Deus Ex: Human Revolution

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deus Ex
Human Revolution
image

Éditeur Square Enix
Feral Interactive (Mac OS X)[1]
Développeur Eidos Montréal
Musique Michael McCann[2]

Date de sortie Icons-flag-jp.png 6 septembre 2011
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 23 août 2011
Icons-flag-eu.png 26 août 2011
Icons-flag-au.png 25 août 2011
Genre Tir en vue subjective
Rôle
Infiltration
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme PlayStation 3
Wii U
Windows
Xbox 360
Mac OS X
Média DVD, Blu-ray
Langue Multilingue
Contrôle Clavier et souris
Manette

Évaluation PEGI : 18+

Deus Ex: Human Revolution est un jeu de tir en vue subjective qui emprunte au jeu de rôle et au jeu d'infiltration. Développé par Eidos Montréal et édité par Square Enix, il sort en Amérique du Nord le 23 août 2011 sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3, puis progressivement dans le reste du monde.

Troisième épisode de la saga Deus Ex et préquelle des deux premiers opus, son histoire se déroule en l'an 2027, 25 ans avant les faits présentés dans Deus Ex, dans une période où les multinationales gagnent en puissance, bien au-delà du contrôle des gouvernements. Le joueur y incarne Adam Jensen, chef de la sécurité chez Sarif Industries, qui après une attaque brutale par des terroristes sur le quartier général de la multinationale, se retrouve mortellement blessé et forcé de subir une intervention chirurgicale remplaçant de nombreuses parties de son corps par des prothèses avancées et des augmentations mécaniques. Jensen est alors impliqué dans la politique mondiale des augmentations humaines, à la recherche des personnes responsables de l'attentat.

Le thème central du jeu est l'essor des sociétés dans la mondialisation, l'espionnage, la survie de l'homme, la pauvreté et l'éthique du transhumanisme avec le remplacement artificiel de parties du corps humain.

Une version améliorée et agrémentée des contenus téléchargeables précédemment mis en ligne (The Missing Link), titrée Deus Ex: Human Revolution Director's Cut, devait sortir exclusivement sur Wii U le 7 mai 2013. Repoussée au 25 octobre 2013, elle sort conjointement sur Wii U, PlayStation 3 et Xbox 360. Cette version apporte six heures supplémentaires de jeu par rapport à la version standard[3].

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Le joueur évolue dans un univers dit cyberpunk imprégné de hard science-fiction, pollué à l'extrême. Des émissions télévisées sur les conséquences et solutions de cette pollution peuvent être entendues tout au long de l'aventure. Les buildings immenses d'Hengsha plongent la ville basse dans une obscurité permanente. Les couleurs qui composent l'univers lui confèrent une atmosphère particulière, le orange et le noir dominent, ce qui contribue à une impression de sur-pollution.

La technologie est présente en abondance dans cet univers cyberpunk : les journaux sont électroniques et les ordinateurs sont présents partout. La biotechnologie est au centre du scénario, avec la découverte de « Sarif Industries » qui va bouleverser le monde : les augmentations. Ces augmentations sont des produits issus de la science qui peuvent être associés au corps humain, comme des bras bioniques ou bien des implants neuraux rendant la vue et les réflexes bien meilleurs.

Un soin tout particulier a été accordé au design de l'ensemble. Que ce soit les vêtements, les bâtiments, les tableaux ou même les décors intérieurs, le tout a été pensé et dessiné par des professionnels pour coller à cet univers futuriste tout en restant réaliste.

Contexte[modifier | modifier le code]

L'histoire prend place en 2027, 25 ans avant les événements de Deus Ex, pendant l'émergence de la cybernétique et du transhumanisme. L'homme peut désormais remplacer les membres de son corps à sa guise, il est ainsi possible de se faire greffer des prothèses pour se déplacer plus rapidement ou bien voir à travers les murs. Dans ce contexte naît un conflit entre Sarif Industries, une multinationale productrice de ce nouveau concept, et ses détracteurs. Sarif Industries prétend que ce procédé pourrait améliorer la vie des gens, mais ses opposants affirment qu'en devenant un cyborg, l'être humain devient dépendant d'une substance coûteuse, la neuropozyne, censée les aider à éviter tout rejet de la prothèse cybernétique.

