E. Hoffmann Price

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Price.

E. Hoffmann Price

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

E. Hoffmann Price en 1980

Nom de naissance Edgar Hoffmann Trooper Price
Activités Romancier, nouvelliste
Naissance 3 juillet 1898
Fowler, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 18 juin 1988 (à 89 ans)
Redwood City, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue d'écriture Anglais américain
Genres Science-fiction et fantasy

Œuvres principales

  • Le Seigneur de l'illusion

E. Hoffmann Price, né le 3 juillet 1898 à Fowler en Californie et mort le 18 juin 1988 à Redwood City en Californie, est un écrivain américain de science-fiction et fantasy.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vétéran de la Première Guerre mondiale, boxeur et escrimeur accompli, arabophone par passion pour l'Orient et sa littérature, grand amateur de bière, Edgar Hoffmann Trooper Price collabora régulièrement en tant que nouvelliste à un grand nombre de magazines populaires américains dont Weird Tales, ce qui lui permit de faire la connaissance de H. P. Lovecraft, Clark Ashton Smith et Robert E. Howard. Il est d'ailleurs le seul membre de leur groupe épistolaire à avoir rencontré en personne ces trois écrivains.

Les amateurs de H. P. Lovecraft se souviennent plus particulièrement d'E. Hoffmann Price pour son court récit « Le Seigneur de l'Illusion ». Enthousiasmé par la nouvelle de Lovecraft « La clé d'argent », parue en 1929 dans Weird Tales, Price avait en effet décidé d'écrire une suite à ce récit et de soumettre son texte à Lovecraft. Lovecraft le lut avec attention et entreprit de le remanier de façon assez radicale tout en conservant ce qui, selon lui, pouvait en faire l'intérêt ou l'originalité. On trouve ainsi dans la version définitive certaines préoccupations spirituelles assez éloignées de celles de Lovecraft. Cette collaboration donnera finalement naissance au texte que nous connaissons sous le titre de « À travers les portes de la clé d'argent », récit qui devait clore le cycle de Randolph Carter et du Monde des Rêves.

Œuvres en français[modifier | modifier le code]