Donald Duck Couak Attack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Donald Duck Cou@k Att@ck ?*!
image

Éditeur Ubi Soft Entertainment
Développeur Ubisoft Montréal
Ubisoft Milan
Disney Interactive

Date de sortie
Genre Plates-formes
Mode de jeu Solo
Plate-forme Game Boy Color, Windows, PlayStation, Nintendo 64, Dreamcast, PlayStation 2, Nintendo GameCube
Média Cartouche
Langue Français (textes et dialogues)
Contrôle Manette de jeu

Évaluation ELSPA: 3+
ESRB: E
OFLCA: G

Donald Duck: Cou@k Att@ck ?*! (ou Donald Duck: Goin' Qu@ckers en Amérique du Nord) est un jeu vidéo de plates-formes développé par Ubisoft Montréal et Disney Interactive, publié par Ubi Soft Entertainment et originellement commercialisé en 2000 sur PC ainsi que consoles Dreamcast, Nintendo 64, PlayStation et Game Boy. Graphiquement modifié, le jeu est commercialisé en 2002 sur consoles PlayStation 2[1] et GameCube[2].

Jouabilité[modifier | modifier le code]

La jouabilité de Donald Duck: Couak Attack est similaire à celle de Crash Bandicoot[3], et permet au joueur de jouer à travers quatre environnements variés (la forêt, la ville, le manoir et le temple), en parcourant et en sautant les obstacles (et sur certains ennemis). Le point de vue des niveaux varie entre un scrolling horizontale en 2D et une perspective en 3D. Re-parcourir les niveaux pour battre le temps chronométré de Gontran donne au joueur certains avantages. La durée de vie est prolongée grâce aux différentes icônes qui apparaissent dans les niveaux dont des étoiles de différentes couleurs, des vies additionnelles et des milkshakes qui rendent Donald hyperactif ou heureux (lorsque le joueur a été touché par un ennemi une première fois). Quatre boss de fin de niveau sont inclut dans le jeu -Bernadette, Les Rapetou, Miss Tick et Merlock- que le joueur doit vaincre pour passer obligatoirement au niveau suivant. Également, un niveau bonus a été inclut à chaque niveau dans lequel une course-poursuite avec Donald s'enfuit.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'histoire relate Donald et Gontran, tous les deux invités chez Géo Trouvetou, regardant un reportage de Daisy Duck tentant de découvrir les mystérieux plans du maléfique magicien Merlock dans son royaume. Alors qu'elle tente de tirer quelques images, elle se fait kidnapper par Merlock. Son rival de toujours Gontran veut tenter de trouver la reporter avant Donald, et décide d'utiliser la nouvelle invention de Géo, le "Téléporteur, et ainsi de la libérer des griffes de Merlock. Cependant, une pièce est manquante sur la machine, et pour la faire de nouveau marcher, Donald doit utiliser quatre téléporteurs différents et récupérer les sphères pour actionner chacune des machines et grimper de niveau. Sur son chemin, il doit récupérer les jouets de Riri, Fifi et Loulou et combattre quelques boss tels que Les Rapetou et Miss Tick. À la fin, Donald doit être capable de localiser Merlock et de libérer Daisy. Le temple s'écroule, mais Géo est capable de les téléporter hors de danger grâce à un baiser de Daisy.

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu a été développé en 2000 par Ubisoft Montréal en collaboration avec Disney Interactive en tant qu'hommage à Carl Barks, décédé durant la même année[4]. Les versions pour Nintendo 64, Dreamcast, PC et PSX ont été développées à partir d'un moteur de jeu similaire à celui de Rayman 2[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Donald Couak Attack ?*!- Playstation 2 », sur Jeuxvideo.com (consulté en 24 décembre 2011)
  2. « Donald Couak Attack ?*!- NGC », sur Jeuxvideo.com (consulté en 24 décembre 2011)
  3. (fr) Donald Couak Attack sur Jeuxvidéo.com. Consulté le 12 novembre 2010.
  4. (en) « Donald Duck: Goin' Quackers Credits », sur Allgame (consulté le 5 novembre 2008)
  5. (en) IGN Staff, « Donald Duck: Goin' Quackers Preview », sur IGN,‎ 30 novembre 2000 (consulté en 19 décembre 2008)