Desert Patrol Vehicle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir DPV.
Desert Patrol Vehicle (DPV)
Des Navy Seals utilisent des DPV's pour se préparer à leur future mission. (photo: U.S. Navy).
Des Navy Seals utilisent des DPV's pour se préparer à leur future mission. (photo: U.S. Navy).
Caractéristiques de service
Service Depuis 1991, toujours d'actualité
Utilisateurs Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Conflits Drapeau du Koweït 2e Guerre du Golfe
Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan (depuis 2001)
Production
Concepteur Army Chief of Staff Edward C. Meyer
Année de conception 1982
Constructeur Chenowth Racing Products Inc.
Production 120 exemplaires
Caractéristiques générales
Équipage 3 soldats
(1 conducteur + 2 passagers)
Longueur 4,08 m
Largeur 2,11 m
Hauteur 2,01 m
Masse au combat 1 500 lbs (environ 680 kg)
Armement
Armement principal 1 x Browning M2 cal.50
2 x M60 (7,62 mm x 51 mm)
2 x lance-roquettes M136 AT4
Armement secondaire Lance-grenades de 40 mm Mk.19
Mitrailleuses M-240
Mitrailleuses M-249 SAW (5,56 mm x 45 mm)
Mobilité
Moteur Volkswagen 2,0 l essence
4 cylindres à-plat
position longitudinale arrière
refroidissement par air
Puissance 200 ch (150 kw)
Transmission 4x2, aux roues arrière (propulsion)
Suspension ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques
AV : 2 amortisseurs
AR : 4 amortisseurs
Vitesse sur route max : 80 mph (environ 130 km/h)
Puissance massique 264,1 ch/tonne
Réservoir 21 gallons (environ 79,5 l)
Autonomie environ 210 miles (338 km)
environ 1 000 miles (1 610 km)
(avec réservoir optionnel)

Le Desert Patrol Vehicle (DPV), pour « Véhicule de patrouille du désert », est un véhicule armé léger et rapide, de type « buggy », utilisé pour la première fois au combat pendant la 1ère Guerre du Golfe en 1991[1].

Ils étaient précédemment appelés Fast Attack Vehicle (FAV), pour Véhicule d'attaque rapide. Grâce à leur vitesse de pointe élevée et leurs très bonnes capacités tout-terrain, les DPV ont été utilisés de manière intensive pendant l'opération « Tempête du désert ». Les premières troupes U.S. à être entrées dans la ville de Koweït City étaient des Navy SEAL's avec leurs DPV's.

Performances[modifier | modifier le code]

Le DPV était construit par Chenowth Racing Products Inc. La Volkswagen Kübelwagen allemande fut le premier véhicule utilitaire léger (Light Utility Vehicle(en)) basé sur la Volkswagen Coccinelle, préférant utiliser une architecture à deux roues motrices au lieu de quatre pour sa mobilité. Les composants Volkswagen devinrent par-ailleurs l'architecture de base du buggy des sables, tel qu'il était lorsqu'il apparût après la guerre. C'est cet agencement que l'on retrouve dans le DPV, équipé d'un moteur Volkswagen à cylindres à plat et refroidi par air de 200 ch monté à l'arrière.

Il rend ce véhicule léger capable d'accélérer de 0 à 50 km/h en seulement 4 secondes et rouler jusqu'à des vitesses de 130 km/h[1]. Avec son réservoir d'essence standard de 21 gallons (79,5 l), le DPV a une autonomie d'environ 210 miles (338 km). Un réservoir additionnel peut être monté et ainsi étendre son rayon d'action à plus de 1 000 miles (environ 1 610 km). Sa charge utile maximum est de 1 500 lb (680 kg).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le DPV est une variante du FAV (Fast Attack Vehicle), qui fut développé dans les années '80 comme un élément essentiel de la division légère de haute technologie (High Technology Light Division - HLTD) de l'US Army (9th Infantry Division).

Le futur chef d'état-major des armées Edward C. Meyer donna carte blanche au HLTD pour développer la doctrine, la chaîne exécutive et la conception de l'équipement qui allait être employé au sein de la compagnie. L'une des machines mises au point à cette occasion fut le Fast Attack Vehicle. Chenowth livra un total de 120 FAV à l'US Army en 1982. Les unités de tests de la 9ème division furent les premières à déployer ces véhicules. Associés avec les motocross, les FAV étaient destinés à procurer une composante très mobile à la plupart des unités terrestres.

Finalement, les FAV furent remplacés par les Humvee's dans l'usage militaire général, ces derniers n'ayant jamais été en mesure d'atteindre ne serait-ce qu'une partie de la vitesse ou des capacités tout-terrain extraordinaires des FAV. Les FAV furent transférés aux forces spéciales, où depuis ils ont été largement remplacés par le Light Strike Vehicle (LSV) (Véhicule d'Assaut Léger).

Armement[modifier | modifier le code]

Les tests originaux furent effectués sur des buggies commerciaux, initialement fabriqués pour un usage civil et rachetés par l'armée pour être modifiés. Les militaires les modifièrent en profondeur afin qu'ils puissent être équipés d'armements divers et variés, tels les missiles antichar BGM-71 TOW, les mitrailleuses et les canons sans recul.

L'idée de monter des canons « sans recul » sur un engin aussi léger fut vite abandonnée. Même avec le peu de recul qu'ils généraient, ils arrivaient à retourner la voiture sur le toit...

Les missiles TOW, eux, eurent un bien meilleur effet, avec des résultats à la hauteur et un emploi très facile malgré la simplicité du véhicule. Cependant, ils posaient un gros problème: Ils violaient la « doctrine TOW » alors en application au sein de l'US Army. L'Army avait déterminé qu'un système TOW devait nécessiter trois hommes pour pouvoir être utilisé, et avait donc agi en conséquence au moment de répartir les effectifs en hommes et matériels dans les différentes unités opérationnelles. Le DPV ne pouvait transporter qu'un équipage « réduit » à deux hommes, lorsqu'il était monté avec le lance-missile. Bien qu'il ait été facile de constater que, finalement, même deux hommes s'en sortaient très bien avec le système, le problème est que cela aurait imposé de réviser totalement ou en partie toute une partie de la doctrine d'emploi de l'US Army, entraînant des modifications lourdes sur la répartition des moyens dans les bases et sur la gestion logistique du matériel. Fort Benning décida d'offrir un design « meilleur » au DPV, qui permettait d'enfin inclure un troisième membre d'équipage. Cette solution fut rejetée par l'équipe du HLTD et ne revit jamais le jour.

Les armements de base d'un DPV consistent en une mitrailleuse lourde Browning M2 cal.50, deux mitrailleuses légères M60 en 7,62×51 mm et deux lance-roquettes antichar M136. Dans certaines situations, la M60 du conducteur ou la M2 du canonnier est remplacée par un lance-grenades de 40 mm Mk.19. D'autres armements légers peuvent être montés, comme la mitrailleuse M-240 ou la M-249 SAW en 5,56x45 mm.

Matériel US similaire[modifier | modifier le code]

Le corps des Marines des États-Unis avait aussi fait rouler un Fast Attack Vehicle, mais c'était un engin complètement différent, basé sur le vénérable M151 MUTT. Ce FAV resta employé longtemps après l'arrivée du HMMWV, car il pouvait rentrer dans les hélicoptères du corps des Marines, alors que le Humvee ne le pouvait pas. En 1999, ce FAV commença à être remplacé par le Interim Fast Attack Vehicle (IFAV), une version dérivée du 4x4 civil Mercedes « Classe G ».

Fiction et culture populaire[modifier | modifier le code]

Le DPV est apparu dans beaucoup de jeux vidéo et de films :

  • Le DPV est le principal véhicule d'attaque Américain dans le film de Chuck Norris « Delta Force », sorti en 1986. Il y est vu armé avec des mitrailleuses de calibre .50.
  • Le DPV était aussi visible dans le film « Les rois du désert », sorti en 1999. C'est le véhicule utilisé par le soldat de seconde classe Walter Wogaman pour aller se promener, qui lui est ensuite volé par la journaliste Adriana Cruz.
  • Deux DPV sont utilisés par le secteur 7 pour transporter le AllSpark, dans le film d'action Transformers (2007). En conséquence, la ligne de jouets produite en parallèle au film utilise le DPV comme base pour l'Autobot « Landmine ». On laisse entendre sur l'emballage du jouet que le AllSpark a accordé au véhicule une vie hors caméra.
  • Le DPV apparaît dans le jeu vidéo Battlefield 2, comme véhicule utilisable pour les forces Américaines et Européennes. Il réapparaît plus tard dans l'extension Back to Karkand du jeu Battlefield 3.
  • Le DPV, auquel on fait référence en l'appelant par son nom original de Fast Attack Vehicle (FAV), apparaît dans le film de 1994 En avant, les recrues !, dans lequel
  • Le DPV est utilisé par la Confrérie du Nod comme véhicule d'attaque principal, anti-infanterie et véhicule de reconnaissance, dans le jeu vidéo Command and Conquer : Conflit du Tibérium. Il est armé avec une mitrailleuse M60, même s'il apparaît être armé d'une Minigun M134 dans les cinématiques du jeu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]