau solo. Les deux rappeurs, très en froid, estiment que c'est au public de décider du vainqueur, comme le dit Jacky Brown dans une chanson des Nèg' Marrons : Chacun fait sa vie, chacun de son côté, le public a décidé qui l'a emporté. Admiral T a réagi à cette confrontation avec le morceau Stupid Clash en 2004.
  • Le clash entre Booba et Sinik a débuté en janvier 2007 lorsque Booba site Sinik dans son titre Le D.U.C. (et dans de nombreuses interviews). Sinik, considérant ceci comme un affront, lui répond peu après par l'intermédiaire de son titre L'Homme à abattre. Booba y répond avec le titre Carton rose en avril : "A la base le Duc c’'est pas un clash, lui il s’'enflamme, il fait tout un morceau, il parle mal et il m’énerve". Sinik devait lui répondre dans un titre appelé Carton rouge, mais après avoir écouté le morceau de Booba, il estima qu'une réponse serait inutile, car le titre n'était pas un clash à part entière (il contient beaucoup d'« egotrip », et Booba ne s'en prend pas seulement à Sinik). La radio Skyrock dans son émission ayant lieu de 16 à 20 heures a mis en place deux matchs dans lequel les auditeurs devaient voter pour l'un ou l'autre rappeur. Les deux matchs se sont finis sur un match nul.
  • Dès fin 2012, un clash anime le rap français entre Booba et Rohff, La fouine, TLF[1],[2],[3]. Ce clash a été critiqué car il pourrait être prémédité pour la promotion de leur album respectif prévu dans les bacs début 2013.
  • Booba a été « clashé » de nombreuses fois en public à cause de son titre Repose en paix sorti en 2002, où il affirme que lui et le label 45 Scientific sont les meilleurs et que personne ne peut rivaliser. Booba a également été « clashé » par de nombreux rappeurs, plus ou moins explicitement, sans que son nom soit prononcé. On peut citer Rohff, La Fouine, Ikbal Vockal, et d'autres encore, qui ont prononcé son nom explicitement, comme Alpha 5.20, NTM, Expression Direkt.

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

  • Les deux anciens membres du groupe NWA, Eazy-E et Dr. Dre, se sont attaqués par rimes interposées. Néanmoins en 1995, peu avant la mort d'Eazy-E, Dr. Dre lui a rendu visite à l'hôpital et ils se sont réconciliés.
  • Un clash entre Nas et Jay-Z eut lieu en 2001. Nas étant attaqué par Jay-Z sur le titre Takeover où ce dernier dit notamment qu'il a couché avec la femme de Nas. Ce dernier répond sur son titre Ether où il dit « Fuck Jay-Z » et l'accusant de voler les paroles de The Notorious B.I.G.. Nas sera déclaré vainqueur par les auditeurs de la radio Hot97. Cependant, Jay-Z répond à Nas sur son titre Supa Ugly où il émet des menaces sur la fille de Nas. Mais cette attaque est considérée comme étant trop violente par une partie du public. Finalement, en 2005, les deux rappeurs se réconcilient lors d'un concert.
  • En 2005, deux figures du rap américain que sont The Game et 50 cent se sont attaqués. La particularité de ce clash est que les deux protagonistes appartiennent au même label, G-Unit Records, et qu'ils ont déjà collaboré dans le passé.
  • Lors du clash entre 50 cent et Fat Joe, ce dernier a répondu avec un titre baptisé My Fofo.
  • Le clash le plus connu est celui qui opposa Tupac Shakur à Biggie Smalls, notamment avec les très violents Hit 'Em Up et Fuck East Coast Niggaz de Tupac. Il y a aussi le titre, ou plus précisément le début du clip de 2 of Amerikaz Most Wanted (en duo avec Snoop Dogg), sorti après la tentative d'assassinat sur Tupac de 1994, où celui-ci insulte Biggie Small et son patron P. Diddy. Cette histoire se finira dans un bain de sang puisque Tupac sera assassiné en septembre 1996. Quant à Biggie Small, il sera assassiné en mars 1997[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « DOSSIER : Morray versus Zoulette », sur rapgeniusfrance.com,‎ 1re février 2013
  2. Olivier Cachin, « Booba vs La Fouine : "TLT", un clash niveau bac à sable », sur leplus.nouvelobs.com,‎ 4 février 2013
  3. « Coup en dessous de la ceinture dans le clash Booba / La Fouine », sur next.liberation.fr,‎ 5 février 2013
  4. Diane Lisarelli, « Booba/La Fouine, Rousseau/Voltaire, Lendl/McEnroe… anthologie des clashes à travers les siècles », sur Les Inrockuptibles,‎ 5 février 2013