Idiolecte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sur les autres projets Wikimedia :

Un idiolecte est, en linguistique, l'ensemble des usages du langage propres à un individu donné. Parmi ces usages, ceux qui concernent l'expression écrite constituent le style. L’idiolecte peut se manifester par des choix particuliers dans le vocabulaire et la grammaire, par des phrases et des tours particuliers ou particulièrement récurrents, ainsi que par une intonation et une prononciation particulières. Chacune de ces caractéristiques est appelée idiotisme. Les idiolectes permettent de concilier la nécessité de communiquer avec les autres et celle, pour chaque personne, de pouvoir exprimer sa façon particulière d'être et de penser, ses goûts et ses besoins[réf. nécessaire]. Tout être humain possède un idiolecte, ou plusieurs[réf. nécessaire] (s'il est bilingue, trilingue etc.). Un idiolecte s’inscrit naturellement dans le cadre plus vaste d’un sociolecte, d’un dialecte ou d’une langue.

La sociolinguiste Claudine Bavoux définit l'idiolecte par opposition au sociolecte, qui est l'utilisation particulière d'une langue par un groupe social donné[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Claudine Bavoux, notice « Idiolecte », p. 165, in : Marie-Louise Moreau (sous la direction de), Sociolinguistique : les concepts de base, éditions Mardaga, coll. « Psychologie et sciences humaines » no 218, Wavre, 1997, 320 p., (ISBN 978-2-87009-664-2). Lire en ligne, p. 165 sur Google Livres. — Voir aussi, du même auteur, dans le même ouvrage, la notice « Lecte », page 200, qui liste d'autres mots construits sur le suffixe -lecte (topolecte, sociolecte, chronolecte, etc.). Lire en ligne, p. 200 sur Google Livres.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

René Kaès, Le Corps de l'œuvre, p. 175 - « Les sémioticiens ont forgé le concept spécial d'idiolecte : l'œuvre a bien une structure, mais qui n'appartient qu'à elle ; c'est une langue parlée par une seule personne. »