Munchkin (jeu)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Munchkin.
Munchkin
jeu de société
{{{licence}}}
Auteur Steve Jackson
Illustrateur John Kovalic
Éditeur Edge Entertainment (ex Ubik)
Date de 1re édition 2000
Format petite boîte
Mécanismes coopération
affrontement
négociation
Thème médiéval-fantastique
Joueur(s) 3 à 8
Âge à partir de 10 ans
Durée annoncée env. 60 minutes
habileté
physique

 Non
 réflexion
décision

 Oui
générateur
de hasard

 Oui
info. compl.
et parfaite

 Non

Munchkin est un jeu de société de Steve Jackson, illustré par John Kovalic, édité en France par Edge Entertainment (ex Ubik) et distribué par Millennium.

Pour 3 à 8 joueurs (3-6 sur la boîte de jeu de base. La limite peut être augmentée avec les extensions), environ une heure.

Il s'agit d'un jeu de cartes humoristique parodiant les jeux de rôles, et en particulier le concept de Gros Bill (munchkin en anglais).

Principe[modifier | modifier le code]

Les joueurs incarnent des personnages de jeux de rôles qui ont pour unique but d'accumuler des objets magiques farfelus et de faire augmenter le niveau de leur personnage le plus vite possible. De nombreuses cartes les aident à y parvenir et les joueurs peuvent entre autres trahir leurs compagnons, pleurer dans les jupes du maître de jeu, invoquer des règles obscures pour gagner un niveau... Les personnages ne sont définis que par leur niveau (de 1 à 10), leur classe (magicien, guerrier, voleur, prêtre dans le jeu de base mais de nombreuses autres s'ajoutent via les extensions), leur race (tout le monde commence en tant qu'humain mais peut devenir elfe, nain ou halfelin pour le jeu de base, tout comme les classes, certaines extensions en ajoutent), et l'accumulation d'objets magiques qu'ils transportent. Le but du jeu est d'être le premier à faire atteindre le niveau 10 à son personnage.

L'ambiance de ce jeu est clairement tournée vers la dérision, avec de nombreuses cartes d'objets magiques, de malédictions et de monstres plus bizarres les uns que les autres. Citons par exemple l'Octaèdre Gélatineux[1] ou le Dragon de Plutonium[2] parmi les monstres, le poulet sur la tête pour les malédictions ou l'épée de démembrement[3] pour les armes.

Le jeu parodie également certains types de scénarios simplistes de jeux de rôles comme les « porte-monstre-trésor » qui sont une des façons possibles de jouer à Donjons et Dragons. Ainsi, à chaque tour, le joueur doit ouvrir une porte, combattre le monstre qui se trouve éventuellement derrière, puis s'emparer de son trésor tandis que ses compagnons d'aventure tentent de lui mettre des bâtons dans les roues, de lui voler son matériel ou d'ajouter un monstre supplémentaire à celui qu'il est déjà en train de combattre.

Extensions et autres versions[modifier | modifier le code]

Sept extensions sont parues à ce jour pour la version française, elles ne modifient pas les règles :

  • Munchkin 2 : Hachement mieux (Unnatural Axe en anglais) : introduit la race orc,
  • Munchkin 3 : Clerc et pas net (Clerical Error en anglais) : ajoute la race gnome et la classe barde,
  • Munchkin 4 : Ton destin est sellé (The Need For Steed en anglais) : les montures sont disponibles,
  • Munchkin 5 : On zeu rôde again (De-ranged en anglais) : une nouvelle classe fait son entrée, le Rôdeur.
  • Munchkin 6 : Le Donjon De La Farce (Demented Dungeons en anglais) : apporte le concept de Donjons, ceux-ci affectant tous les joueurs et parfois même les monstres.
  • Munchkin 7 : Et pour quelques cartes de plus... (More Good Cards en anglais).
  • Munchkin 8 : Centaure et sans Reproche.