Scénario[modifier | modifier le code]

Adam Jensen, ancien agent du SWAT, s'est reconverti dans la sécurité privée à la suite de l’échec d’une mission qui a abouti à un massacre. Il travaille alors comme chef de la sécurité pour Sarif Industries, un des leaders du marché de la biotechnologie. L'activité principale de cette entreprise est l'augmentation mécanique d'êtres humains. Lors d’une attaque menée par un groupe de mercenaires dans un laboratoire de Sarif Industries, son ex-compagne Megan Reed, scientifique de génie, est tuée avec son équipe de chercheurs. Adam est quant à lui gravement blessé, notamment par balle à la tête, par Jaron Namir, leader du groupe d'attaque. Pour le sauver, Sarif va devoir lui greffer des augmentations, afin de remplacer ses bras, ses jambes, et une partie importante de sa cage thoracique — à la manière du film RoboCop, lui aussi basé à Détroit, il lui sera greffé davantage d'implants que ce que son état médical nécessite. Ils en profitent aussi pour lui rajouter des implants neuraux, lui permettant d'amplifier ses capacités d'analyse. Après six mois de convalescence, Adam Jensen est de nouveau sur pied. Alors qu’une prise d’otages dans l'usine de Milwaukee du groupe par des militants anti-augmentations le force à se remettre de suite en action, commence une enquête à travers le monde pour découvrir qui a assassiné Megan et son équipe et ainsi découvrir qui tire les ficelles. En effet, dans l'usine, Jensen croise la route d'un pirate informatique, Yune, lui aussi augmenté (détail pour le moins étrange), en train de voler des données du système de Sarif ; le pirate retournera une arme contre lui mais comme s'il n'était pas maître de son corps. Après avoir récupéré le hub neuronal du hacker à la morgue, Adam et son collègue Pritchard tracent le signal vers une base secrète de la FEMA, où les mercenaires se cachent avec des stocks importants d'armes et de nombreux combattants augmentés. Après avoir confronté Namir et Federova, Adam doit se battre contre Barret, l'un des sbires de Namir. Barret est vaincu et donne à Adam une adresse dans Hengsha City, une ville insulaire au large des côtes de la Chine, avant de tenter de le tuer dans l'explosion de ses grenades.

Adam, avec sa pilote Faridah Malik, se rend à Hengsha pour trouver l'homme qui donnait les ordres au pirate, Arie van Bruggen. Adam apprend que van Bruggen a un contrat sur sa tête de la part de la chef de Tai Yong Medical, Zhao Yun Ru, et se cache grâce à un groupe des Triades. Quand Adam trouve van Bruggen, ce dernier le reconnaît car il l'a vu à travers les yeux du pirate Yune qu'il avait contraint à se suicider puis il lui donne accès aux locaux de Tai Yong Medical. Une fois là-bas, il trouve un enregistrement qui révèle que Megan et les autres scientifiques sont encore en vie, et que leurs puces de localisation ont été rendues indétectables. Il découvre également que Eliza Cassan, présentatrice de journaux télévisés et grande figure des médias, est impliquée, sa compagnie ayant utilisé leurs satellites pour masquer le signal des puces lors de l'enlèvement. Quand Jensen trouve Zhao et la confronte, celle-ci révèle qu'elle travaille avec un puissant groupe de personnes très puissantes et influentes, avant de sonner l'alarme, ce qui oblige Adam à s'échapper et à aller trouver Eliza Cassan au siège de Picus, à Montréal.

