Georges II de Galicie-Volhynie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coins of Boleslaw-Yuri II of Galicia.gif
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Georges II.

Georges II Boleslas Trojdenowicz (en ukrainien Юрій II Болеслав Тройденович, en polonais Bolesław Jerzy II Trojdenowicz), appelé aussi Georges II de Galicie-Volhynie ou Georges II de Halicz, de la dynastie des Piasts, est né en 1308 et décédé le 7 avril 1340. Il est le prince de la Rus' de Halych-Volodymyr (1323-1340).

Boleslas Trojdenowicz est le fils aîné du duc de Mazovie Trojden Ier et de Marie, la fille de Georges Ier de Galicie-Volhynie.

Lorsque la dynastie issue de Roman de Halicz s’éteint en 1323, suite à la mort des deux héritiers du trône qui affrontaient les Tatars, la Rus' de Halych-Volodymyr suscite la convoitise de plusieurs souverains : Ladislas Ier de Pologne, Charles Robert de Hongrie, Trojden Ierde Mazovie et Gediminas de Lituanie. Ils retiennent la candidature de Boleslas, pensant qu’ils pourront contrôler facilement ce jeune homme de quinze ans. Boleslas, soutenu par l’armée polonaise renforcée par des détachements hongrois, s’empare du trône de Galicie-Volhynie. Il se convertit à l’orthodoxie et prend le nom de Georges II (en polonais Jerzy II, en ukrainien Youri II, Юрій II). Il porte le titre de natus dux et dominus Russiae.

Pendant tout son règne, Georges II doit affronter une importante opposition intérieure ainsi que les Tatars. Il fait face aux menaces en s’appuyant sur la Pologne. Il essaie aussi, sans succès, d’obtenir le soutien diplomatique de l’Ordre Teutonique. Pour sécuriser sa frontière avec la Lituanie, il établit des relations de bon voisinage avec Gediminas, grâce à l’intermédiaire de son oncle Wacław de Płock. En 1331, Georges II épouse Euphémie, la fille de Gediminas.

Georges II fait de Volodymyr la capitale de sa principauté. Les boyards de Volhynie lui reprochent d’essayer de réduire leur influence, de favoriser le clergé catholique, de trop protéger les citadins et les étrangers.

En 1338, à Visegrád, Georges II rencontre Casimir III le Grand et Charles Robert, pour obtenir une aide militaire lui permettant d’écraser ses opposants. Georges II désigne Casimir III comme successeur en échange de son appui. Cet accord renforce l'hostilité des boyards à son encontre.

Le 7 avril 1340, Georges II décède inopinément, empoisonné par des boyards. L’accord de Visegrád permettra à Casimir III le Grand d’annexer la Galicie, la Podolie et un morceau de la Volhynie en 1353.

Source[modifier | modifier le code]

  • (de) Europaïsche Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926) , Die Fürsten (Herzoge) von Masowien 1262-1526 des Stammes der Piasten Volume III Tafel 123.