Dizzee Rascal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dizzee Rascal

alt=Description de l'image Dizzee Rascal - Ilosaarirock 2009 2.jpg.
Informations générales
Surnom Dizzee Rascal
Nom de naissance Dylan Kwabena Mills
Naissance 1er octobre 1985 (28 ans)
Londres
Activité principale rappeur
Genre musical hip-hop, grime, U.K. garage, electro
Labels Dirtee Stank
Island Records
Site officiel http://dizzeerascal.co.uk/

Dizzee Rascal, de son vrai nom Dylan Mills (né le 1er octobre 1985), est un rappeur, producteur originaire du district de Bow dans l'est de Londres, instigateur d'un nouveau genre musical émergeant depuis quelques années de la banlieue sud et est de Londres appelé grime (« raclure » en anglais).

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Mills est né et a grandi a Bow dans l'East End de Londres. Son père, d'origine nigériane, est mort quand Rascal était très jeune. Il a été élevé par sa mère seule, d'origine ghanéenne. Il avoue lui-même avoir été un enfant très turbulent. Il a notamment été renvoyé de quatre écoles différentes, et commis de nombreux délits comme des vols de voitures ou de livreurs de pizza[1].

Il a commencé la musique à l'école avec l'aide d'un professeur compréhensif et à l'écoute. Très vite il décela chez Dylan Mills un talent inné pour la musique. À ce moment sa mère lui acheta ses premières platines. Un de ses amis d'enfance est le footballeur international nigérian Danny Shittu [1].

À l’âge de 16 ans, il commence à faire des mix sur des radios pirates. À cette époque il autoproduit son premier single I Luv U [2]. Il fait ses armes dans les raves de Londres dès ses 15 ans et y côtoie Lethal Bizzle. Il rencontre Wiley (qui l'accompagne sur le titre "2 Far" sur son premier album à 18 ans), puis forment ensemble le Roll Deep Crew. Le groupe signe alors sur le label XL, Dizzee signe également un contrat, comme artiste solo [3]. Fin 2002 une bagarre éclate entre Mills et un autre rappeur appelé Crazy Titch. Il s'en suivra une grande rivalité qui se termine avec l'incarcération de Titch pour meurtre en 2005 [4].

En juin 2003 il réenregistre son premier single I Luv U pour le sortir à l'échelle nationale.

Début du succès avec Boy in da Corner[modifier | modifier le code]

Le premier album solo de Dizzee Boy in da Corner sort en août 2003, il entre au top 40 Britannique, sa meilleure place sera 23e. Il continue en même temps à se produire aux côté de son groupe Roll Deep. Au cours d'une de ses tournées communes, il est poignardé à six reprises à Ayia Napa, sur l'île de Chypre. D'après certains journaux la rixe serait partie d'une querelle à propos de la chanteuse Lisa Maffia, après que Rascal lui ait touché les fesses. Après cet incident Mills prend ses distances du groupe Roll Deep, car selon la rumeur il reprocherait à Wiley de ne pas l'avoir défendu lors de l'incident [3].

L'album connait un grand succès, il a même été choisi parmi les 50 meilleurs albums de l'année par le magazine Rolling Stone. Son troisième et dernier single Jus a Rascal a été classé dans le top 30 des singles Britanniques. Le single est présent sur la bande originale du film Kidulthood.

Son second album, nommé Show Time, sort en septembre 2004. L'album atteint alors la huitième place des Charts anglais.

Au cours de l'année 2005 il signe un contrat publicitaire avec la marque Ecko et dessine mêmes sa propre chaussure Nike.

En 2007 sort son troisième album Math + English. L'album sort également aux États-Unis. Le premier single est Sirens. L'album contient un morceau avec les deux rappeurs du Texas, Bun B et Pimp C.

Discographie[modifier | modifier le code]

Sur "Boy In Da Corner", Dizzee Rascal offre un album très "Hip-Hop", "Underground", avec des morceaux sombres, "sales". Le "Grime" est mélangé au "Hip-Hop"

Puis sur "Showtime", l'artiste dévoile un album plus soigné au niveau des productions notamment. Il reste fidèle à l'undeground, au mouvement Hip-Hop et Grime, avec des morceaux sombres, mais plus de morceaux abordant des thèmes nouveaux, dans "Get By", "Dream", "Girls" ou encore "Imagine

Dizzee Rascal, supporté par un mouvement grime grandissant aussi bien underground qu'overground (pour reprendre ses termes), s'essaie à l'ouverture aux autres styles, pop, rock, ragga, techno avec plus ou moins de réussite dans " Maths + English". Son album est une apologie à lui-même. Les boucles musicales deviennent moins Grime, plus accessibles. Le son contrairement aux deux précédents opus est moins sombre. Il règle ses comptes avec Wiley dès la 1re chanson. Il termine son album par un morceau lourd emblématique du grime montrant et revendiquant sa place de leader du mouvement grime aux yeux des médias. Il réussit donc à livrer un album à la fois underground et commercial, Grime et "tendance".

Enfin, Avec "Tongue N' Cheek", Dizzee Rascal fait ses adieux au personnage qu'il était avant. Il cherche plus de sonorité Pop, Electro, Dance, et essayant de garder son côté Rap. Dans une interview, il confie vouloir "laisser tomber le Grime pour s'orienter vers plus de Pop, d'Electro".

Singles[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • Temptation Greets You Like Your Naughty Friend (2007, sur le single "Brianstorm" du groupe Arctic Monkeys)
  • Il assurera la première partie de la tournée d'été de Muse le 22 mai 2013 à Coventry, le 25 et 26 mai à L'Emirates Stadium de Londres puis le 1er juin à l'Etihad Stadium à Manchester, ainsi qu'au Stade de France pour le concert du 22 juin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Dizzee Rascal says he's calmed down since his days of crime..  », sur mirror.co.uk,‎ 7 février 2008
  2. (en) / « Dizzee Rascal: You Ask The Questions  », sur idependent.co.uk,‎ 12 aout 2004
  3. a et b (en) « Garage star stabbed in Cyprus  », sur news.bbc.co.uk,‎ 8 juillet 2003
  4. (en) « Grime's 100 Club Moment  », sur guardian.co.uk,‎ 13 juin 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]