GT Interactive Software

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis GT Interactive)
Aller à : navigation, rechercher

GT Interactive Software

Description de l'image  GT Interactive Software Logo.svg.
Création 1993
Dates clés 1993 : création
1996 : rachat de Humongous Entertainment
1999 : rachat par Infogrames Entertainment
1999 : renommage Infogrames Inc.
2000 : fusion avec Infogrames North America
2003 : renommage Atari Inc.
2013 : faillite
Disparition 1999
Siège social Drapeau des États-Unis New York (États-Unis)
Activité Jeu vidéo
Filiales 1995 : GT Value Products
1995 : Slash
1996 - 1999 : Humongous Entertainment et sa filiale Cavedog Entertainment
1997 : One Stop Direct
1997 : GT Interactive
1997 - 1999 : SingleTrac
1998 - 1999 : OneZero Media
1998 : Legend Entertainment Company
1998 : Reflections Interactive
Site web (en) Site officiel archivé

GT Interactive Software Corp. (ou simplement GT Interactive, ou Good Times ou GTI ou GTIS) est une société d'édition et de distribution de jeu vidéo qui a été créée en 1993. L'entreprise a été rachetée par Infogrames Entertainment en décembre 1999 qui la renomme Infogrames Inc.. En octobre 2000, Infogrames Inc. est fusionné avec Accolade, racheté en avril 1999 et renommé Infogrames North America. GT Interactive Software est connu pour des jeux comme Doom, Quake, Unreal ou Unreal Tournament[1].

Logos utilisés par GT Interactive Software

Description[modifier | modifier le code]

Croissance fulgurante[modifier | modifier le code]

GT Interactive Software est fondée en 1993 en tant que filiale de Good Times Home Video, un distributeur de cassettes vidéo dirigé par la famille Cayre, en collaboration avec le co-fondateur et président Ron Chaimowitz. La même année, GT Interactive Software édite Doom sur Windows, Mac, Saturn, leur premier titre qui connait succès planétaire devenant culte et qui se vendra au total à 2,9 millions d'exemplaires[2]. id Software confie à GT Interactive Software la distribution de Doom car l'édition par GTIS de leur Wolfenstein 3D aux États-Unis est un succès[3]. Dès la première année, les revenus de l'entreprise atteignent 10.3 millions de dollars[4].

En 1994, les revenus de GT Interactive Software augmentent de 880 %, culminant à 101 millions de dollars et les profits s'élèvent à 18 millions de dollars[5]. Doom II: Hell on Earth, en partenariat avec id Software, est aussi une très grosse vente, sortie au mois d'octobre 1994, dépassant les 2 millions de copies.

En février 1995, GT Interactive Software obtient les droits de publication de jeux pour les licences de Mercer Mayer, dont Little Critter et Little Monster[6]. GT Interactive Software commence également à distribuer ses propres logiciels d'entreprise pour les magasins K-Mart et Wal-Mart (ainsi que Sam's Club, Price-Costco, CompUSA, Best Buy, Egghead, Computer City…)[7]. GT Interactive Software signe un contrat exclusif avec Wal Mart[8], qui conduit l'analyste d'UBS Securities Michael Wallace à déclarer que « tous les développeurs de logiciels doivent passe par GT s'ils veulent vendre dans un magasin Wal-Mart[note 1] ».

En juin 1995, GT Interactive Software rachète l'entreprise Slash et l'intègre dans une filiale toute nouvellement crée appelée GT Value Products[9].

En décembre 1995, GT Interactive Software est classé au Nasdaq et lève 140 millions de dollars lors de son entrée en Bourse devenant une des plus grosses levée de fonds de l'année, perdant seulement devant la levée de fonds de Netscape[10]. GT Interactive Software était listé au Nasdaq en tant que GTIS[11]. GL'enterprise émet 10 millions de parts à 14 dollars chacune. Lors de l'introduction en bourse de GT Interactive, Appellee Cayre vend plus de 1,4 million d'actions, soit 9,2 % de ses actions, pour un retour de 20 millions de dollars.

En 1995, GT Interactive Software enregistre une forte croissance de ses revenus (134 %) dans l'année totalisant 234,4 millions de dollars, mais les premiers signes de problèmes arrivent, les bénéfices augmentent seulement de 23 % représentant 22,6 millions de dollars[5].

Entre 1996 et 1997, GTIS passe des accords pour distribuer les jeux des entreprises Scavenger, Epic MegaGames et 5D Games[12].

