Konrad Kujau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kujau dans son atelier en 1992

Konrad Kujau (né le à Löbau, Saxe, mort le à Stuttgart, Bade-Wurtemberg) est un faussaire allemand connu pour son faux journal intime d'Adolf Hitler, dénommé Carnets d'Hitler ou Le Journal intime d'Adolf Hitler.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a grandi en Saxe. Sa famille a été déchirée lors des bombardements de Dresde en février 1945. Ensuite, il passe son enfance et sa jeunesse dans un orphelinat jusqu'à ce que les membres de sa famille se réunissent en 1951. Après son baccalauréat en 1956, il est inscrit à l'Académie des beaux-arts de Dresde jusqu'en 1957. Ensuite, il quitte la RDA.

En 1958, il commence des études à l'Académie des beaux-arts de Stuttgart. Pendant ce temps, il travaille avec des peintres et des restaurateurs. En 1961, il abandonne ses études et travaille comme artiste indépendant.

Par un groupe d'anciens nazis, il entra en contact avec le journaliste Gerd Heidemann à Hambourg, au début des années 1980. En 1983, il réussit à vendre au magazine "Stern" un total de 62 volumes de faux Carnets d'Hitler pour 9,3 millions de DM. Dans le procès sur les contrefaçons devant le tribunal de district de Hambourg, Kujau a été condamné en juillet 1985 pour fraude à quatre ans et six mois de prison, mais libéré après trois ans à cause de son cancer du larynx.

Après sa libération, il ouvre un ateier dans lequel il vend de « réelles contrefaçons de Kujau ». Par exemple, il a réussi à imiter fallacieusement L'Homme au casque d'or. Ce n'était pas illégal, tant qu'il n'essayait pas de vendre la toile comme un véritable Rembrandt. Il meurt d'un cancer du larynx en l'an 2000.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :