Ubisoft Reflections

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reflections.

Ubisoft Reflections Ltd.

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de Ubisoft Reflections

Création 1984
Dates clés Rachat par GT Interactive Software en 1998
Rachat par Infogrames en 1999
Rachat par Ubisoft en 2006
Fondateurs Martin Edmondson
Forme juridique Filiale d'Ubisoft
Siège social Drapeau de Grande-Bretagne Newcastle (Royaume-Uni)
Activité Industrie vidéoludique
Société mère 1998 : GT Interactive
1999 : Infogrames Inc.
2003 - 2006 : Atari Inc.
2006 - : Ubisoft
Effectif 120
Site web Page officielle

Ubisoft Reflections Ltd., (anciennement Reflections Interactive) est une société britannique de développement de jeu vidéo fondée en 1984 et basée à Newcastle. Le studio Reflections Interactive est principalement connu pour être à l'origine des séries Driver et Destruction Derby ainsi que de Shadow of the Beast, dont ils réalisèrent les trois premiers épisodes.

Au début des années 1990, la série Shadow of the Beast a fait les beaux jours du Commodore Amiga. De 1989 à 1994, la compagnie ne développa d'ailleurs qu'exclusivement sur cette machine, avant de passer à la PlayStation suite au rachat de Psygnosis qui était l'éditeur de la totalité des jeux Reflections, par Sony. Avant la sortie de Driver en 1999, le studio a réalisé Destruction Derby et sa suite Destruction Derby 2 qui comptent parmi les titres emblématiques de la PlayStation.

En 1998, Reflections est rachetée par GT Interactive. En 1999, la société devient une filiale d'Infogrames Entertainment suite au rachat de GT Interactive. En décembre 2004 l'un des fondateurs du studio, Martin Edmonson, annonce qu'il quitte la tête de la structure[1]. En juillet 2006, Atari Inc. (GT Interactive Software est renommé en 1999 Infogrames Inc., puis Atari Inc. en 2003) revend les principaux actifs du studio et la franchise Driver à Ubisoft pour 24 millions de dollars US[2]. Le studio est renommé Ubisoft Reflections Limited.

Logo de Reflections Interactive.

Jeux développés[modifier | modifier le code]

Titre Année Plates-formes Éditeur
Ravenskull 1986 BBC Micro, Acorn Electron Superior Software
Codename: Droid 1987 BBC Micro, Acorn Electron Superior Software
Stryker's Run 1987 Acorn Electron (conversion depuis BBC Micro)[3] Superior Software
Shadow of the Beast 1989 Amiga Psygnosis
Ballistix 1989 Amiga Psygnosis
Shadow of the Beast II 1990 Amiga Psygnosis
Awesome 1990 Amiga Psygnosis
Shadow of the Beast III 1992 Amiga Psygnosis
Brian the Lion 1994 Amiga, CD32 Psygnosis
Destruction Derby 1995 PlayStation, MS-DOS, Sega Saturn Psygnosis
Destruction Derby 2 1996 PlayStation, MS-DOS, Windows Psygnosis
Monster Trucks 1998 PlayStation, MS-DOS, Windows Psygnosis
Driver 1999 PlayStation, Windows, Macintosh, Game Boy Color GT Interactive
Driver 2 2000 PlayStation, Game Boy Advance Infogrames
Stuntman 2002 PlayStation 2 Infogrames
Driv3r 2004 PlayStation 2, Windows, Xbox Atari
Driver: Parallel Lines 2006 PlayStation 2, Windows, Xbox, Wii Atari, Ubisoft
Driver 76 2007 PlayStation Portable Ubisoft
Emergency Heroes 2008 Wii Ubisoft
Monster 4x4: Stunt Racer 2009 Wii Ubisoft
Driver: San Francisco 2011 Wii, PlayStation 3, Xbox 360, Windows, Mac OS X Ubisoft
Just Dance 3 (codéveloppé avec Ubisoft Paris) 2011 PlayStation 3 (PlayStation Move) Ubisoft
Far Cry 3 (codéveloppé avec Ubisoft Montréal, Ubisoft Massive et Ubisoft Shanghai) 2012 PlayStation 3, Xbox 360, Windows Ubisoft
Just Dance 4 (codéveloppé avec Ubisoft Paris et Ubisoft Romania) 2012 PlayStation 3, Xbox 360, Wii, Wii U Ubisoft
Just Dance 2014 (codéveloppé avec Ubisoft Paris, Ubisoft Romania, Ubisoft Montpellier, Ubisoft Pune) 2013 PlayStation 3, Xbox 360, Wii, Wii U, PlayStation 4, Xbox One Ubisoft
Watch Dogs (codéveloppé avec Ubisoft Montréal) 2014 PS3, PlayStation 4, Xbox 360, Windows, Wii U, Xbox One Ubisoft
The Crew (codéveloppé avec Ivory Tower) 2014 PlayStation 4, Xbox One, Windows Ubisoft

Notes et références[modifier | modifier le code]