En janvier 1996, GT Interactive Software obtient les droits de publication du très attendu Quake[13] d'id Software[14]. En février, GT Interactive Software et Target signent un accord quand lequel GT Interactive Software devient le principal fournisseur de logiciels de l'ensemble des 675 magasins Target[15].

Expansion[modifier | modifier le code]

À partir de son entrée en Bourse, GT Interactive Software se lance dans le rachat de studios de développement et d’entreprise d'édition de logiciels et de jeux vidéo.

Le 25 juin 1996, GT Interactive Software rachète The WizardWorks Group[16], une entreprise qui possède les filiales WizardWorks Software[17], CompuWorks[18] et MacSoft[19]. Ces filiales sont intégrées dans le groupe dans la filiale de GTIS appelée GT Value Products.

En juillet 1996, GT Interactive Software rachète le développeur de jeux Humongous Entertainment pour 3,5 millions de parts soit 76 millions de dollars[20]. En 1995, le chiffre d'affaires d'Humongous Entertainment augmente de 10 millions de dollars, soit 233 % par rapport au chiffre d'affaires de 3 millions de 1994. L'accord donne à GT Interactive Software les droits de titres de logiciels éducatifs à succès tels que la franchise Pouce-Pouce, ainsi que Freddie the Fish et la série Spy Fox.

En juillet 1996, GTIS investit dans un studio de développement londonien Mirage en prenant possession de 9,9 % de ses actions. L'acquisition de Candel Inc. et sa filiale FormGen Inc. permet à GTIS de bénéficier du titre Duke Nukem, sorti en juillet 1996. L'entreprise qui compte également les filiales fermées lors du rachat Gold Medallion Software Inc. (Nevada) et Mediatechnics Ltd. (Illinois), est rachetée pour 1 032 777 d'actions.

Le 17 septembre GTIS entre en accord avec Off World Entertainment Inc. (Oddworld Inhabitants) et devient propriétaire à 50 % de l'entreprise pour 6.8 millions de dollars dont 500 000 dollars en actions[21],[22]. Auparavant, Oddworld Inhabitants appartenait à Creative Programming and Technology Ventures[23].

Le 25 novembre 1996, GT Interactive Software rachète également Warner Interactive Entertainment Ltd., la filiale européenne de Warner Music Group basée à Londres[24],[25],[26],[27]. Cet achat permet à GT Interactive Software de rentrer sur le marché européen à Paris et Hambourg. La filiale est renommée GT Interactive Ltd. et récupère les droits de jeux Warner.

En janvier 1997, GT Interactive Software rachète One Stop Direct, un éditeur de logiciel européen pour 8 millions de dollars, en réalisant le rachat de toutes les actions de sa maison mère Premier Promotion Limited[28]. En juin, GT Interactive Software signe un accord aves MTV, permettant de publier des jeux sur les licences Beavis et Butt-Head et Æon Flux[29]. En octobre, GT Interactive Software achète le développeur de jeux SingleTrac pour 14,7 millions de dollars, 5,4 millions en espèces et 9,3 millions de dollars en actions. SingleTrac est propriétaire et développe de jeux tels que Twisted Metal et Jet Moto[30]. En septembre, le développeur de jeux Cavedog Entertainment, filiale d'Humongous Entertainment[31], publie son premier titre, Total Annihilation, qui se vend à plus d'un million d'exemplaires.

En 1997, GTIS prend possession de 9,9 % de l’entreprise GameWizards, Inc., un fabricant d’électronique et d'imprimantes.

Ralentissement[modifier | modifier le code]

Le 5 octobre 1997, GT Interactive Software annonce la signature d'un accord définitif pour acquérir MicroProse pour 250 millions de dollars en actions. L'affaire est approuvée à l'unanimité par le conseil d'administration des deux sociétés pour une signature dans l'année[32],[33]. Mais l'accord est annulé le 5 décembre ; selon les chefs d'entreprise, « ce n'est tout simplement pas le bon moment » pour la transaction. Les actions de MicroProse chutent après l'annonce de l'annulation de l'accord[34],[35].

