Esquimau canadien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Esquimau canadien
{{#if:
Esquimau canadien
Esquimau canadien

Espèce Chien (Canis lupus familiaris)
Région d’origine
Région Drapeau du Canada Canada
Caractéristiques
Silhouette De type spitz, de construction solide.
Taille 58 à 70 cm (M), 50 à 60 cm (F)
Poids 30 à 40 kg (M), 18 à 30 kg (F)
Poil Poil de couverture droit, avec un sous-poil dense.
Robe Blanc et rouge, dans toutes ses nuances, blanc et gris, blanc et noir.
Yeux Généralement de couleur sombre, de taille petite, bien espacé.
Oreilles Courtes, de forme triangulaire avec l'extrémité arrondie.
Queue Portée levée ou recourbée au-dessus du dos.
Autre
Utilisation Chien de traîneau
Nomenclature FCI

L'esquimau canadien ou inuit canadien est une race canine originaire du Canada. Il est également appelé qimmiq[1], aussi écrit quimmiq, mot inuit qui désigne un chien de travail polyvalent[2]. Vieille d'au moins 4 000 ans, la race a connu une certaine popularité internationale à la fin du XIXe siècle, avant de décliner sous l'effet notamment des maladies canines importées et des croisements[2], ainsi que de l'essor de la motoneige, au point de s'approcher de la disparition[1]. Dans les années 1970, il ne restait plus que 200 chiens de race dite pure : un programme de sauvegarde a alors été lancé, soutenu principalement par le gouvernement canadien[2]. Resté rare, l'esquimau canadien est parfois considéré comme la seule race de chien purement indigène subsistant en Amérique du Nord[3]. Le Nunavut en a fait son animal officiel[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Esquimau canadien représentés par Jean-Jacques Audubon entre 1845 et 1848.

Standard[modifier | modifier le code]

Caractère[modifier | modifier le code]

Utilité[modifier | modifier le code]

L'esquimau canadien est un chien de traîneau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b François Beiger, « Les cinq races de chiens de traineaux », sur futura-sciences.com,‎ 12 avril 2003.
  2. a, b et c Carline, « Esquimau canadien », sur lebonchien.fr,‎ 3 avril 2012.
  3. (en) John F. Ross, « Top Dogs », sur Smithsonian.com,‎ janvier 2004.
  4. « Le chien esquimau canadien », sur assembly.nu.ca, Assemblée législative du Nunavut (consulté le 10 septembre 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]