En arrivant dans les bureaux de Picus, Jensen trouve le bâtiment vide en se rendant jusqu'au bureau d'Eliza. Il tombe ensuite face à un hologramme de celle-ci juste avant que des mercenaires envahissent les locaux. Aidé par Pritchard, Adam part à la recherche d'Eliza dans une pièce secrète au cœur du complexe et fait une incroyable découverte : Eliza Cassan n'est qu'une intelligence artificielle très avancée créée par le groupe Zhao. Après avoir confronté Federova, femme mercenaire ayant attaqué le complexe de Sarif, Eliza lui montre un hologramme de Jaron Namir qui parle avec un médecin et militant anti-augmentation, Isaias Sandoval, ce dernier révélant que les GPL sont toujours actifs. Eliza l'aide ensuite à s'échapper et lui dit de parler avec David Sarif, tout en l'avertissant que « tout le monde ment ». Face à Sarif, Adam apprend que la force derrière tout cela est une société secrète tristement célèbre, appelé parfois Illuminati, qui ont secrètement contrôlé les événements de l'histoire depuis des siècles. Après ou sans rencontrer Bill Taggart[4], Adam trouve Sandoval qui lui révèle que les puces ne peuvent être enlevées sans tuer les scientifiques, elles ont donc été modifiées pour émettre à une bande passante plus faible, de sorte qu'ils peuvent encore être trouvés. L'un de ces traqueurs est repéré à Hengsha, celui du scientifique Vasili Sevchenko. Quand Jensen débarque, son hélicoptère tombe dans une embuscade tendue par des mercenaires de Belltower à la solde de Tai Yong et Malik peut mourir ou non[4]. À la source du signal, Jensen trouve non pas le scientifique, mais Tong, le chef des Triades, qui s'est fait greffer le bras de Sevchenko où se trouve l'émetteur. Tong l'envoie vers un entrepôt appartenant à Belltower. Il lui suggère de poser une bombe dans les locaux, afin qu'Adam crée une distraction massive qui permet à la fois l'évasion de Tracer, le fils de Tong, et à Adam lui-même de se cacher dans une capsule d'hibernation. Pendant la majeure partie de cette partie du jeu, et plusieurs niveaux suivants, Adam subit plusieurs bugs de son logiciel d'augmentation, problème qui se répand et dont les victimes sont invités à obtenir une puce correctrice dans les cliniques LIMB ; ce point peut donc être corrigé ou non, ce qui influencera la suite de l'histoire[4].

Jensen se réveille quelques jours plus tard dans une base secrète à Singapour, où il trouve et convainc les trois survivants scientifiques de créer une diversion simultanée pour accéder au complexe ou se trouve Megan. Après avoir pris connaissance de détails de la part des autres scientifiques, il entrevoit le plan des Illuminati : ils ont enlevé l'équipe de Sarif, créé les défauts de puces et ont enjoint la plupart des multinationales à implanter un nouveau type de bio-puce qui agit comme un coupe-circuit pour les humains augmentés, ce qui va permettre aux Illuminati de contrôler la population augmentée. Adam retrouve Zhao, qui tente d'utiliser le coupe-circuit sur lui (avec succès ou non[4]), puis elle ordonne à Namir de le tuer. Après avoir vaincu Namir, Adam retrouve Megan et lui reproche d'avoir coopéré avec ceux qui ont failli le tuer. Megan, lui assurant que l'enlèvement était réel, lui explique plus en détail sa découverte : la clé pour permettre une bonne assimilation des augmentations par les tissus vivants était le propre ADN d'Adam, et les Illuminati voulaient l'utiliser pour leurs propres intérêts. En outre, elle révèle que Hugh Darrow, un des fondateurs de la technologie d'augmentation, a comploté en secret contre les Illuminati. C'est alors qu'ils voient une émission de Panchaia, une usine construite en Antarctique pour contrer le réchauffement climatique par épandage de sels ferriques. Là, Hugh Darrow démarre le signal de commande, mais au lieu de désactiver les augmentations, il commence à rendre fou toute personne qui en possède à travers le monde.

Alors que Megan s'échappe avec les autres scientifiques, Adam se rend à Panchaia, où il trouve Darrow seul à assister au chaos ambiant. Darrow explique qu'il fait cela pour forcer les Illuminati à se montrer et avertir le monde des dangers de la technologie d'augmentation. Il offre la possibilité à Adam de révéler la vérité sur le complot (s'assurer que la technologie d'augmentation soit interdite pour de bon). Comme il avance à travers le complexe, Adam trouve à la fois Taggart et Sarif vivants, et chacun lui propose différentes alternatives : Sarif suggère de rejeter la responsabilité sur le Front de l'humanité (ouvrant la voie à de nouvelles expériences avec la technologie d'augmentation), tandis que Taggart pense qu'il faut dénoncer la drogue anti-rejet d'augmentation de mauvaise qualité (forçant ainsi à réglementer strictement l'implant d'augmentation)[4].

Adam va finalement au cœur du complexe, où repose le projet Hyron : un système basé sur la technologie des augmentations poussé à l'extrême sous la forme d'un supercalculateur hybride humain-quantique. Il y trouve également Zhao, qui se prépare à pirater en se connectant au Hyron pour le mettre au service des Illuminati. Adam détruit l'ordinateur et tue Zhao. Il se rend ensuite au centre de contrôle où Eliza lui offre un choix de quatre options possibles pour mettre fin au jeu (et définir l'évolution de la technologie des augmentations) : suivre les conseils de Sarif, de Taggart, de Darrow ou détruire Panchaea complètement, laissant le monde sans réponse et sans personne pour raconter une quelconque vérité. Tous ces choix conduisent à une fin où l'on entend Adam réfléchir sur le passé de l'humanité, sur la façon dont ses augmentations ont porté atteinte à sa propre nature humaine et où il espère que les hommes feront les bons choix pour l'avenir[4].