GT Interactive Software est affecté négativement par cet épisode et en mars l'entreprise cesse d'être le distributeur de logiciels exclusif de Wal-Mart, qui décide d'acheter son logiciel directement auprès des éditeurs. En 1997, l'action de GT Interactive Software sur le marché des logiciels de divertissement atteint un niveau historiquement bas à 6,4 % en baisse, par rapport aux niveaux records de 9 % et 10 % les années précédentes. GT Interactive Software était pourtant un des chefs de file uniquement sur la catégorie arcade-action, avec une part de marché de 20,3 %. Pour empirer les choses, GT Interactive Software a de plus un ratio dette/fonds propres de 41 %, Electronic Arts est par exemple à 8 %. Pour 1997, le retour de GT Interactive Software à l'équilibre est un pauvre - 16,14 %. En 1997, la croissance du chiffre d'affaires de GT Interactive Software continue à ralentir, augmentant seulement de 45 % à 530 millions de dollars[36] et l'entreprise publie sa première perte nette totalisant 25 millions de dollars.

En mai 1998, GT Interactive Software publie le jeu Unreal[37] développé par Epic Games et dans les 10 premiers mois, plus de 800 000 exemplaires sont vendus. Deer Hunter II, qui n'est publié qu'en octobre vend également 800 000 exemplaires. En novembre, l’entreprise effectue le rachat de OneZero Media[38] pour 17,2 millions de dollars en stock, et devient le premier éditeur de jeu vidéo à posséder un site web axé sur le divertissement. En décembre 1998, Legend Entertainment Company est racheté pour environ 2 millions de dollars et Reflections Interactive pour 2,3 millions d'actions soit 13,5 millions. En novembre 1998, GTIS ouvre un nouveau studio de développement à Austin au Texas appelé Bootprint Entertainment[39],[40].

Le 20 août, GTIS achète 50 % des parts de Fugitive Studios[41].

En décembre 1998, GT Interactive Software créé la filiale GT Interactive European Holdings B.V. qui rachète HomeSoft auprès de Funsoft.

Au cours du quatrième trimestre 1998 GT Interactive Software affiche un bénéfice net de 16,7 millions de dollars sur des revenus de 246,3 millions. L'entreprise déclare des revenus presque stables, en hausse de 10 % à 584 millions de dollars, mais GT Interactive bascule dans le noir en dévoilant un revenu net de 20,3 millions.

En 1999, GTIS rachète Accolade.

L'année 1999 apport de mauvaises nouvelles pour les actionnaires de GT Interactive Software, l'entreprise affiche ses premières pertes du trimestre s'élevant à 90 millions de dollars, en raison de coûts de restructuration. En février, à la suite de l'annonce des résultats le président Ron Chaimowitz est remplacé[36].

Rachat[modifier | modifier le code]

Les ventes de jeux en 1999 chutent par rapport à 1998, ce qui a eu des conséquences désastreuses sur les finances de l'entreprise. En avril, GT Interactive Software prédit pour 2000 une perte pour le premier trimestre de 55 millions de dollars sur des revenus de l'ordre de seulement 95 millions[42]. L'impossibilité de publier cinq grands jeux et un déménagement prévu à Los Angeles s'ajoutent aux pertes prévues. En juin, l'entreprise annonce avoir engagé Bear Stearns pour examiner la possibilité soit d'une fusion ou d'une vente de la société. En octobre GT Interactive Software débauche 35 % de ses effectifs de 650 employés, principalement de sa section de distribution[43].

En juin 1999, Driver de Reflections Interactive est publié et se vend à environ 1 million de d'exemplaires. En juillet, GT Interactive Software vend OneZero Media pour 5,2 millions de dollars en espèce, six mois seulement après le rachat. Le 16 novembre, Infogrames Entertainment annonce le rachat à venir de 70 % des parts de GT Interactive Software pour 135 millions de dollars et indique assumer 75 millions de dollars la dette bancaire (en juin 2000, Infogrames Entertainment a investi 30 millions de dollars dans l'entreprise). Dix jours plus tard GT Interactive Software lance l'une de ses dernières réalisations, le classique Unreal Tournament'[44] qui se vend à plus de 1 million d'exemplaires[45].

Le rachat par IESA arrive juste à temps car les résultats 1999 de GT Interactive Software sont décevants. Le chiffre d'affaires chute de 30 % à 408 millions de dollars en 1999 et l'entreprise affiche une perte nette de 254 millions de dollars pour l'année. Le 16 décembre, l'affaire est conclue et GT Interactive Software devient filiale du groupe IESA, l'entreprise est renommée Infogrames Inc. En octobre 2000, Accolade, racheté en avril 1999 et renommé Infogrames North America est fusionné avec Infogrames Inc.. Infogrames Entertainment abandonne la marque GT Interactive software en mai 2000 au profit d'« Infogrames »[46]. En 2003, Infogrames Inc. est renommé Atari Inc.[47]

