Fort de Bertheaume

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fort de Bertheaume
Image illustrative de l'article Fort de Bertheaume
Fort de Bertheaume, vu du sentier côtier, au nord
Type Fort
Architecte Vauban
Fin construction 1689
Destination initiale Fortification
Propriétaire actuel Commune
Coordonnées 48° 20′ 13″ N 4° 41′ 51″ O / 48.33702, -4.69745 ()48° 20′ 13″ Nord 4° 41′ 51″ Ouest / 48.33702, -4.69745 ()  [1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Bretagne
Région Bretagne
Département Finistère
Commune Plougonvelin

Géolocalisation sur la carte : Finistère

(Voir situation sur carte : Finistère)
Fort de Bertheaume

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Fort de Bertheaume

Le fort de Bertheaume se trouve dans le Finistère, à Plougonvelin (France). Il est situé sur un îlot, accessible à marée basse, qui est de nos jours relié à la terre ferme par une passerelle. Il a longtemps servi à la surveillance du goulet de Brest.

Histoire[modifier | modifier le code]

origine du nom : le nom du site reste un mystère : pour les bretons il s'agit de Kastel Persel. Une des explications les plus crédible serait le nom du St fondateur de la ville de Staddford, st Bertram.

le site est utilisé de longue date : Sur le site ont été retrouvé des silex du mésolithique et sur la partie terrestre des tombes à coffre datant de l'âge du bronze.


Fortification par Vauban[modifier | modifier le code]

Le fort de Bertheaume apparaît pour la première fois dans un acte du 8 mars 1474, mais il semble que ce premier fort ait été détruit en 1558. C'est ensuite Vauban qui décida d'en faire le premier rempart de défense de la rade de Brest en y établissant une batterie en 1689, afin de repousser une attaque ou un débarquement anglais. Elle prouva son utilité au cours du débarquement manqué des Anglais à Camaret en 1694.

Jusqu'en 1835, date de construction de la première passerelle, l'îlot n'est relié au continent que par une nacelle.

Les casernes et le mur d'enceinte, les poudrières (dont l'une se trouve à 13 mètres sous terre) et la batterie basse datent du milieu du XVIIIe siècle. D'autre part, des casemates ont été construites entre 1880 et 1890.

Plan général du fort de Bertheaume à la fin du XVIIe siècle.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Peu à peu perfectionné, le fort servira aux troupes allemandes qui s'y installent dès 1940. Ce fut d'ailleurs une redoutable poche de résistance à la Libération. Après la guerre, l'îlot et la partie continentale, propriétés du ministère de la Défense, vont rester quarante-cinq ans abandonnés sous la végétation.

Valorisation du site[modifier | modifier le code]

Depuis leur rachat en 1990 par la commune de Plougonvelin, le fort et la partie continentale ont fait l'objet de fouilles archéologiques et d'une réhabilitation pour rendre le site visitable. Un problème majeur a été celui de la passerelle, qui a dû être reconstruite plusieurs fois, après avoir été emportée ou endommagée par les tempêtes hivernales.

La partie continentale accueillant désormais un « théâtre de verdure » (entouré par des alignements de « menhirs » réalisés dans les années 1990 et par des grillages), il s'y déroule des spectacles « sons et lumières » retraçant l'histoire du site ainsi que des concerts.

Depuis 2005, des tyroliennes et un parcours via ferrata ont été mis en place. Ce parcours d'environ 1h30 est proposé par Bertheaume Iroise Aventure.

Ouvrage lié au Fort de Bertheaume[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]