Dans une scène post-générique préfigurant les événements de Deus Ex, Bob Page parle avec Morgan Everett sur l'utilisation des restes du projet Hyron pour quelque chose qu'ils pourraient utiliser dans l'initiative « Morpheus ». Megan Reed révèle travailler pour lui sur un « nanovirus » (la Peste Grise). Il est également évoqué par le succès/trophée déverrouillé en regardant la scène (Le Projet D) que l'ADN d'Adam sera utilisé comme base pour la création des frères Denton.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Adam Jensen : Cet ancien membre du SWAT a été forcé de quitter son poste à la suite d'un refus d'obéir à un ordre direct pour des raisons morales. Dans le jeu, on découvre qu'il s'agissait d’abattre un adolescent "augmenté" et que l'officier ayant pris la place de Jensen pour s'en occuper a été rétrogradé suite à cela. Adam se voit reconverti en chef de la sécurité de Sarif Industries, la société dominante dans le secteur des augmentations et dirigée par son fondateur David Sarif. Il obtient ce poste grâce à sa compagne, Megan Reed, une chercheuse travaillant pour Sarif Industries. Le jour où David Sarif organise une conférence pour annoncer la découverte par Megan d'une nouvelle solution au problème de rejet des augmentations, un commando d'augmentés attaque le laboratoire de Sarif Industries. Massacrant tout le monde, le commando laisse Adam pour mort après lui avoir infligé de très importantes blessures et tiré une balle dans la tête. Adam est réanimé par les médecins de Sarif, qui lui greffent un grand nombre d'augmentations. Adam possède désormais des bras et des jambes bioniques lui conférant une force prodigieuse, des yeux artificiels lui permettant de voir à travers les murs et d'avoir des informations en réalité augmentée sur ce qu'il voit, des implants cérébraux augmentant ses capacités intellectuelles et des organes internes artificiels l'immunisant contre un certain nombre de menaces extérieures, comme les gaz toxiques. Toutes les modifications apportées au corps d'Adam en font un super-soldat redoutablement efficace. Mais Adam doit aussi faire face à un conflit intérieur. Il doit lutter contre la tentation d'abuser des nouveaux pouvoirs dont il dispose et se demande s'il est davantage (ou moins) qu'un être humain.
  • Megan Reed : Scientifique chez Sarif Industries, Megan a découvert une solution au problème de rejet des augmentations. Elle et son équipe sont enlevés par le commando au début de l'aventure. Adam et Megan ont vécu ensemble puis se sont séparés quelques années avant les événements de Deus Ex: Human Revolution. Leur relation reste tout de même ambigüe.
  • Diane : Amie de Megan Reed. On ne sait quasiment rien d'elle, sauf qu'elle est évoquée une fois au tout début de l'aventure.
  • Cassandra Reed : Mère de Megan Reed. Très attachée à sa fille.
  • Nia Colvin : Scientifique chez Sarif Industries. Peu évoquée et présente dans l'aventure.
  • Eric Koss : Scientifique chez Sarif Industries. Présent au début et à la fin de l'aventure.
  • Dr. Vasili Sevchenko : Scientifique chez Sarif Industries possédant une augmentation du bras gauche. À l'origine du projet "Typhoon" de David Sarif.
  • David Sarif : PDG de Sarif Industries possédant une augmentation ornementée comme bras droit. Il a transformé la ville de Detroit en une ville riche et prospère en transformant les vieilles usines de voiture en de nouvelles entreprises spécialisées dans les hautes technologies et les augmentations.
  • Arie Van Bruggen : alias Windmill. Pirate recherché par Tai yong medical et protégé par les triades.
  • Lyle : Secrétaire et amies de longue date de David Sarif.
  • Tim Carrela : Scientifique chez Sarif Industries. Trafiquant de neuropozyne, drogue permettant de lutter contre le rejet immunitaire des augmentations.
  • Tindall : Trafiquant de neuropozyne allié avec Tim Carrela.
  • Vera Marcovic : Docteur à Amplib international.
  • Anonymous X : Technicien à Amplib International, connaissance de Faridah Malik.
  • Evelyn : Amie défunte de Faridah Malik. Elle était enceinte quand Lee Hong l'a assassinée.
  • Lee Hong : Meurtrier et ex petit-ami de Evelyn. Fils d'un riche haut dignitaire Chinois.
  • Isaias Sandoval : Médecin chargé d'extraire les implants GPL de Megan Reed et son équipe, militant anti-augmentation et allié de Bill Taggart.