Liste des jeux édités par GT Interactive[modifier | modifier le code]

Jeux célèbres :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « All software developers have to deal with GT if they want to sell in a Wal-Mart. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Infogrames inalizes Acquisition of GT Interactive », sur IGN.com,‎ 17 décembre 1999.
  2. (en) Now What Was That GT and Hasbro Were Saying About American Game Purchasers Being a Group of 17-28 Year Olds Only Interested in Bloody Games?
  3. (en) GT Interactive Software
  4. (en) LOTS OF "DOOM" BUT NO GLOOM
  5. a et b (en) Atari Inc • 10-K • For 3/31/99
  6. (en) GT Interactive Software REPORTS RECORD SECOND QUARTER REVENUES; Publishing Business Increases Nearly 300 Percent.
  7. (en) Atari Inc • POS AM • On 5/1/97
  8. (en) Software tops retailers' sales growth list for '94/'96 - Hot Growth Categories
  9. (en) Corporate Summary - GT Interactive Software Corp - Value Products Division
  10. (en) GT Interactive Software Co-founder Named CEO of The Auction Channel -- Ron Chaimowitz to Lead U.S. Launch and Global Roll-out of The Auction Channel Programming.
  11. (en) Atari Inc • 10-Q • For 6/30/97
  12. (en) GTIS sur Abandonware France
  13. (en) Trent C. Ward, « Quake Review », sur Gamespot.com,‎ 22 juin 1996.
  14. (en) GT Interactive Software Software signs id Software's highly anticipated 'QUAKE'; GT to Publish 'Quake' for all gaming hardware systems.
  15. (en) GT Interactive Software and Target Stores enter distribution agreement; GT Interactive Software to Become Primary Software Vendor to More Than 600 Target Stores Nationwide.
  16. (en) GT Interactive acquires The WizardWorks Group, a leading software publisher.
  17. (en) Site officiel archivé
  18. (en) CompuWorks
  19. (en) MacSoft
  20. (en) Humongous lives up to name with $76 million sale
  21. (en) GT Interactive enters agreement to acquire 50 percent of Offworld Entertainment; company to obtain exclusive global rights to Oddworld Inhabitants titles for all media.
  22. (en) Creative Programming And Technology Ventures, Inc. Announces Divestiture of Subsidiary, Off World Entertainment, Inc.
  23. (en) GT Interactive reports record revenues up 56 percent for fiscal year.
  24. (en) GT Interactive acquires Warner Interactive Europe.
  25. (en) GT INTERACTIVE ACQUIRES - ONE STOP DIRECT, LTD
  26. (en) Fiche de la compagnie Warner Interactive Entertainment
  27. (en) Warner Interactive Entertainment Ltd. sur MobyGames
  28. (en) GT Interactive acquires One Stop Direct, Ltd.
  29. (en) GT Interactive Software and MTV: Music Television announce global multi-title publishing agreement.
  30. (en) Atari Inc • 10-Q • For 12/31/99
  31. (en) Cavedog Entertainment
  32. (en) GT Interactive to Expand as World's Fastest Growing Interactive Entertainment Company Through Acquisition of MicroProse.
  33. (en) $250 Million Stock Deal for Microprose
  34. (en) MICROPROSE AND GT INTERACTIVE CALL OFF MERGER
  35. (en) COMPANY NEWS; MICROPROSE AND GT INTERACTIVE END MERGER TALKS
  36. a et b (en) GT INTERACTIVE HIRES DISNEY HONCHO, RAISES CASH
  37. (en) Craig Harris, « Unreal », sur IGN.com,‎ 12 août 1998.
  38. (en) OneZero Media Inc.
  39. (en) GT Steps Into Texas
  40. (en) GT Interactive Expands Internal Development With Launch of Software Development Studio.
  41. (en) GT Interactive Strikes Equity Agreement With Newly Launched Developer, Fugitive Studios.
  42. (en) GT Interactive Predicts Q4 Loss, Cuts 650 Jobs.
  43. (en) Infogrames Gets Control of GT Interactive
  44. (en) « Unreal Tournament », sur IGN.com,‎ 6 décembre 1999.
  45. (en) Infogrames Unleashes Unreal Tournament: Game Of The Year Edition To The Mass Market This Fall
  46. (en) GT Interactive to Adopt Infogrames Brand Across the Company and Its Products.
  47. (en) Infogrames Entertainment - CORPORATE PROFILE - ANNUAL REPORT - FISCAL YEAR 2005-2006

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]