Plusieurs autres versions avec leurs extensions propres du jeu sont parues du côté américain utilisant sensiblement les mêmes règles de base :

  • Star Munchkin (le gros bill de l'espace) permet d'évoluer dans l'espace avec des faire-valoir (sidekicks) à ses côtés. On peut ainsi devenir un cyborg, un mutant ou un homme-chat. (Sortie en français en février 2007 par Ubik)
    • Star Munchkin 2 - The Clown Wars (La guerre des clowns)
  • Munchkin Fu (le gros bill samouraï) parodie les films de kung fu.
    • Munchkin Fu 2 - Monky Business (Affaire de singes) - Jeu d'homonymie sur « monky » : « de moine » ou « clérical », ici interprété comme « de singe » (monkey)
  • Munchkin Bites (le gros bill-garou ou vampire) permet d'être un loup-garou ou un vampire entre autres avec un comparse (minions) peu brillant mais utile.
    • Munchkin Bites 2 - Pants Macabre (Pantalons macabres) rajoute la race des momies.
  • Super Munchkin (le super gros bill) permet d'être un super héros avec tous les pouvoirs que cela comporte. Finalement, ce que recherche tout gros bill qui se respecte.
    • Super Munchkin 2 - The Narrow S Cape
  • Munchkin Blender (le malaxeur de gros bill) permet de mieux mélanger les différents jeux afin de rendre les parties plus épiques. On peut ainsi devenir des « super ultra munchkin » ou avoir le sang triplement mêlé.
  • Munchkin Impossible (Munchkin : Impossible) permet aux joueuses et joueurs de devenir des agents secrets et des espions. Le but est de récupérer des choses auprès des autres joueurs, le tout dans la bonne humeur et dans le même esprit que les autres jeux (disponible en version originale).
  • Munchkin Cthulhu : Après avoir écumé les donjons, les temples shaolins, les vaisseaux spatiaux et les maisons hantées, les grosbills font face à leur plus grand défi : Cthulhu ! Survivront-ils ? Conserveront-ils leur santé mentale ? Parviendront-ils à... gagner des niveaux ? Quatre nouvelles classes (dont le Cultiste), des monstres d'au-delà la réalité...
    • Munchkin Cthulhu 2 - Call of Cowthulhu (2007)
    • Munchkin Cthulhu 3 - The Unspeakable Vault (2008)
    • Munchkin Cthulhu 4 - Crazed Caverns
  • The Good, the Bad, and the Munchkin : se déroule au Far West
    • The Good, the Bad, and the Munchkin 2 - Beating a dead horse
  • Munchkin Booty : permet aux joueurs d'incarner des pirates, et est prévu pour cet été.
  • Munchkin Zombies : permet aux joueurs d'incarner des zombies.
  • Munchkin Quest : version française disponible, ajoute un donjon « en vrai » et en fait un jeu de plateau à la façon de Warhammer Quest ou HeroQuest.
  • Epic Munchkin[4] : supplément gratuit de règles pour jouer jusqu'au niveau 20. Au delà du niveau 10, on a de nouveaux pouvoirs de race ou de classe.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

En septembre 2007, l’éditeur américain de la série Steve Jackson Games annonce que la seconde extension de Munchkin Cthulhu paraitra début 2008 et sera consacrée au webcomic Unspeakable Vault (of Doom). Pour l’occasion, François Launet (alias Goomi, l’auteur du webcomic) remplacera l’illustrateur historique de la série, John Kovalic[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parodie du Cube gélatineux, une créature de Donjons et Dragons.
  2. En référence aux dragons métalliques de D&D
  3. Dérision de la capacité vorpale d'une arme permettant de tuer une créature par décapitation
  4. http://e23.sjgames.com/item.html?id=SJG37-2011 Le site pour télécharger l'extension de règles gratuites Epic Munchkin (en anglais).
  5. http://www.sjgames.com/munchkin/unspeakablevault/ L'information sur le site de Steve jackson Games

Liens externes[modifier | modifier le code]