  • Wayne Haas : Ex-SWAT qui a travailler avec Adam Jensen. Renvoyé après le désastre de Mexicantown. Secrétaire au commissariat de Détroit,il prend Adam comme responsable de sa descente aux enfers.
  • Zeke Sanders : Leader du groupe terroriste responsable de la prise d'otage d'une usine de Sarif industrie, appelé "Pureté Absolue". Ce groupe agis envers les principaux producteurs d'augmentation humaines et revendiquent une humanités plus pure et prospère dépourvus d'augmentations. Son vrai nom est Ezekiel Sandoval et il est le frère du docteur Isaias Sandoval. Il a porter une augmentation oculaire avant de la retirer pour se libérer de la neuropozyne.
  • Faridah Malik : Pilote privée travaillant pour Sarif Industries, c'est elle qui transporte Adam aux quatre coin du monde pour ses missions. Elle dispose d'implants cérébraux.
  • Francis "Frank" Pritchard : Responsable de la sécurité informatique chez Sarif Industrie. C'est lui qui guide Adam au fil de son aventure via le réseau de communication. Il dispose d'implants cérébraux.
  • Tong Si Hung : Patron mafieux de la boîte de nuit "The Hive"( "La Ruche") située à Heng Sha (île au large de Shanghai). Ce nightclub est généralement fréquenté par des personnes augmentées. Il dispose d'un bras augmenté, le gauche, ce qui lui permettra de se faire greffer l'augmentation du défunt Vasilli Sevchenko.
  • Zhao Yun Ru  : Surnommée la reine dragon. PDG de Taï Yong Medical, principal concurrent de Sarif Industries dont elle rêve de prendre le contrôle. C'est l'une des principaux antagonistes
  • Jaron Namir : Israélien, il est le chef des mercenaires qui ont attaquer Sarif industrie et est lié à la FEMA. Son corps est presque intégralement constitué d'augmentations ce qui le place a égalité avec Jensen (une fois les augmentations de ce dernier activées).
  • Lawrence Barrett : Ancien marine devenu mercenaire et membre du commando qui a attaquer Sarif industrie. Il possède une mitrailleuse de type Gatling dissimulée dans son bras gauche. Il possède un nombre important d'augmentations et se caractérise par sa grande résistance.
  • Yelena Federova : Mercenaire athlétique d'origine afro-russe et membre du commando qui a attaquer Sarif Industrie. C'est une des premières femmes à avoir été augmentée de manière aussi importante. Contrairement à Barret, elle préfère utiliser la furtivité via son camouflage optique.
  • Eliza Cassan : Célèbre présentatrice de Picus TV et intelligence artificielle ultra sophistiquée créée par Zhao Yun Ru.
  • Hugh Darrow : Le créateur des biopuces et augmentations.Génétiquement incompatible avec la technologie qu'il a créer (soit l'opposé de Jensen), il défend la cause de ceux qui comme lui seront laisser à l'écart.
  • Bill Taggart : Psychologue, politicien, dirigeant d'un puissant groupe anti-augmentation et porte-parole des Illuminatis.
  • Marjorie Taggart : Épouse défunte de William Taggart.
  • Yune : Pirate augmenté secrètement infiltrer dans l'équipe de Zeke Sanders et contrôlé par Arie van Bruggen. Présent à la première mission de l'aventure, il était charger de pirater les données du Typhoon mais se "fait suicider" à distance quand il est découvert par Jensen.
  • Jenny Alexander : Amie de Adam Jensen, policière dissimulée parmi les prostituées près de Derelict Row.
  • Dr. Wing : Chirurgien à Hengsha, à Limb International.
  • Michael Zelazny : Ex-mercenaire d'élite sur-augmenté et "justicier". Aime citer la bible.
  • Mei Suen : Prostituée au Hung Hua Hotel. Elle propose à Adam une mission dans laquelle il faut sauver une amie enlevée par le criminel qui dirige la maison clause.
  • Inspecteur Nicolas : Connaissance d'Adam Jensen.
  • Jacob : Ex-détenu et ennemi de l'inspecteur Nicolas qui voue aux policiers une haine farouche.
  • Bobby Bao : "Vrai" barman du Hive.
  • Diamant Chan : Proxénète qui dirige le Hong Hua Hotel, impose à ses employées de se faire poser des augmentations "pour le plaisir du client".Il est possible de le balancer d'un toit dans une quête annexe.
  • Ning : Prostituée et amie de Mei.
  • O'Malley Policier corrompus au bras long et ennemi de Jenny Alexander. Soupçonné de vouloir créer un conflit entre les deux grands gangs de la ville.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Deus Ex: Human Revolution emprunte ses idées dans le jeu d'infiltration, le jeu d'action, le jeu d'aventures et le jeu de rôle.

Lors de l'intrigue principale, Jensen a la possibilité de suivre des quêtes annexes en discutant avec diverses personnes qui tenteront de le contacter, l'éloignant souvent de sa quête principale, mais ayant des récompenses précieuses (crédits, améliorations, kits de dynamisation...) en plus de l'expérience. Certaines quêtes possèdent des objectifs facultatifs, comme s'introduire discrètement dans un territoire - le fait de déclencher l'alerte annule cet objectif secondaire, mais n'invalide pas la quête.

Lors des phases d'action, Jensen peut utiliser un système de couverture pour se dissimuler des yeux de ses adversaires derrière des obstacles comme des barrières ou des caisses. Il peut tenter de rejoindre son objectif de manière furtive, en observant les rondes des patrouilles et en évitant de se faire remarquer. Il existe des couloirs alternatifs tels des conduits d'aération qui permettent d'avancer à l'insu des personnages. Enfin il doit éviter de rencontrer les systèmes de sécurité représentés sous forme de caméra (leur angle étant dévoilé au joueur) ou les tourelles de sécurité.

Le système de couverture sert aussi à se couvrir des attaques des adversaires, le joueur devant trouver le moment adéquat pour tirer sur un adversaire à découvert. Les points de vie sont régénérés après un temps de latence, pour permettre au joueur d'avancer même après un combat éprouvant.

L'expérience de Jensen augmente au fil du jeu : l'accès à certaines zones, la manière dont il se débarrasse de ses adversaires (de manière létale ou non-létale, des tirs dans la tête), la réussite de ses missions, la manière dont il gère des conflits (par la furtivité ou la diplomatie), le piratage de systèmes de sécurité ainsi que des objectifs divers (en apprendre plus sur l'environnement par le biais de journaux électroniques) confère des points d'expérience qui lui permettent d'améliorer ses augmentations. Le système d'amélioration de Jensen revient sous la forme d'un arbre de compétences, associé à chacune des parties du corps. Les améliorations ne sont pas nécessairement mélioratives comme dans le premier opus (réduction de la consommation, amélioration quantitative des effets) mais peuvent débloquer de nouveaux effets contextuels. Selon les options débloquées, il est possible de moduler son style de jeu, en évitant un personnage complètement martial ou furtif, mais en y faisant un hybride ; d'autres options permettent de débloquer des capacités à l'usage plus contextuel, comme une augmentation de la capacité d'analyse du comportement des personnages ou la possibilité de ralentir la chute d'une certaine hauteur.

Le piratage se gère par un mini-jeu, dans lequel un schéma représentant des nœuds numérotés sont reliés par des ponts. Plus le nœud a une valeur forte, plus la possibilité de déclencher une alerte est élevée. Charge au joueur d'opter pour les chemins les plus sûrs. Certains nœuds confèrent des bonus pour le piratage présent (diminuer les difficultés, transférer les difficultés...), d'autres contiennent des bonus (expérience, crédits ou virus qui permettent d'aider lors des futurs piratages). Il est possible aussi de fortifier des nœuds, mais cela comporte son lot de risque d'alerte. Si l'alerte est lancée à la suite de la capture d'un nœud, un chronomètre se déclenche et le joueur n'a plus que quelques secondes pour terminer le piratage, modéré par les nœuds déjà débloqués et/ou fortifiés.

De même que dans les opus précédents, l'équipement est limité par un système de quadrillage. Le joueur doit alors choisir les armes, munitions et autres pièces d'équipement en maîtrisant l'espace de son inventaire, orientant une fois de plus le joueur à opter sur un choix de jeu - il ne peut pas posséder toutes les armes et gérer facilement toutes les situations de combat. Il peut aussi acquérir, par l'achat auprès de trafiquants d'armes ou la découverte, des améliorations pour ses armes lui permettant d'augmenter la cadence de tir, les dégâts ou la capacité de munition. Certaines améliorations sont propres à un type d'armes limités, comme l'amélioration anti-blindages qui permet au revolver de détruire les robots ou caméras.

Développement[modifier | modifier le code]

Développé par Eidos Montréal depuis 2007, il s’agit du premier jeu de ce studio canadien. Il a été porté sur Mac OS X et est disponible à la vente depuis le 26 avril 2012 sur le Mac App Store ou chez MacGames.

Références et anecdotes[modifier | modifier le code]

Deus Ex : Human Revolution comporte de nombreuses références à Deus Ex premier du nom mais aussi à d'autres jeux vidéo (la série Final Fantasy), films (des noms tirés de Blade Runner et RoboCop sont cités), musiques et ouvrages, parfois en rapport avec la science-fiction ou la culture cyberpunk. De même, plusieurs mails consultables sont signés de noms de pirates informatiques célèbres.

Musique[modifier | modifier le code]

La musique de Deus Ex: Human Revolution a été composée par Michael McCann.

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse numérique
Média Note
Eurogamer (GB) 9/10[5]
GameSpot (US) 8.5/10[6]
IGN (US) 9.0/10[7]
Jeuxvideo.com (FR) (PC) 17/20[8]
(PS3) 18/20[9]
(X360) 18/20[10]
(WIIU) 18/20[11]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings (PC) 90.00%[12]
(PS3) 89.89%[13]
(X360) 89.41%[14]
Metacritic (PC) 90/100[15]
(PS3) 89/100[16]
(X360) 89/100[17]

Deus Ex: Human Revolution a reçu un très bon accueil critique, tant sur PC que sur consoles de salon.

Le jeu s'est vendu à plus de deux millions de copies dans le monde pendant le premier mois, d'après les rapports financiers de Square Enix [18], devenant le jeu le plus vendu lors de sa semaine de sortie [19].

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]

CBS Films finance le projet et a annoncé que le poste de réalisateur est confié à Scott Derrickson. On lui doit notamment Sinister, L'Exorcisme d'Emily Rose ou encore Le Jour où la Terre s'arrêta. Le film reprendrait l'histoire de Deus Ex : Human Revolution et donc suivre Adam Jensen, l'ancien agent de sécurité chargé de déjouer un complot sur fond d'augmentations humains[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.feralinteractive.com/fr/news/322/
  2. Site officiel de l'artiste, information du 4 juin 2010
  3. Deus Ex: Human Revolution Director's Cut
  4. a, b, c, d, e et f Ce point du scénario dépend du choix du joueur.
  5. (en) « Deus Ex: Human Revolution Review • Page 1 • Reviews • Eurogamer.net », sur Eurogamer,‎ 2 août 2011 (consulté le 2 décembre 2011)
  6. (en) « GameSpot review », Gamespot.com,‎ 23 août 2011 (consulté le 27 août 2011)
  7. (en) « Deus Ex: Human Revolution Review », Ign.com,‎ 23 août 2011 (consulté le 26 mai 2012)
  8. « Test de Deus Ex:Human Revolution (PC) », sur Jeuxvideo.com,‎ 22 août 2011 (consulté le 24 août 2012)
  9. « Test de Deus Ex:Human Revolution (PS3) », sur Jeuxvideo.com,‎ 22 août 2011 (consulté le 24 août 2012)
  10. « Test de Deus Ex:Human Revolution (Xbox 360) », sur Jeuxvideo.com,‎ 22 août 2011 (consulté le 24 août 2012)
  11. « Test de Deus Ex:Human Revolution (Wii U) », sur Jeuxvideo.com,‎ 25 octobre 2013 (consulté le 7 novembre 2013)
  12. (en) « Deux Ex: Human Revolution (PC) @ GamesRanking », Gamerankings.com,‎ 23 août 2011 (consulté le 2 septembre 2011)
  13. (en) « Deux Ex: Human Revolution (PlayStation 3) @ GamesRanking », Gamerankings.com,‎ 23 août 2011 (consulté le 2 septembre 2011)
  14. (en) « Deux Ex: Human Revolution (Xbox 360) @ GamesRanking », Gamerankings.com,‎ 23 août 2011 (consulté le 2 septembre 2011)
  15. (en) « Deus Ex: Human Revolution (PC) », Metacritic (consulté le 22 août 2011)
  16. (en) « Deus Ex: Human Revolution (PlayStation 3) », Metacritic (consulté le 2011-08-22)
  17. (en) « Deus Ex: Human Revolution (Xbox 360) », Metacritic (consulté le 2011-08-22)
  18. « Deus Ex Human Revolution : plus de 2 millions de copies vendues », sur Jeuxactu,‎ 7 novembre 2011 (consulté le 6 septembre 2012)
  19. « Deus Ex Human Revolution : plus de 2 millions de copies vendues », sur boursier.com,‎ 5 septembre 2011 (consulté le 6 septembre 2012)
  20. http://www.jeuxvideo.com/news/2012/00062532-le-film-deus-ex-trouve-un-realisateur.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Il existe une catégorie dédiée à ce sujet : Deus Ex.

Liens externes[modifier | modifier le code]