Ghadamès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ghadamès
غدامس
Mosquée de Ghadamès
Mosquée de Ghadamès
Administration
Pays Drapeau de la Libye Libye
Région Tripolitaine
District Nalout
Démographie
Population 7 000 hab.
Géographie
Coordonnées 30° 08′ N 9° 30′ E / 30.133, 9.5 ()30° 08′ Nord 9° 30′ Est / 30.133, 9.5 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Libye

Voir sur la carte Libye administrative
City locator 14.svg
Ghadamès
Ancienne ville de Ghadamès *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Une ruelle de Ghadamès
Une ruelle de Ghadamès
Pays Drapeau de la Libye Libye
Type Culturel
Critères (v)
Numéro
d’identification
362
Zone géographique États arabes **
Année d’inscription 1986 (10e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Ghadamès est une ville et une oasis du désert en Libye, à 650 km de Tripoli, à la frontière de la Tunisie et de l’Algérie. Une des premières villes fortifiées du Sahara, son architecture est conçue pour résister au climat extrême du désert. L’ancienne ville est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986. Elle est également connue sous le nom de « Perle du désert ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Il existe des traces d’habitation du paléolithique et du néolithique (environ 10 000 ans)

Architecture[modifier | modifier le code]

Toutes les maisons sont faites en toub, briques d'argile et d'écorces de palmiers, sur deux étages. Le passage d’une maison à l’autre se fait par des allées couvertes par les toits attachés les uns aux autres. La circulation de l’air, nécessaire par grandes chaleurs, se fait par des lucarnes percées au niveau du toit.

La ville est constituée de sept quartiers. On passe de l’un à l’autre en franchissant une porte en bois. Il existe plusieurs enclos à l’air libre qui étaient les lieux de rassemblement et les places des marchés.

Même si la vieille ville est désertée, les vieux ghadamsis s’y retrouvent encore pour discuter à l’abri du soleil, quand la température fait 50° C, en savourant des dattes accompagnées d’un verre d’eau.

Panorama de l'ancien Ghadamès

La légende[modifier | modifier le code]

Les razzias quotidiennes amenaient les cavaliers à parcourir le désert sur des centaines de kilomètres. Un jour, la jument assoiffée d’un des cavaliers refusa d’avancer et se mit à frapper le sol jusqu'à ce que l’eau jaillisse sous ses sabots. Elle fut baptisée « Source de la jument ». Un conflit éclata parmi les cavaliers et ceux qui se séparèrent du groupe revinrent à la source miraculeuse pour y édifier la ville.

Chaque année, au mois de novembre, trois jours durant, un festival où se succèdent spectacles et danses fait revivre le ksar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Libye: les pro-Kadhafi pilonnent la ville historique de Ghadamès »
  2. « Libye : l'UNESCO appelle à épargner le patrimoine culturel »

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :